[Chronique] Coup de foudre à la librairie des coeurs brisés de Annie Darling, une seconde aventure pétillante !

Publié aux éditions Milady – Mai 2018 – 413 pages
Traduction : Julie Lauret-Noyal
Merci à Milady pour cette lecture

C’est une vérité universellement reconnue qu’une célibataire pourvue d’un bon travail, de quatre sœurs autoritaires et d’un chat tyrannique est forcément en quête du grand amour… non ?

Fan inconditionnelle de Jane Austen et jeune femme introvertie, Verity Love est parfaitement heureuse avec le petit ami qu’elle s’est inventé, Peter. Mais lorsqu’un quiproquo l’oblige à faire passer un parfait étranger pour un flirt, la vie de Verity commence à se compliquer… Johnny pourrait bien avoir l’usage d’une petite amie imaginaire, lui aussi. Malgré les réticences de Verity, il la persuade de s’associer pour un été de mariages, d’anniversaires et de garden-party. L’unique condition : ne pas tomber amoureux…

Parfait pour les fans de Lucy Diamond et Jenny Colgan !

L’an dernier, je découvrais avec un enthousiasme certain la plume de Annie Darling et visitait virtuellement pour la première fois la librairie romantique de Posy et son amour rocambolesque avec un homme attachant. Mais Posy n’était alors pas l’unique célibataire de la librairie. Enfin, officiellement, car Verity se cache dans son imaginaire. Elle n’assume pas vraiment et préfère laisser croire qu’elle a trouvé l’homme idéal. Même qu’il s’appelle Peter. Dans son fantasme alimenté de romances, il est absolument parfait. Grand nombre d’entre nous risquent de se reconnaitre en ce personnage de Verily Love. En effet, cette célibataire est surtout introvertie et plutôt solitaire. N’est-on pas bien, chez soi à lire nos livres ? Verity a aussi 4 sœurs qui ne passent pas inaperçues grâce à leurs personnalités imposantes, et ses parents sont pasteurs. Autant dire qu’elle a plus que sa dose de contact social et que se réfugier dans sa solitude lui est plus que nécessaire. Vital même. En revanche, elle s’épanouit pleinement à la librairie, refuge pour cette âme romantique qui n’est pas vraiment remise de sa rupture. C’est pour qu’on la laisse un peu tranquille qu’elle s’est inventée le parfait petit copain. Seulement, voilà, elle va devoir se dépatouiller de ses mensonges et sortir le fameux petit ami du coffre aux trésors fantasmé ! Le mieux ? Inventer un autre mensonge, une rupture. Mais ce serait trop simple, elle tombe alors sur un inconnu qui accepte de jouer le rôle… Bien entendu, tout cela va venir compliquer quelque peu sa vie paisible. D’autant plus que l’inconnu ne va pas le rester longtemps et que ce Johnny a une idée intéressante. Il propose à notre jeune romantique de s’associer et jouer au parfait « couple » pour les évènements de l’été. Évidemment, aucun ne doit tomber amoureux. Oui, sauf qu’on est dans un roman feel good pétillant…

Si vous êtes des inconditionnels de Jane Austen et de ses élans romantiques, alors Verity pourrait bien conquérir votre cœur. En cas de problèmes, vous demandez-vous ce qu’Elizabeth Bennett ferait ? Verity, oui. Sa référence, son héroïne. Après tout, on n’entre pas vraiment dans la vie sentimentale avec un mode d’emploi, si ? Si ses sœurs savent s’affirmer, Verity elle, préfère se cacher. C’est un personnage attachant qui ne manque pas d’humour ni de culture et le duo improbable qu’elle formera avec Johnny viendra plus d’une fois faire rire le lecteur ! La plume de Annie Darling est conforme à mes souvenirs et j’ai adoré retrouver sa fluidité, sa légèreté et son romantisme assumé. Pourquoi ne pourrions-nous pas rêver et réciter notre histoire en commençant par « Il était une fois… » ? Verity est une grande timide et même si elle travaille en librairie, qu’elle soit passionnée de littérature sentimentale, ce n’est pas pour autant qu’elle va au contact des clients. En effet, plus elle peut rester cachée le nez dans l’administratif, mieux c’est. Demandez à Verity d’être en contact avec les inconnus et elle part en courant ou se cache ! Comme je la comprends. Si elle ne s’était pas embrouillée dans ses mensonges, Verity aurait pu longtemps rester tapie au fin fond de son antre d’introvertie solitaire. Seulement, à force de parler de son parfait petit copain océanographe… il fallait bien que ça lui retombe dessus.

