[Chronique] Outliers – Tome 1 Les anomalies de Kimberly McCreight

Publié aux éditions Robert Laffont Collection R – Octobre 2016 – 378 pages
Traduction Fabienne Vidallet 

Un conseil: suivez votre instinct. 
Tout commence par un texto : Wylie, stp, j’ai besoin de ton aide.
Cassie a disparu et ses SMS laissent craindre le pire à son amie… Qu’est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine ? A-t-elle été kidnappée ? Est-elle en danger de mort ?
Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche. Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie ? Des secrets à même de bouleverser l’équilibre du monde ?

J’avais ce livre dans ma PAL depuis un moment, acheté en raison de l’auteure et aussi de la couverture. Puis, j’avoue que le mystère de la disparition de Cassie m’intriguait. Quand on me parle de secrets et de bouleversements, je fonce, j’y vais, je dévore. Pourtant, pour une raison inconnue ce livre est resté bien trop longtemps dans ma PAL. En rejoignant les Serial-Readers et en recevant le tome 2, je me suis dit que c’était LE moment idéal pour se lancer et j’ai profité du week-end à 1000 pour enchainer les deux tomes. Quel plaisir ! J’ai adoré ma lecture, mon aventure ! Alors, non, ce n’est pas un coup de cœur (on ne peut pas en avoir tout le temps, n’est-ce pas ?), mais une sacrée bonne lecture, un moment génial et j’ai hâte de lire la suite. Allez, parlons tout d’abord de ce tout premier tome.

Wylie mène une vie presque ordinaire, si ce n’est qu’elle ne peut plus sortir de chez elle, sujette à une très forte agoraphobie et phobie sociale. Depuis la mort de sa mère, la jeune femme peine à refaire surface. Son père lui, excellent scientifique dans le domaine de la psychiatrie, s’enferme dans le travail. Finalement, Wylie prend conscience qu’elle n’a jamais eu d’amie si ce n’est Cassie, et encore, cette dernière la rejette depuis quelque temps. Wylie comprend bien qu’être enfermée chez soi n’est pas une vie fascinante, mais elle ne peut rien y faire et même ses séances psy se déroule à distance. Mais un jour, elle reçoit un SMS de Cassie l’appelant à l’aide. N’écoutant que son instinct, sans bien s’en rendre compte, Wylie devine alors que la situation est grave et qu’il faut qu’elle aide son amie. Elle va devoir entrer en contact avec Jasper, le petit ami de Cassie, qu’elle n’aime pas beaucoup. Cassie doit surmonter son agoraphobie pour sauver son amie. Jasper ayant un véhicule, les deux jeunes prennent la route et tentent de faire connaissance. Mais rejoindre Cassie ressemble à un vrai jeu de piste, à l’aide de SMS mystérieux et brefs indiquant des directions. Quand les jeunes tombent en panne, ils n’ont pas le choix que de monter dans la voiture d’un jeune couple s’il veulent rejoindre leur amie. Mais Wylie sent que quelque chose cloche. Elle ignore pourquoi elle ressent les choses aussi fortement, mais rarement son instinct l’a trompée. Cassie est très loin d’être au bout de ses surprises, et quand elle va finir par retrouver son amie, son univers entier va sombrer.

Amateur de thrillers Young Adult, suivez votre instinct, Outliers est fait pour vous. Kimberly McCreight n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine et avouons que ses romans « adultes » étaient plutôt réussis. Ici, le public cible est l’adolescent et moi, en tant qu’adulte, j’ai passé un moment formidable. Si l’on peut reprocher une certaine lenteur au démarrage, ce n’est que pour mieux asseoir le contexte et la psychologie des deux adolescents. Nous nous rendons compte qu’ils sont plus semblables qu’ils ne le pensaient et qu’ils ne connaissent pas forcément la même version de Cassie. Wylie, très singulière, a tendance à s’isoler et couper toute communication, par peur, par gène, mais aussi en raison des émotions fortes qu’elle peut ressentir. D’ailleurs, l’angoisse de la jeune femme se fait palpable et monte crescendo au fur et à mesure des découvertes et des mensonges relevés. Passées les 100 premières pages environ, l’action se met en place et Jasper devra à tout prix collaborer avec Wylie s’il veut survivre et sauver sa petite amie. Car ils sont loin, très loin même d’imaginer ce qui les attend sur place. Mensonges, manipulation, traque, expérience, faux-semblants, danger, pièges… Bref, l’inquiétude et la confusion grandissent au fil des pages et il est bien difficile de ne pas s’inquiéter dans un tel contexte et de s’interroger sur la situation des jeunes.

Sans spoiler, nous rencontrerons Cassie. Son innocence, sa naïveté est touchante, mais Cassie sera bien plus que cela. Au départ, je n’ai pas vraiment cru en ce personnage, mais plus nous avançons plus nous la comprenons. Le piège est parfois cruel et bien monté, surtout lorsque l’ennemi est particulièrement intelligent. Mais justement, qui dit la vérité et qui ment ? Des questions que Wylie et Jasper vont devoir résoudre. Et ils ont un sérieux atout : l’instinct de l’adolescente. Même si la jeune femme n’a jamais pensé que l’écouter était la meilleure des solutions, elle va apprendre petit à petit à le suivre, et avec Jasper dans son équipe, les choses promettent d’être rythmées et inquiétantes. Jasper est un adolescent ordinaire et sympathique, qui fait ce qu’il peut pour vivre une vie normale. Nous comprendrons qu’il est altruiste et très sympathique, qu’il veut se lier d’amitié avec Wylie, et que c’est cette dernière qui s’y refuse. Quelque part, Wylie ne veut pas et ne peut pas avancer, le décès de sa mère la traumatisant au plus haut point. Mais, avec la disparition de son amie, elle n’aura guère le choix. Quand son père entrera dans l’équation, plus rien ne sera pareil. Désormais, Wylie va devoir vivre avec ce qu’elle est.

