[Chronique] Les héritiers, tome 1 : La Princesse de Papier de Erin Watt

Les héritiers tome 1, la princesse de papier

Publié aux éditions Hugo New Romance – Janvier 2018 – 477 pages
Traduction Caroline de Hugo

 

Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…
Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.
Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Comme vous le savez sans doute, j’ai la chance d’être partenaire avec Hugo et cie et donc de pouvoir découvrir des titres de leur catalogue en service presse. Le titre dont je vais vous parler aujourd’hui ne m’avait absolument pas tentée en parcourant le programme des publications. Je l’avais même rangé dans une case « pas pour moi » dans mon cerveau. Argent, tromperie, etc., je me suis dit « j’en ai soupé, ça va me gaver, pas la peine de gâcher une lecture ». Et puis… il y a eu les premiers avis. Les premières personnes enthousiastes sur cette lecture. Mon amie Carnet Parisien m’avait d’ailleurs envoyé des SMS pendant sa lecture pour me dire à quel point elle aimait ce livre ! Je me suis dit, allez, OK, je vais lui donner sa chance. Je l’ai fait et j’ai beaucoup aimé. À vrai dire, ma lecture remonte un peu. Pourquoi n’en ai-je pas parlé avant ? Parce qu’il y a eu certaines « tensions » autour de ce roman. Pour certains, il est génial, pour d’autre c’est une catastrophe sexiste et qui banalise le viol. Qui a tort, qui a raison ? Il faut bien se faire son avis, non ?

Eh bien pour moi, la question fut solutionnée très rapidement. Ce roman comporte deux niveaux de lecture. Deux niveaux comparables, l’un ne vaut pas mieux que l’autre. Disons peut-être plutôt deux prismes. Ce que je veux dire par là, c’est que oui, je peux comprendre que certaines scènes aient pu déranger des lectrices, et qu’elles ne s’attendaient peut-être pas à des personnages aussi crus et totalement obsédés par le sexe, que ce soit le père ou les cinq fils. Mais il y a aussi le prisme par lequel moi j’ai lu ce roman, celui d’une nana paumée qui tombe dans un milieu contraire au sien et qui tombe sur un mec autodestructeur qui fera tout, mais alors tout pour la faire fuir. Cela ne vous rappelle rien ? Des exemples j’en ai plein si vous voulez, mais déjà, sans comparer l’histoire qui n’a rien à voir, parlons d’After. Après tout est-ce qu’Hardin vaut mieux que les frères Royal ? Pas certain. Quant aux personnages secondaires, ne me dites pas que c’est la première fois que vous lisez une telle scène sans que plainte ne soit portée (13 reasons why par exemple ? OK je sais vu l’actu de l’auteur, OK. Mais bon, c’est un exemple).Les héritiers tome 1

Tout ça pour vous dire, chers lecteurs, que je ne suis pas là aujourd’hui pour défendre ce roman, je n’ai pas d’actions chez Hugo, je n’ai aucun intérêt à vous mentir. Mais je ne vais pas en faire le procès le non plus. Oui, il y a des choses terriblement clichées, d’autres, un peu choquantes, certaines malsaines et ça on accepte ou pas dans sa lecture, personne n’est condamnable d’aimer ou pas. Après tout, j’ai détesté le premier tome de 50 nuances que je n’ai d’ailleurs jamais fini et personne ne m’a envoyée au bûcher. Je respecte les avis de chacun, les freins ou les petits bonheurs, les défauts et les qualités et maintenant que j’ai beaucoup trop parlé dans le vide, attaquons-nous véritablement au roman ! Parce que bon, c’est le but d’une chronique.

