[Chronique] You kill me girl + You kill me baby (tomes 2 et 3) de Tina Ayme

Publiés aux éditions Hugo New Romance – Mai et juin 2018
Merci à Hugo New Romance pour ces lectures

Il est très rare que je chronique deux tomes d’une saga en même temps. Souvent, j’ai beaucoup à dire sur chaque tome et je prends le temps de détailler. Mais la saga You kill me n’était malheureusement pas faite pour moi, ou alors pas tombée au bon moment dans ma vie personnelle ou de lectrice. Je me suis donc dit qu’il n’était pas utile de faire deux articles différents pour dire que je n’ai pas vraiment apprécié le voyage. J’avais déjà d’ailleurs expliqué beaucoup de choses dans mon premier post sur le tome 1, n’hésitez pas à aller consulter mon opinion « tiraillée ». Maintenant que cela est dit, je vous mets les résumés. Il est évident que la 4e de chacun des livres peut spoiler le précédent. Vous voilà prévenus.

/!\ SPOILERS POSSIBLES – SUITE DE SERIE /!\

You kill me girl (Tome 2) – Mai 2018 – 452 pages

Après avoir découvert le terrible secret d’Austin, Lexie décide de mettre un terme à leur relation fusionnelle et de quitter Mary Island. Elle laisse derrière elle sa grand-mère pour découvrir les joies de la vie étudiante à New York : colocation, premier travail et nouvelles rencontres.
C’est une nouvelle Lexie plus sûre d’elle et désireuse de mettre fin aux non-dits dont elle a été victime qui se met en quête du demi-frère dont elle a découvert l’existence avant de partir. Mais Lexie aura-t-elle le courage de lui révéler la vérité en découvrant qu’il est loin d’être le frère idéal qu’elle avait fantasmé ? Quant à Austin, alors qu’elle fait tout pour l’oublier, il pourrait bien ressurgir dans sa vie et mettre à mal sa décision de passer à autre chose. Alors que leur passion a été balayée par des révélations fracassantes, Lexie et Austin sauront-ils se retrouver ?

You kill me baby (Tome 3) – Juin 2018 – 356 pages

Alors qu’elle pensait avoir trouvé un équilibre tant avec Austin qu’avec son frère, la vie de Lexie bascule brutalement. Après avoir reproché ses non-dits à Austin depuis le début de leur relation, c’est cette fois à Lexie d’assumer les conséquences de ses mensonges. Parviendra-t-elle à reconquérir celui qu’elle aime malgré la distance qui les sépare ?

Quant à son frère, alors qu’elle apprenait à le connaître et à l’apprécier malgré ses fréquentations douteuses, il est également prêt à lui tourner le dos. Réussira-t-elle à le faire changer d’avis et à lui révéler la vérité sur son passé ? Et si le destin décidait de déchirer le couple passionnel formé par Lexie et Austin ? La force de leur amour sera-t-elle suffisante pour affronter les pires épreuves ?

Bien, commençons par le positif : la plume est toujours aussi fluide et addictive et nous n’avons aucune difficulté à faire défiler les pages. L’autrice a donc un excellent atout avec cette écriture efficace et sa capacité à placer des rebondissements dévastateurs quand nous pensons entrer dans une phase d’accalmie et de bonheur. Mais il est évident que le caractère des deux concernés ne se prête pas vraiment à des moments de douceur qui s’éterniseraient. Toutefois, ils partageront des moments plus sensuels et intenses que dans le premier. Et puis l’autrice a décidé de faire entrer véritablement en scène le fils d’Austin ainsi que le frère de Lexie. Cela rajoute une sacré difficulté, assez bien pensée, à l’histoire des deux jeunes tourmentés. La fin du tome 3 permet de donner la juste conclusion à l’histoire et est relativement étoffée, ne se contentant pas de 2/3 pages de ils vécurent heureux. 

