[Chronique] Max + Becca de Shannon Lee Alexander

Publié aux éditions Pocket Jeunesse – Juin 2017 – 380 pages
Merci à PKJ pour cette lecture

 

Il suffit parfois d’une personne pour se révéler à soi même..
Becca a toujours vécu dans sa bulle, entre ses livres et ses royaumes imaginaires. Sans son amie Charlotte, elle est plus solitaire que jamais. Jusqu’au jour où, en plein cours, elle trébuche sur Max… Il la remarque et comprend son désarroi. Il l’incite alors à faire du théâtre. À la surprise générale, Becca décroche le rôle principal. Mais n’est-ce pas trop tôt, pour jouer Juliette sous les yeux de celui qui a tout d’un Roméo ?

Attention : ce roman fait suite à Charlie+Charlotte. Par conséquent, la chronique que vous vous apprêtez à lire peut vous dévoiler des évènements majeurs du livre précédent. C’est totalement inévitable pour parler correctement de ce roman et des sensations, émotions, sentiments, phases. Si vous n’avez pas lu Charlie+Charlotte et comptez le faire, fermez cette chronique.

Si vous aimez les romans young adult à émotions, ou même roller coaster émotionnel, alors Max + Becca est fait pour vous. J’ai passé un merveilleux moment dans cette histoire, qui malgré le fait que l’héroïne ait à faire un terrible deuil, reste tout en douceur. Une guimauve qui fond sous la langue et des sourires automatiques dès que Max est dans les parages. Dans ce tome, l’auteure nous offre des choses précieuses que l’on a envie de blottir tout contre notre cœur. Ainsi, comme Becca, nous avons l’impression de nous épanouir, de sortir de notre coquille et d’enfin embrasser la vie. Inutile de vous préciser que Max n’y est pas pour rien. Mais pas seulement. Car si Becca a toujours préféré la solitude et ses romans, le passage bien trop bref de Charlotte dans son existence a tout bouleversé. Cependant, il ne faudrait pas avoir peur d’aimer. Et de perdre l’être aimé. Jolie métaphore que de décrocher le rôle de Juliette, sur un malentendu, et de perdre son Roméo…

L’été s’est terminé, la rentrée sonne le glas pour Becca et elle, qui a toujours été seule, sait que cette année les choses vont être très différentes. En effet, l’an dernier, Becca s’était fait sa première amie, Charlotte. Charlotte, jeune fille solaire, à la rage de vivre et à l’amour sans concessions. Mais Charlotte était condamnée et elle n’est plus là. Charlie, le frère de Becca et qui était le petit ami de Charlotte, a réalisé son rêve et étudie désormais au MIT. Becca se sent plus seule que jamais et pour une fois, cette solitude qu’elle a longtemps entretenue lui pèse. Parce qu’elle sait ce que pensent les autres élèves : c’est l’amie de la fille morte. Max, lui, est différent. Très vite, nous comprenons que le jeune homme éprouve quelque chose pour Becca et il va l’entrainer dans un univers qu’elle ne connaissait que dans ses livres : le théâtre. En effet, le club du lycée fait passer les castings pour la pièce de l’année : Roméo et Juliette. Sur un énorme malentendu, Becca décroche le rôle principal, se faisant alors une amie de taille, Darby. Mais Becca sera-t-elle prête à assumer ce rôle ? Aux côtés de Max et de ses amis, les techniciens du spectacle, Becca s’épanouit et sans se rendre compte fait de petits pas en avant.

Comme on pouvait s’en douter, surtout en ayant appris à connaitre le personnage de Becca dans le précédent roman, notre adolescente est en deuil. Quelle phase difficile que d’accepter le caractère irrévocable d’une perte qui laisse comme un gouffre au plus profond de votre être. Si Charlotte n’était pas sa petite amie ou encore sa sœur, elle n’en demeure pas moins importante pour Becca qui s’est autorisée à aimer quelqu’un pour la première fois. Sans Charlotte, Becca n’aurait sans doute pas sorti le nez de ses livres qu’elle lit et relit sans cesse pour se protéger du monde extérieur. Alors désormais, comme toute personne traversant un deuil, Becca a peur d’aimer. D’aimer quelqu’un et de le perdre, que cela la brise encore plus. Car ce qu’elle a vécu, elle le sait, elle ne supportera pas deux fois. Mais pour autant, est-il nécessaire de s’arrêter de vivre ? Est-ce que Charlotte aurait aimé cela ? Becca avance à son rythme dans son épreuve terrifiante et inconnue et l’auteure raconte avec une justesse incroyable le deuil et toutes les peurs conscientes ou inconscientes qui en découlent.

