Aphorismes d’un parfumeur, le carnet de mémoire olfactive d’un grand Nez

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, nous allons parler parfum. Rassurez-vous, vous êtes toujours sur un blog littéraire, le blog beauté c’est de l’histoire ancienne. En fait, vous ne le savez pas forcément mais j’ai travaillé en parfumerie quelques années, en particulier sur l’axe parfum et j’ai développé alors une vraie passion pour le domaine. Avant cette expérience, je portais du parfum mais sans changer souvent et sans m’y connaître plus que cela. Pourtant, c’est un domaine réellement magique pour nous, très complexe pour ceux qui, pendant des mois, manipulent les molécules pour en faire LE futur jus tendance, VOTRE signature olfactive.

Mon histoire avec le parfum a commencé par les produits de supermarché « Eau Jeune », mais une fois le pied mis dans le domaine des parfums de luxe, difficile de s’en défaire. CK One fut le premier, suivi de Premier Parfum de Lolita Lempicka puis celui que j’aime appeler le premier parfum de caractère marqué pour moi, L’instant de Guerlain. Quand j’ai commencé ma carrière de conseillère beauté, mon parfum chouchou était Kenzoamour et j’avais la certitude que jamais je ne changerai. Demandez-moi ce que je porte maintenant et vous verrez que j’ai bien changé d’avis ! Même s’il reste mon chouchou/doudou, désormais celui qui marque ma personnalité n’est autre que Roberto Cavalli en journée, Shalimar (edp) de Guerlain en soirée. Et si j’ouvre mon placard aux trésors, vous y verrez une trentaine de jus bien différents (et mon chéri aussi a de quoi faire). Pourquoi je vous raconte tout cela ? Parce que j’ai pu découvrir un livre fascinant : Aphorismes d’un parfumeur de Dominique Ropion. 

Editions Nez /Le Contrepoint
Coll. Nez Littérature, dirigée par Jean-Claude Ellena
Date de parution : 15 mars 2018 – 128 pages
Merci à Anne & Arnaud pour cette lecture

Qui est Dominique Ropion ? La présentations en créations incroyables et à succès (fiche de créations, clic !). On le qualifie de prolifique puisqu’il a crée ou co-signé Parfumeur très prolifique, il a créé ou co-signé des succès dela parfumerie moderne : YsatisAmarigeKenzo Jungle ElephantAmor AmorVery IrrésistiblePure PoisonAlienCarnal FlowerEuphoriaFlower BombCode for WomanBurberry LondonSoir de LuneL’Homme d’Yves Saint-Laurent, Miss BoucheronLa vie est belle. Dans cet ensemble de parfums, je peux vous dire en avoir écoulé des flacons (en particulier Amor Amor ou La vie est belle ou Very Irrésistible). Alors lire son carnet d’expérience fut absolument passionnant.

« Il y a toujours un parfum ou des odeurs associées à un événement, un lieu ou une rencontre, comme un aide-mémoire infaillible et fidèle, une formule pas forcément reconnue mais toujours disponible, en cas de besoin. »

Dominique Ropion est souvent décrit comme un personnage discret, surdoué, facétieux, et un travailleur acharné. Lui se définit comme un compositeur, un arithméticien des parfums, mû par l’idée qu’« une même formule raconte sur les peaux de chacun des histoires différentes ». Au fil des chapitres, il décompose les odeurs qui ont jalonné son enfance, celles qu’il aime croiser au détour d’une rue ou au gré d’une rencontre, ou encore celles des fleurs —rose, narcisse, tubéreuse—, pour nous en livrer les secrets olfactifs et émotionnels. Explorant les notions d’addiction, d’animalité et d’attirance, il tente de « se saisir de n’importe quelle existence, et d’en épouser l’intimité, forcément étrangère ».

À travers ce témoignage unique, il nous transmet une approche sensible et singulière de son métier.

Sur près de 130 pages, nous apprenons à connaitre l’homme et sa technique de travail. Bien entendu il ne va pas vous livrer les recettes de ses succès, ce n’est pas là le but de cet ouvrage. Non, il va plutôt vous conter son parcours en prenant des routes olfactives, expliquant ses recherches de notes et ses différentes expériences au cours de sa carrière. Humble, Dominique Ropion se révèle en revanche réellement passionné et prodigieux. Nous apprenons à le connaitre, il nous livre des anecdotes, mais il est vrai que si vous n’avez aucune expérience et/ou connaissance dans le domaine du parfum, l’ouvrage peut se révèler plus difficile d’accès. Pourtant, c’est un régal et si vous vous équipez d’un dictionnaire vous allez vous régaler. Oserais-je dire que vous en aurez plein le nez ? Oui, mais avec élégance, s’il vous plait ! Une lecture donc très sympathique que je garde sous la main pour lire et relire certains passages quand mon ancien métier vient à me manquer.

L’auteur : Dominique Ropion avec Marie-Bénédicte Gauthier

Né en 1955, Dominique Ropion est maître parfumeur au sein de la maison de composition International Flavors & Fragrances (IFF), à Paris, depuis 2000. Il est l’auteur de grands succès de la parfumerie des trente dernières années : Ysatis et Amarige de Givenchy, La vie est belle de Lancôme, Alien de Thierry Mugler, ou encore, pour Frédéric Malle, Portrait of a Lady et Carnal Flower.

Marie-Bénédicte Gauthier est journaliste, et auteure de plusieurs livres, dont Parfums mythiques (éd. La Martinière, 2011).

Dites-moi, quel est votre parfum ?

 

2 réflexions sur “Aphorismes d’un parfumeur, le carnet de mémoire olfactive d’un grand Nez

  1. lafilledesaintjean dit :

    Grâce à toi j’ai pu découvrir des parfums que jamais je n’aurai osé m’offrir je pense, hors mi mon chouchou depuis toujours ô de Lancôme… Mais depuis, avec toi, d’autres ont su séduire mon coeur et titiller mon odorat avec des fragrances délicieuses et inattendues. J’ai une bonne réserve et cela me permet de changer en fonction de mon humeur, de la saison, des circonstances ! La vie est belle, La petite robe noire, Mon Guerlain, Giorgio Armani, et tant d’autres !! La liste sera trop longue !! Je comprends que ce livre ait pu te séduire, il doit être fabuleux… quand j’y pense, je me dis que si j’étais en âge de m’orienter vers une profession, j’aurais aimé être nez ou testeur en parfumerie !! Tout un art !

    J'aime

    • BettieRose dit :

      Testeur en parfumerie ? Comme les flacons ? ^^
      Nez aurait pu me plaire si je n’étais pas migraineuse et si j’en avais eu les moyens.
      Les parfums sont magiques, la mémoire sensorielle unique.
      Tu n’as pas cité ton Ô de Lancome dis donc :p

      J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.