Pour le reste, le moins positif :

  • Les personnages sont terriblement agaçants, que ce soit Lexie ou Austin. Comme pour le premier tome, j’ai eu ce goût de déjà vu ou plutôt déjà lu qui est venu gâcher le tout. Au bout de trois tomes je ne me suis attachée ni à l’un ni à l’autre et pour être honnête, leur histoire d’amour ne me « concernait » pas, ne me touchait pas. Lexie est impulsive et irréfléchie et fait souvent de mauvais choix. Trop d’immaturité dessert son personnage à la base pourtant intéressant. Austin est odieux, juste colérique. Alors certes, son côté protecteur et possessif peut-être touchant, mais je n’ai jamais vraiment ressenti d’émotions et de sentiments dans les altercations ou les moments forts. Austin ressemble énormément (trop) à Hardin (After), et cela m’a un peu peinée. Dommage. Les personnages qui les entourent nous sortent un peu du cycle répétitif et du jeu du chat et de la souris même s’ils contribuent parfois à tout foutre en l’air.
  • L’histoire en elle-même ne m’aura pas touchée. Je suis restée de marbre face à la majeure partie des difficultés rencontrées, à l’exception, je pense, de celles que vit Lexie au tome 2. Mais vu que je n’ai pas du tout aimé son personnage, ce fut un peu furtif, comme sensation. Les épreuves traversées sont ce qu’elles sont, parfois un peu poussées, parfois bien ancrées dans la réalité. Pour Austin, assumer son rôle de père n’est pas le plus simple. Pour Lexie, chercher et apprendre à connaître son frère ne sera pas non plus la chose la plus aisée qui soit. Et au milieu de leur vie désormais remplie, il leur faut trouver comment laisser entrer leur relation toxique, n’ayons pas peur des mots.
  • Les émotions, les sentiments sont pour moi surjoués. J’aime les romans d’amour avec des ruptures, des crises, des doutes, des difficultés et des réconciliations mais ici j’ai eu l’impression qu’ils ne pouvaient pas faire autrement que se déchirer et trop, c’est trop. Pourtant, c’est quelque chose que j’ai largement aimé et supporté dans After. Peut-être que cela ne fonctionne pas au bout d’un certain nombre de fois. Je me répète et pas par plaisir, mais les similitudes avec After d’Anna Todd m’ont dérangées. Vu que je n’ai pas pu accrocher vraiment au premier tome pour cette raison, difficile de poursuivre avec les tomes 2 et 3. Mon avis était déjà fortement orienté… En fait, tout ce qui est sujet délicat, de fond ou décisif n’est que survolé. Il faut dire aussi que les personnages secondaires occupent une place relativement importante dans les réflexions de deux principaux.
  • Le cycle trop répétitif, le schéma en boucle, non merci. Je vous renvoie ici à ce que j’ai écrit un peu plus haut mais voilà, pour moi quand tout tourne en rond, en 3 tomes, c’est usant. Alors bien entendu, les personnages grandissent, évoluent, prennent en maturité, mais je crois avoir eu un véritable blocage avec le personnage de Lexie. Tout m’est apparu comme superficiel et distant, je ne me suis pas mise à leur place une seule seconde. C’est donc une romance que je n’ai pas su ni comprendre, ni assimiler.
  • Les inspirations : l’autrice n’hésite pas à mettre des citations de ses auteurs et les nommant, là dessus pas de soucis. Mais au risque de me faire huer, il est regrettable de paraphraser certains morceaux romans pour écrire le sien. Les histoires d’amour sont toutes uniques mais il est certain que des citations peuvent être particulièrement inspirantes. Si lors de ma chronique du tome 1, j’osais espérer qu’il ne s’agissait que d’un malencontreux hasard ou encore mieux de l’inconscient de l’autrice (vous savez, l’inspiration qui vient sans qu’on s’en rende compte et qui donne quelque chose de proche de la source)… après avoir terminé la série, je n’en suis plus du tout certaine. J’espère que la série Les Anges propose quelque chose de différent et disons moins… inspiré ! Je vous invite à lire cet article de Fanny, qui expose sa découverte. Je n’incite aucunement à la dénonciation, d’ailleurs je n’aurais jamais fait les démarches faites par Fanny mais je peux comprendre sa colère. Quand les coïncidences sont un peu trop grosses, que la paraphrase est saisissante, nous sommes en droit de nous interroger et d’en parler. Toutefois, je me garde éloignée de toute « diffamation » n’ayant pas les ressources énergétiques pour cela.