Une bonne partie de l’histoire aura lieu au lycée et j’ai apprécié de voir que, pour une fois, nous n’avions pas de grands clichés ou de grands dramas des lycées américains, comme on en voit dans beaucoup d’YA. Ici, chacun fait sa route comme il le peut et même si des tensions ou frictions peuvent se ressentir, cela n’empêche personne de vivre sa vie étudiante. Max arrive dans la vie de Becca et bouleverse tout. Bien entendu, il sait ce qu’a vécu Becca et s’y connait aussi en deuil. Un peu secret, plutôt discret, il aime, comme notre jeune fille, vivre dans l’ombre et la réserve. Terriblement attachant, ce jeune homme nous donnera le sourire à de nombreuses reprises, tout comme ses amis, en particulier Victor. La romance qui va se développer entre nos deux personnages figurant sur le titre du livre est douce, naturelle, sans jamais précipiter les choses. Et surtout, Max est doté d’une compréhension et d’un amour à toute épreuve. Il représente tout à fait le genre de garçons qu’il fallait à Becca.

Pour les nostalgiques de Charlie et de ses équations diverses et variées, soyez rassurés, il fera partie aussi de l’histoire de temps à autre. L’auteure nous offre d’ailleurs une relation frère-sœur des plus intéressantes qui, bien qu’ayant pour réelle origine le décès de Charlotte, va bien au-delà désormais et nous comprenons que l’amour qu’ils se portent est profond et réel. En fait, nous pouvons affirmer que Charlotte a totalement bousculé leur existence, pour le meilleur, et ce, même si le pire est arrivé. Charlie est lui aussi en deuil et je dois avouer avoir apprécié de savoir où il en était par rapport à tout cela. Le sujet est parfaitement mené, pas de clichés ni de facilités, juste une authenticité indéniable. Que c’est difficile de traiter du deuil, les tout premiers, chez les adolescents! Personne n’est jamais prêt à perdre quelqu’un, mais quand nous sommes adolescents, nous avons pourtant l’impression d’être immortels. Alors pour Charlie et Becca, le travail est dur, mais dans leur complicité ils parviendront à ne garder de Charlotte que le meilleur.

Finalement, ce sont de très nombreux sujets que notre auteure va aborder dans ce roman et le développement de Becca ne pourra que nous toucher. Elle devra sortir de sa coquille, briser sa solitude, mais en choisissant auprès de qui s’épanouir, vivre sans trop avoir peur et surtout faire son deuil, s’autoriser à aimer de nouveau sans avoir l’angoisse incroyable de perdre l’autre. Elle passera par différentes épreuves et confrontations, bien entendu, mais Charlotte, intelligente et cultivée, finira toujours par reprendre ses esprits et admettre ses erreurs. Enfin, remercions l’auteure pour les nombreuses touches d’humour, car nous passons du rire aux larmes, de la gorge serrée par l’émotion à l’éclat de rire d’une vanne piquante. C’est donc une parfaite réussite que cette suite, si douce, si belle. S’il y a un tout petit peu moins d’émotions que dans Charlie+Charlotte, le roman n’en demeure pas moins addictif derrière une plume parfaitement en osmose avec le sujet.

Max + Becca est une suite mettant en avant la sœur de Charlie et c’est un pur bonheur à lire. Même si Becca doit faire face à de difficiles épreuves, elle sera cette fois-ci entourée et le très charmant Max ne pourra que nous séduire par son grand cœur et sa douceur. Une histoire magnifique de deuil, d’amour et vie qui vous fera passer du rire aux larmes en un clin de page.

15 réflexions sur “[Chronique] Max + Becca de Shannon Lee Alexander

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s