L’équipe de la librairie garde son naturel, son humeur, ses personnalités. Les filles veulent caser absolument Verity depuis qu’elle a annoncé sa « rupture ». Johnny souhaite aussi éviter les rendez-vous par entremetteurs. Nous pouvons comprendre que Johnny comme Verity cherchent à fuir les plans arrangés qui finissent par foirer. Ras-le-bol des copains célibataires des autres ! Leur deal parait honnête : faire croire qu’on est en couple pour avoir la paix. Pas mal, efficace ? Bah tout dépend des sentiments qui naissent de la situation. Surtout que Johnny cache peut-être bien quelques secrets que Verity n’apprécierait pas. Honnêteté et confiance vont devoir se mêler de l’affaire. Est-ce que Johnny True et Verity Love pourront s’aimer et former un couple réel au lieu de cette comédie ? Moi je dis que rien qu’avec leurs noms, c’est bien parti. Pour cela il va falloir que chacun s’ouvre au monde de l’autre. Pour Verity cela va vouloir dire : socialisation. Horreur, les gens à qui elle aura affaire ne sont pas vraiment très faciles. Pour Johnny il s’agira de guérir son cœur, de briser le voile des illusions et de s’ouvrir à celle qu’il n’aurait jamais pensé aimer. Rien n’est simple quand les schémas se répètent et que les regrets stagnent. Nous découvrirons donc deux personnages touchants, avec leurs qualités et leurs défauts et finalement nous pourrons parfaitement les projeter dans un roman de Jane Austen. D’ailleurs, les chapitres s’ouvrent sur des citations qui ne pourront que faire battre nos cœurs de lecteurs ! Bonus : si vous aimez l’Angleterre, ce roman est fait pour vous.

Ce second roman au cœur de la librairie si charmante que nous avions déjà appris à connaitre est donc une suite réussie, à la hauteur du premier. Si certaines choses se voient à trois kilomètres, nous pouvons parvenir à laisser parler notre côté romantique, fleur bleue et plus si affinités, le temps de livre cette histoire d’amour SO Darcy (ou pas). Les apparences sont parfois trompeuses et nous allons vite comprendre que Johnny n’est pas celui que nous pensions. Au début, il pourrait bien nous exaspérer, presque tombant dans des clichés irritants. Mais ne faut-il pas apprendre à connaitre les gens avant de juger ? On parle pourtant de Johnny True. Bon je m’excuse, mais les noms sont absolument hilarant je trouve, entre le True, le Love, le Verity. Si Verity est Elizabeth Bennett, Johnny ne peut être que son Darcy et pour savoir comment agir, toujours chercher comment les vrais, eux, auraient procédé. Sauf qu’on est plus tout à fait à la même époque et que les conseils de Jane Austen sont, sans doute, un peu dépassés. Verity en tout cas pourra indéniablement compter sur ses amies de la librairie, même si elles sont parfois trop curieuses. Préparez-vous à un instant frais, pétillant et bonne humeur avec cette histoire et mettez-vous sur votre 31, que la saison des mariages et autres réjouissances, commence ! Et il vaut mieux venir accompagné. 

Une histoire d’amour peu ordinaire, mais pétillante et efficace ! Comme son prédécesseur, le roman change les idées, nous permet une bouffée d’air frais, de romantisme et de rires, au cœur d’une librairie pas tout à fait comme les autres. Les personnages sont attachants tout en restant plutôt authentiques et nous adorons les voir se dépatouiller dans leurs mensonges et récits rocambolesques. Les amateurs de Jane Austen trouveront ici de jolis clins d’œil à leurs romans préférés.

Quand l’amour prend le temps de se construire, nous aimons tout autant que les vives passions. À chaque personnage son histoire, et celle-ci est adorable, fraiche, drôle et se lit tellement bien qu’on en garde le goût du thé en bouche ! Amateurs d’amour, d’Angleterre et de romans sentimentaux, vous devriez, comme moi, apprécier cette histoire qui apporte un peu de joie et de bonne humeur dans notre quotidien. Un plaisir que de retrouver Annie Darling.


Ma chronique de La Petite Librairie des Coeurs Brisés qui raconte l’histoire de Posie et Sebastian :

 

2 réflexions sur “[Chronique] Coup de foudre à la librairie des coeurs brisés de Annie Darling, une seconde aventure pétillante !

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.