[Chronique] Les Amateurs de Sara Shepard

Publié aux éditions Pocket Jeunesse (PKJ) – 16 mars 2017 – 416 pages
Merci à Pocket Jeunesse pour cette lecture

On n’est jamais mieux servi que par soi-même…
Quand, sur son site préféré de crimes non élucidés, Seneca découvre un message concernant la disparition d’Helena Kelly, elle décide de rouvrir l’enquête. Avec Maddy, une autre membre du forum, elle se rend à a Dexby, dans le Connecticut, afin de reprendre les recherches. Mais rien ne se passe comme prévu : Maddy est bien différente de la jeune fille rencontrée sur le Web et Aerin, la soeur de la victime, se montre très peu coopérative…

Je suis certaine que vous connaissez l’auteure, Sara Shepard. Ou plutôt connaissez-vous la série dérivée de ses romans. Eh oui, Mme Shepard n’est autre que l’auteure de Pretty Little Liars, une série en un grand nombre de tomes et qui fut portée à l’écran à grand succès. Pour ma part, je n’ai pas vraiment vu la série, juste les quelques premiers épisodes et je ne connaissais donc pas le travail de l’auteure. Pourtant j’avais très envie de lire sa série Les Perfectionnistes, avec les sublimes couvertures fleuries proposées par PKJ. Je me dis qu’il n’est jamais trop tard que cela est bien présent dans ma tête. Toujours est-il que j’ai souhaité découvrir Les Amateurs car la 4e de couverture m’a largement donné envie. En effet, quand on me parle de thriller jeunesse je me dis que cela promet d’être fascinant. De plus, ici on nous évoque un site internet de crimes non élucidés. Donc des amateurs qui se lancent dans une enquête ! Palpitant, non ? Eh bien, laissez-moi vous en dire un peu plus.

Seneca est accro à un site d’enquêtes non résolues où des contributeurs déposent tout ce qu’ils trouvent au sujet d’un meurtre ou d’une disparition. Chacun analyse et enquête ensuite, dans un seul but : découvrir la vérité, savoir qui a tué. Le principe du site, s’il est discutable, charme beaucoup de jeunes et c’est en ligne que Seneca va faire la connaissance de Maddy, qui vit dans les environs d’une affaire non résolue, celle de la disparition d’Helena Kelly. Ainsi, notre jeune étudiante décide de passer quelques jours chez Maddy et de mener l’enquête. Se joignent finalement à eux d’autres jeunes de leur âge, notamment la sœur de la victime, Aerin. La surprise est grande pour Seneca quand elle rencontre Maddy sur le quai de la gare et que la différence entre la réalité et le virtuel est saisissante. Décontenancée par ce revirement de situation, Seneca, très déterminée et futée décide de rester sur les lieux avec sa toute nouvelle équipe d’enquêteurs. Mais très vite, une certaine menace plane sur notre groupe de jeunes… Et si l’auteur du meurtre rôdait encore dans les parages des années plus tard ? Qui était vraiment Helena et que cachait-elle ? Qui avait intérêt à la tuer ? À qui faire confiance dans un monde d’illusions et de trahisons ?

Autant vous le dire de suite : j’ai adoré ce roman et j’ai passé un super moment avec notre bande d’amateurs sur les traces d’un criminel. Car oui, nos enquêteurs ne mentent pas sur leur team, ils sont bel et bien des amateurs, mais qui ont de la ressource, de la réflexion et des idées et qui vont alors donner tout ce qu’ils ont pour résoudre cette affaire. Trois garçons et trois filles, voilà une team plutôt équilibrée mais pas forcément toujours liée. Aerin, sœur de la victime va être dans une position particulièrement délicate face à cette affaire et pourtant elle ne peut faire son deuil sans savoir ce qu’il s’est réellement passé pour sa sœur. Petit à petit, nous allons découvrir les secrets bien gardés de la jeune femme disparue et Aerin tombera parfois de haut. Quant aux autres enquêteurs, ils seront particulièrement impliqués et chacun aura un rôle important à jouer. Si Seneca semble être la plus intelligente, il ne faut pas oublier le côté déluré de la sœur de Maddy, le calme et la réflexion vive de Maddy, la nonchalance de Brett, le tout formant une équipe maladroite, mais performante. J’ai vraiment apprécié cette enquête menée par des non-professionnels même si la prise de risque est énorme.

L’enquête en elle-même est fascinante, car nos héros ne cessent de se tromper de pistes et sont bien loin d’imaginer la vérité. N’hésitant pas à démasquer les secrets les plus intimes de leurs suspects, ils ont l’art et la manière de mettre leur nez dans tout ce qui ne les regarde pas. Bien plus que la résolution d’un meurtre, c’est toutes les illusions qu’ils vont faire tomber dans ce milieu aisé du Connecticut. Certains personnages sont particulièrement attachants, d’autres, agaçantes, et d’autres encore, déstabilisants. Les personnalités sont par ailleurs très bien travaillées et nous comprenons les actions de chacun ainsi que leurs réflexions. L’auteure nous permet d’accéder à leurs pensées les plus intimes, mais aussi à leurs doutes les uns sur les autres. Chacun forme sa théorie et cela ne manque pas de twist et rebondissements divers et variés.

Le style de Sara Shepard est fluide, direct et efficace. Elle ne perd pas de temps et nous plonge directement dans le vif du sujet auquel nous apprécions de nous confronter nous aussi. Nous tentons de saisir les éléments pour nous faire notre propre théorie, mais l’argent possède le pouvoir d’acheter le silence. Pourtant, elle n’encouragera jamais ses enquêteurs à laisser tomber, les animant d’une réelle envie de connaitre la vérité. Le personnage d’Aerin est particulièrement intéressant puisqu’elle est la sœur de la victime, mais aussi potentiellement la dernière personne à l’avoir vue vivante. Ainsi, elle sera beaucoup plus sensible aux découvertes et le futur de l’enquête repose bien souvent sur ses épaules. Si la réalité de la vie va parfois se rappeler à nos amateurs détectives, ce n’est pas pour autant qu’ils en oublieront leurs motivations. Une réelle complicité et amitié va également se nouer entre tous les personnages et nous adorons les suivre dans cette aventure rythmée et pleine de surprises. Quant à la fin du roman, c’est un énorme cliffhanger et je n’ai qu’une hâte : lire le prochain tome pour retrouver la fine équipe.

Les Amateurs nous entraine sur les traces de détectives en herbe prêts à tout pour résoudre un crime. Chaque personnalité apporte sa touche à l’enquête et les rebondissements sont nombreux. Notre équipe porte bien son nom d’amateurs, mais ils n’en sont pas moins intelligents et unis. Un premier tome diablement efficace et un cliffhanger qui rend l’attente du second, insoutenable. À découvrir absolument !

 

Publicités

5 réflexions sur “[Chronique] Les Amateurs de Sara Shepard

  1. J’ai lu un seul roman de cette auteure : il s’agit du premier tome de The Lying Game. Je suis ressortie plutôt mitigé et ne compte pas poursuivre cette saga. Celui-ci n’a pas l’air mal du tout ! Pourquoi pas tester un autre de Sara Shepard ? À voir 🙂

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s