Premières Lignes #2 : Le gang des Prodiges de Marissa Meyer

Chers lecteurs,

En ce premier dimanche de janvier, j’ai eu envie d’inaugurer un nouveau RDV sur le blog. Normalement, aujourd’hui je prévoyais une Pause Thé mais une migraine m’empêche de pouvoir me pencher suffisamment sur mon blog et mes sujets. Comme je déteste le travail non-abouti, j’ai préféré vous proposer une toute autre chose. J’ai découvert ce rendez-vous chez ma copine Olivia de La Couleur des mots, mais je connais très bien le blog dont il est issu, Ma Lecturothèque.

Voici le principe de « Premières Lignes » expliqué par la créatrice du rendez-vous

Chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.

Facile et sympa, non ? Alors, c’est parti !

Pour ce dimanche, j’ai choisi un livre dans lequel je suis plongée et que je ne vais d’ailleurs plus tarder à terminer. Il faut reconnaitre qu’il est absolument fascinant et nous emporte dans un univers de super-héros pas du tout comme les autres, évitant les clichés du genre mais faisant honneur à la justice.

Elle a soif de vengeance
Il croit en la justice

Nous étions tous des méchants au départ.
Depuis des siècles, les Prodiges étaient redoutés dans le monde entier. On nous chassait. On nous harcelait. On nous craignait, on nous opprimait. Nous passions pour des sorcières, des démons, des monstres, des abominations. Nous étions lapidés, pendus, envoyés au bûcher. Les gens venaient assister à notre mort avec une joie cruelle, fiers de débarrasser le monde de ses parias.
Ils avaient bien raison d’avoir peur.
Pendant des siècles. Qui aurait pu le supporter ?
Ace Anarchy changea tout cela. Il réunit les plus puissants Prodiges qu’il put trouver et mena la rébellion avec eux.
Il commença par les infrastructures. Les bâtiments et les Bourses mondiales, réduites en cendres. Les ponts, brisés. Les autoroutes, labourées. Quand l’armée voulut lui envoyer ses chasseurs, il les balaya du ciel comme des moustiques. Quand elle lui envoya des chars, il les broya comme des cannettes en aluminium.
Puis il s’occupa des gens qui l’avaient trahi. Qui les avaient tous trahis.

Nb : extrait des ENC

Une sortie dont je vous parlerai bientôt ! 

Je vous souhaite un bon dimanche ! Pour ma part, je retourne sous la couette, c’est l’heure de la sieste. 

14 réflexions sur “Premières Lignes #2 : Le gang des Prodiges de Marissa Meyer

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.