You kill me n’était pas une série faite pour moi, alors que je pensais tout le contraire. Je n’ai pas réussi à accrocher aux personnages et encore moins les apprécier. Par conséquent, les multiples passages d’émotions ne m’ont pas vraiment touchée et j’ai levé les yeux au ciel un nombre incalculable de fois. Pour être complètement honnête avec vous, la lecture fut presque une bataille, l’envie d’en finir au plus vite. Heureusement, la fin de cette trilogie vient conclure de manière cohérente et agréable l’histoire d’Austin et Lexie. Dommage pour moi, mais n’hésitez pas à essayer et à vous faire votre propre avis si les clichés du genre ne vous dérangent pas. Un réel manque d’originalité mais une plume efficace et qui saura vous entrainer dans l’histoire. Notons enfin que le tout s’améliore de tome en tome, que les personnages grandissent un minimum et que la fin est une vraie conclusion. 

Je préfère m’abstenir de noter ces deux tomes. En effet, était-il vraiment utile que je m’y colle alors que je n’avais pas aimé le premier ? Vous aurez compris que de manière générale, cette saga et moi, ça ne l’a pas fait. Tous les livres ne sont pas fait pour nous et si cela n’avait pas été un partenariat, je n’aurai pas acheté les tomes 2 et 3 après la déception énorme du premier. Par conséquent, il ne serait pas vraiment juste de mettre une note sur une histoire dont je n’ai pas aimé le début et dont la suite ne m’a absolument pas convaincue. Résumons plutôt en mots : une série qui n’était pas pour moi.


Chronique du tome 1 en cliquant sur l’image :

4 réflexions sur “[Chronique] You kill me girl + You kill me baby (tomes 2 et 3) de Tina Ayme

  1. catal0gue dit :

    Merci pour le lien et je peux tout à fait comprendre ta position !
    Les anges ne fait malheureusement pas exception à la règle puisqu’un passage entier a été recopié d’une fanfiction sur Tumblr, et la dénonciatrice s’est retrouvée huée par les lectrices de l’auteure.
    Pareil pour la première phrase du prologue qui se trouve être pratiquement la même que la première phrase du prologue du tome 1 de Twilight, c’est juste honteux.
    Je suis scandalisée, je ne comprends pas qu’on continue à publier cette auteure qui ne fait que voler des mots à d’autres et je compte bien le faire entendre.

    J'aime

  2. Katrina dit :

    Je viens de lire ta chronique, et c’est dingue comme je suis totalement d’accord avec toi !
    Bon pour ce qui est des (similitudes, ressemblance, copie…) j’avais un peu tiqué mais bon après tout comme j’ai adoré after hé oui !!! , ben j’ai continué ma lecture mais franchement j’ai lu le tome 2 en soupirant, arriver au 3 j’ai eu envie de pleuré. Les crises surtout de Lexie m’ont juste épuisée mentalement et physiquement je crois n’avoir jamais etait autant déçus d’une série entière. Pour ce qui est d’Austin je l’ai trouvé très méchant par moments et ce qui me gêne le plus c’est qu’il n’épargne même pas son propre enfant ! Il est vilguaire je n’ai mêm pas perçus un centième des sentiments qu’il aurait dû lui porté. Voilas c’est long je sait et encore comme toi je me retiens, c’est juste que je souhaitais te dire que je te comprenais dans ton ressentis. Et surtout j’adore TA plume 😉

    J'aime

    • BettieRose dit :

      Bonjour Katrina,
      Mais je t’en prie, exprime toi autant que tu veux 🙂
      Les blogs sont là pour échanger. C’est vrai que Lexie est insupportable, Austin ne m’a pas fait rêver, et, vu qu’on parle de la similitude, je n’ai pas trouvé les personnages aussi bien construits que ceux d’After. Alors après, je sais bien qu’After est loin d’être parfait, mais quand même. Il y a un peu plus de jugeotte.
      Pour ce qui est copie etc, l’affaire plagiat aura fait ses preuves je pense…
      Merci en tout cas, et merci pour ma plume ❤

      J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.