Ella est une héroïne très intéressante. Brisée par la vie, elle parvient pourtant à se maintenir à niveau en finançant ses études et ses premières nécessités en dansant dans un club de strip-tease depuis ses 15 ans. C’est certain, on a largement de quoi rêver mieux quand on est au lycée, mais elle est une battante, terriblement indépendante, et tout ce qu’elle souhaite c’est décrocher son bac pour aller ensuite à l’université et pouvoir enfin dire adieu au monde de la nuit. Jusqu’à ce qu’un homme, d’apparence riche, et plutôt beau, débarque et clame être son tuteur. Ella ne l’a jamais vu, de même qu’elle n’a jamais connu son père. Mais ses deux parents étant décédés, elle n’a pas vraiment le choix, elle doit suivre l’homme à l’autre bout du pays. Là-bas, elle aura des études dans le meilleur lycée possible, et surtout beaucoup d’argent. Ce qu’il ne lui dit pas c’est que les 5 frères qui l’attendent sont pour le moins particuliers. Ils vont se faire un plaisir de déstabiliser et effrayer la jeune femme pour la faire fuir. Mais notre Princesse de papier n’est pas si fragile qu’ils le pensent. Elle ne se laissera pas faire et un combat s’engage alors. Mais ce combat ne pourrait-il pas dissimuler autre chose?

Car oui, parmi les frères, y a du lourd. Disons-le clairement, ils se montrent tous sous un jour exécrable, vulgaire, malsain et on n’a qu’une envie, leur en coller une. Sauf qu’ils répondraient. Oui, voilà les Royal sont LA famille à ne pas toucher et ils ont même tout pouvoir au lycée. Ella va donc se retrouver seule contre tous, ou presque. Elle rencontrera une autre paria, Valérie et ensemble elles parviendront à oublier leur triste quotidien. Mais Ella, elle, vit avec les Royal et son tuteur va tout faire pour les unir. Pour le meilleur et pour le pire. Petit à petit, les relations se construisent et les masques tombent. Et si au fond, ces beaux gosses n’étaient pas si crétins qu’ils en ont l’air ? Avec Easton et Reed, Ella va parvenir à une certaine entente. Reed, jeune homme hautement toxique, mais aussi addictif semble souffler le chaud et le froid en permanence, surtout quand il comprend qu’Ella n’est pas celle qu’il pensait.

Nous comprenons très vite que l’univers dans lequel entre Ella est clairement malsain. En effet, le tout est gouverné par l’argent, les magouilles, la trahison, les faux-semblants, l’adultère et j’en passe. Les jeunes ne sont pas très équilibrés, mais c’est bien connu que l’argent ne fait pas le bonheur. Les frères n’ont plus leur mère et le deuil pèse sur leurs épaules même s’ils jouent sans cesse les durs ou les indifférents. Callum, le père et tuteur, n’a aucune prise sur ses fils, et galère même à construire quoi que ce soit avec eux. Il n’a clairement pas l’étoffe paternelle et s’il a réussi à faire tourner son empire professionnel, le reste de sa vie part à la dérive. Ella se rapprochera de lui, plus pour apprendre à connaitre l’homme qu’était son père que pour vraiment former un duo pertinent avec Callum. Dans ce premier tome, la jeune femme sera soumise à de très rudes épreuves et les sentiments qu’elle développera pour Reed ne viendront clairement pas lui faciliter la tâche.

Il est vrai que la scène de tentative de viol plus la nuit qui s’en suit est un peu brutale, violente et choquante. Mais c’est exactement ce qu’est un viol ou sa tentative, ce qu’est une agression, quoi qu’il en soit. Je n’ai pas trouvé le comportement de « vengeance » par soi-même inadapté dans la mesure où cette famille règne sur le coin et fait les choses à sa façon. Je ne dis pas que cela légitime la décision, mais que cela l’explique. Quant aux comportements obscènes des garçons… regardez leurs modèles ? Que voulez-vous que cela donne sur des gosses ? Car oui, les principaux personnages en scène sont tous des lycéens, adolescents, à l’exception de Gideon, mais lui, c’est une autre histoire.