Le sous-titre de ce premier tome est Les anomalies et l’on est en droit de s’interroger sur ces mots. Je ne vais pas vous révéler ici à quoi cela correspond, car cela arrivera au cours de la lecture, mais j’ai adoré le parallèle fait avec un « problème » de beaucoup de gens dans la société. Kimberly McCreight expose, sous un jour fictif et scientifique une particularité de certains humains (et j’en fais partie) qui permet de comprendre notre normalité. Bien entendu, le terme d’anomalie n’est pas choisi au hasard et évidemment quand une découverte majeure est faite, certains souhaitent s’en emparer à des fins plutôt douteuses. Wylie constituera vite une cible de choix et ne saura même plus si elle peut faire confiance à son père. Notons que la jeune fille a un frère jumeau, mais que celui-ci est très fortement jaloux d’elle et la rejette en permanence. Il semblerait même prêt à tout pour qu’elle disparaisse et j’ai trouvé quand même assez curieux qu’il n’apparaisse pas plus dans les scènes se déroulant à domicile. Certaines fois nous avons des justifications et à d’autres on se demande pourquoi il reste si étranger aux discussions, menaces, mensonges, etc. Wylie peut-elle alors se fier à lui ?

Nous entrons donc dans un monde de mensonges et de manipulations, d’expériences scientifiques et d’ambitions démesurées, certains étant prêts à tout pour parvenir à leur but. Ce premier tome donne le ton, et nous comprenons que le second sera plus rythmé, plus percutant. En effet, comme je le disais, ce premier opus peut sembler un peu lent, puisque tout le contexte est posé au début, du moins le contexte que l’on croit réel, tout comme Wylie. Cette montée d’angoisse et de suspens crescendo transforme alors le roman en page turner et on a qu’une envie : comprendre. Pas de chance, le premier tome ne nous dira pas tout, bien entendu. Pour ma part, je me suis jetée sur le tome 2 sans plus attendre, avide de découvertes encore plus fascinantes.

Terminons sur les personnages et la plume de l’auteure. Pour cette dernière, rien à redire, c’est efficace et nous ressentons les émotions des personnages sans aucun effort, Wylie s’affiche dans toute son ambiguïté et sa souffrance. Elle peut nous paraitre un peu trop renfermée au départ, mais la psychologie autour de son personnage expliquera le tout. Jasper est tout le contraire de ce que Wylie pensait, c’est un adolescent très sympathique et agréable, qui apprécie d’apprendre à connaitre les gens et dont les sentiments sont authentiques. Pour ce qui est de la famille de Wylie, qu’il est difficile de se prononcer à l’issue de ce premier tome. Si le frère semble totalement hors jeu, mais potentiellement délateur, le père lui, nous laissera dans une zone de brume permanente. Enfin, l’équipe que rencontreront nos adolescents dispose de sérieux atouts, mais aussi d’un immense handicap, celui que Wylie va devoir désormais fuir… pour survivre.

Voilà un thriller jeunesse intéressant qui se base sur un sujet bien méconnu ou du moins trop peu reconnu. Les deux jeunes que nous suivons veulent à tout prix retrouver leur amie et sont prêts à tout. Mais ce qui ressemblait à une erreur de jeunesse semble être un secret bien plus sombre et surtout fait craindre pour l’avenir de l’Humanité. Wylie va devoir affronter ce qu’elle a de plus intime et de plus proche pour anticiper la marche à suivre. Car « ils » ne sont jamais loin… Fuyez !

Je n’ai pas pu fuir en dépit de l’injonction. Non, impossible ce roman est bien trop passionnant. Les Anomalies sont un concept qui m’a fascinée et je suis assez frustrée de ne pas pouvoir en dire trop ici, je ne voudrais pas vous gâcher la surprise. Toujours est-il que j’aimerais remercier l’auteure d’explorer ce que beaucoup d’entre nous sommes, bien entendu, avec un côté romancé totalement addictif. Wylie va beaucoup progresser dans ce premier opus, mais aussi apprendre à connaitre Jasper au sujet duquel elle n’avait que des à priori négatifs. Nos deux adolescents vont vivre l’enfer et surtout apprendre beaucoup de chose sur l’âme humaine et leur propre quête. Quant à Wylie, c’est encore bien plus complexe et elle n’est certainement pas au bout du parcours complexe dans lequel elle se retrouve totalement mouillée bien malgré elle. Du rythme, des mystères, de la dualité, des révélations, de l’action et des scènes qui marquent, Kimberly McCreight a définitivement une plume faite pour dépeindre la noirceur de l’âme et l’avidité de l’être humain tout en contemplant mensonges et secrets sordides. Un excellent premier tome qui met la machine en marche et qui nous laisse sur un terrible et invivable cliffhanger… Soyez prévenus, ayez le tome 2 sous la main.

Note : dans la fin de journée, je vous proposerai la chronique du second tome. De plus en milieu de journée, vous retrouverez un article général et participatif sur la Collection R. À toute à l’heure !

15 réflexions sur “[Chronique] Outliers – Tome 1 Les anomalies de Kimberly McCreight

  1. Pingback: [Chronique] Outliers – Livre 2 de Kimberly McCreight | BettieRose books

  2. Pingback: [Bilan mensuel] Novembre, les premiers jours de froid et encore plus de plaids | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s