[Chronique] Hollywood Dirt de Alessandra Torre

Publié aux éditions Hugo New Romance – 14 septembre 2017 – 432 pages
Traduit par Caroline de Hugo
Merci aux éditions Hugo New Romance pour cette lecture

Le superbe acteur Cole Masten divorce de sa femme, superstar elle aussi. Le mari parfait est maintenant le célibataire le plus sexy d’Hollywood qui se lâche dans des fêtes torrides. Un nouveau bad boy règne sur Los Angeles.

Summer Jenkins est une jolie jeune fille blonde aux yeux noisette qui vit dans un bled paumée de Georgie qui la rejette.
Et quand l’avion de Cole Masten atterrit sur l’aérodrome de campagne, tout le monde regarde déambuler cette star dans la ville et reste ébahi. Cole Masten vient visiter le lieu de son prochain tournage et amène Hollywood avec lui. Et quand son chemin croise celui de Summer, elle saute sur l’occasion pour se faire embaucher.

Cole Masten est un sex-symbol et toutes les femmes craquent pour lui. Toutes les femmes sauf Summer qui n’aime pas son arrogance et sa manière de parler.
Mais là, il va être son patron pour les quatre prochains mois…

» Sexy, amusante et fantastiquement bien écrite, Hollywood Dirt est une romance qui fera battre votre coeur à tout rompre !  » Johanna Beck – USA Today

Lire ce roman était comme me lancer un défi pour moi. En effet, en voyant la couverture, l’univers Hollywood ne m’attirait pas du tout. Du tout. Puis comme on ne peut juger sur une couverture ou un titre, j’ai parcouru la 4e. J’ai de suite su que je voulais lire ce livre, il me faudrait certainement m’ouvrir un peu l’esprit. Parce que je ne sais pas vous, mais moi les histoires de jeune fille pauvre qui tombe sous le charme du beau gosse milliardaire, ça ne me passionne plus trop. Eh bien, sachez que ma curiosité fut la plus forte et que j’en suis ravie. Car, même si Cole Masten ne viendra en aucun cas dans ma liste de book boyfriends, Summer, elle, m’a énormément plu, son caractère est exceptionnel et les filles du sud vont en apprendre à Cole… 

Summer vit depuis bien longtemps dans la petite ville de Quincy en Géorgie. Concrètement si la ville est célèbre pour ses millionnaires (je ne vous en dévoile pas la raison, découvrez le dans le roman), il ne s’y passe rien pour autant. Et depuis 3 ans, Summer vit un peu recluse avec sa mère, personne ne lui adresse la parole, véritable paria de la bourgade suite à un ennuyeux accident. Son job la paie une misère et elle n’a qu’un rêve, se barrer de cette ville où non seulement les gens vous humilient, mais aussi où le soleil vous écrase à longueur de temps. C’est alors qu’elle apprend que le grand Cole Masten, acteur de ses fantasmes, vient tourner un film à Quincy sur ces fameux millionnaires et leur intuition formidable. Rapidement embauchée par Ben, en charge de dénicher les lieux de tournage, Summer va s’avouer être un atout incontournable pour l’équipe de production. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle va finir par être employée par Cole lui-même, et pas pour n’importe quel job. Une opportunité en or, mais auprès d’un homme qu’elle a pris en grippe dès la première rencontre… Quant à Cole, il est en pleine désillusion, son mariage vient de s’envoler et les négociations du divorce s’annoncent tendues. Le climat est électrique, le film va bientôt entrer dans sa phase de tournage, moteur, silence, action !

Commençons par évoquer le personnage de Summer qui est pour moi l’immense point fort de cette new romance. Si Summer est une jolie fille, ce ne sera jamais un atout pour elle afin d’avancer dans la ville. Elle ne fait pas d’effort particulier de ce côté-là et veut juste qu’on lui fiche la paix. Certes 3 ans de célibat c’est long, certes vivre encore avec sa maman, ce n’est pas le rêve, mais Summer prend les choses comme elles viennent. Dotée d’un sens de l’autodérision extraordinaire et d’un humour grinçant, Summer possède une répartie implacable et ne se laisse jamais faire. Capable de contenir ses émotions comme personne, elle peut retourner une situation en un rien de temps. Mais jamais Summer ne manipule à ses fins, le passé le lui ayant appris. Elle va se lier d’amitié avec Ben, qui est un personnage adorable. Les premiers temps avec Cole vont être très complexes, car l’acteur, sûr de son charme et de son succès a tendance à tout considérer comme acquis. Pourtant nous allons découvrir sa douceur, sa candeur et même parfois son innocence sous sa carapace de machine à fric du cinéma. Son divorce l’ébranle sérieusement, car fidèle et passionné, Cole a toujours respecté sa femme qu’il voyait de moins en moins. Eh oui, elle aussi étant une star, ça ne facilite pas les choses. Pour autant Cole, en grand professionnel, se concentre sur le film de sa vie, le premier qu’il réalise et dont il est déjà persuadé du succès.