Quoi qu’il en soit c’est un roman addictif. Alors non c’est pas LE new adult du siècle, mais il est franchement agréable à lire et moi je dois avouer avoir un faible pour les personnages mauvaises têtes comme Reed, car j’aime comprendre la psychologie du personnage et je suis persuadée que je vais trouver ce qui me manque encore dans les prochains tomes. J’ai hâte de voir comment Ella va gérer la suite de son aventure en terre inconnue, mais aussi de comprendre mieux son père et la femme de ce dernier ainsi que Callum. Visiblement, c’est un sacré tas de nœuds qu’elle va devoir démêler si elle veut comprendre et ne pas se laisser avoir. Et surtout, ne pas jeter son cœur en pâture trop facilement…

Un New adult efficace et addictif. Des personnages qu’on adore détester puis apprendre à connaitre, une chose est claire, les tentatives des frères Royal à faire fuir Ella vont donner du rythme au roman. Heureusement elle est forte et indépendante et même si son coeur peut encore se briser, elle sait prendre des décisions. Elle ne renonce pas aussi facilement, sauf face au mystérieux Reed qui, lui aussi, semble perturbé mais fera tout pour garder Ella à distance…

Vivement que je lise la suite, ce premier tome m’a donné envie d’en savoir plus sur les Royal. Le côté malsain n’a pas entaché ma lecture de même que les choix faits, qui, s’ils sont certes condamnables, ne sont pas si surprenants vu le milieu dans lequel on se trouve. N’oublions pas aussi que ce roman se déroule dans un contexte de lycée américain et que les mentalités ne sont pas du tout les mêmes que par chez nous (permis de conduire très tôt, nombreuses fêtes, etc.). Je termine en rappelant que pour moi ce roman peut se lire selon deux prismes différents et qu’en fonction de celui qui vous viendra en tête vous pourrez soit succomber, soit détester…

16 réflexions sur “[Chronique] Les héritiers, tome 1 : La Princesse de Papier de Erin Watt

  1. Lilichat dit :

    J’attendais ton avis sur ce roman avec impatience car j’ai lu du très positif et du très négatif dessus.Je pense que je vais me laisser tenter par ce premier tome car tu expliques bien ce qui peut choquer.

    J'aime

    • BettieRose dit :

      Merci. En effet j’ai pris le temps, surtout de comprendre les deux visions de la chose. C’est pour moi capital de comprendre pourquoi un roman divise à ce point. Et ensuite en effet, chacun a le droit de se forger son propre avis 🙂

      J'aime

  2. Les Lunettes de Jenny dit :

    Je dois avouer que je ne sais que penser de ce roman. Je ne l’ai pas lu mais je lis autant de critiques positives que de négatives. Il faut donc que je lise et que je me fasse ma propre idée.

    J'aime

  3. Callistta dit :

    J’ai adorée lire ce 1er tome, le tentative de viol c’est pas cool mais c’est hélas la vie.
    donc moi un livre qui te raconte des choses qui arrivent aux jeunes femmes dans la vraie vie même si c’est un moment violent ben cela montre que tout n’est pas rose.
    On peut pas toujours écrire des livres parfait ou l’héroïne ne subit rien et que sa vie se passe sans soucis.
    On s’ennuierai vite.

    je n’ai pas jugée le livre sur ça et moi j’ai kiffé que la famille royal s’unisse pour faire payer le gars.
    Dans ma tête je me disais  » bien fait pour ta gueule connard  » donc j’étaie contente.
    Je trouve aussi qu’Ella est forte car cette famille est pas facile du tout.
    Dans le tome 2 c’est pas mal non plus.
    J’ai tellement hâte de lire le tome 3 pour savoir ce qui va se passer.
    Tu as de la chance d’être partenaire avec hugo roman, comment j’aimerai trop sniff sniff

    J'aime

      • Callistta dit :

        Oui je tenterai ma chance parce que j’aime beaucoup cette maison d’édition et leurs livres sont chouette.
        Bonne chance avec le tome 2, la fin c’est juste WTF donc la j’attends que amazon m’envoie le T3 j’abandonnerai toutes lectures en cours pour lire ce tome 3 lol

        J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.