Dès le départ, la tension entre Cole et Summer se fera ressentir, mais je dois admettre qu’elle sort un peu des clichés amour/haine qu’on peut retrouver dans les romances. En effet, je pense vraiment que le caractère « fille du sud » de Summer joue en la faveur de l’histoire. Pas de jeunes filles perdues, malheureuses ou soumises, mais une jeune femme qui prend son destin en main et ne se laisse jamais faire. Trahie dans le passé, elle ne laisse désormais rien filtrer. Si son visage peut dissimuler ses émotions, il peut, à l’inverse les laisser éclater dans une beauté parfaite et sincère, et ses yeux s’animent alors de ses ressentis. Forcément, cela ne va pas laisser Cole indifférent. Surtout qu’il se pourrait bien que l’animosité de la jeune femme forme une parfaite alchimie avec la rigueur et le charme de l’acteur. Ensemble, ils installent une ambiance, une atmosphère plus que palpable. Bien entendu, il n’est pas question de parler de sentiments. Mais quand la vérité crève l’écran…

Nous faisons face ici à une narration assez inédite, mais fascinante. Certes, elle alterne entre Cole et Summer mais l’intervention de Cole sera toujours à la 3e personne et donc par un narrateur externe alors que celle de Summer se fait à la première personne. Ce choix m’apparait tout à fait pertinent dans la mesure où il permet de conférer à l’héroïne encore plus de poigne, de caractère et d’assurance. Que ceux qui n’aiment pas les new romances trop vulgaires ou contenant trop de scènes de sexe se rassurent, ici c’est largement modéré. Et ce ne sont pas les quelques frasques de Cole dans les premières pages qui doivent vous décourager. Une fois en Georgie, Cole ne sera plus le même. La ville, Summer, le film, son divorce, mais aussi un sympathique personnage atypique vont le transformer. Le tout sous les yeux de Summer, enfin si elle veut bien les ouvrir et se rendre compte que non, il n’est pas le crétin arrogant qu’elle croit.

Autre point que j’ai grandement apprécié dans ce roman, c’est les aspects techniques du tournage, avec ses « acteurs », ses délais, ses difficultés et nous sommes plongés au cœur de mini Hollywood débarqué dans une petite ville. Les codes nous apparaissent parfois aberrants, l’argent coule à flots et n’est jamais un problème et petit à petit Summer va bien devoir se faire à tout cela. Car signer avec Cole pour le tournage, c’est en baver. Même si le jeune millionnaire est respectueux, il n’en demeure pas moins un homme d’affaires. J’ai aussi apprécié les deux personnages secondaires que représentent Ben et Justin. J’ai eu très peur du cliché sur Ben mais l’humour de Summer intervient à la rescousse comme toujours. Justin, lui, est l’arme indispensable de Cole et ce dernier va réaliser que ça va bien au-delà du professionnel. Dans un monde de requins, les alliés doivent être sûrs. Enfin, mention spéciale pour l’avocat de Cole, qui mène son monde d’une main de maitre et avec un caractère brusque et perturbant !

Quand Hollywood vient à vous, ou plutôt à Quincy, ouvrez grand les bras, il va y avoir du spectacle. L’acteur Cole Masten débarque dans la minuscule bourgade en plein tourment amoureux et ne pensait pas tomber sur une fille comme Summer. Entre eux, cela commence par de la haine, ça continuera sur de l’obsession et l’ambiance sera électrique. Préparez-vous à avoir chaud, et sortez un soda avec des glaçons.

Vous l’aurez compris, on passe un très bon moment avec ce roman, on apprend des petites choses sur un objet de notre quotidien qui a su rendre des audacieux millionnaires, nous sentons la chaleur du Sud et la tension bien plus qu’électrique entre Cole et Summer. Si en soi la romance n’invente rien et ne révolutionne pas le genre, accordons-lui au moins son originalité pour avoir fait venir Hollywood dans la campagne, mais surtout pour son héroïne plutôt exceptionnelle qui m’a beaucoup fait rire, surtout sur une certaine scène ayant eu lieu trois ans plus tôt. Oh et ne soyez pas étonné de croiser des coqs… ou poulets dans cette petite ville. Sans révolutionner le genre, Alessandra Torre apporte sa petit touche à cet univers fascinant et nous apprend des choses très intéressantes sur les coulisses d’un métier fantasmé. Cole est loin d’être aussi arrogant qu’on le pense, mais la difficulté des bons acteurs est de savoir quand ils jouent un rôle, ou non. Et pour cela, Summer va devoir se débrouiller.

 

 

25 réflexions sur “[Chronique] Hollywood Dirt de Alessandra Torre

  1. J’avais quelques a priori sur ce livre lors de sa sortie, trouvant le résumé un peu trop cliché, avec encore une fois la jeune femme pauvre qui tombe sous le charme du mec blindé trop beau etc. mais ce que tu en dis me donne envie de me pencher un peu plus sur ce roman ! A voir 🙂

    J'aime

  2. coucou c’est vrai que la couverture ne donne pas forcément envie, mais d’après ce que tu écris et ton avis c’est une histoire qui me plairait beaucoup du coup je note!! merci!!

    J'aime

  3. Clairement le genre de lectures un peu futile qui me plait à fond !
    Rien que le titre et la couverture et bam étais conquise !
    Ce genre de livres j’aime bien car c’est facile à lire et des fois en ai besoin, besoin de mettre mon cerveau un peu en veille avec des choses qui me sortent de mon quotidien
    bref merci pour la découverte 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s