[Chronique] Comme un ruban de soie rouge de Cecily Wong

Publié aux éditions Les Escales – Juin 2017 – 384 pages
Merci à Jade et aux éditions Les Escales pour cette lecture. 

Un voyage merveilleux de la Chine à Hawaï qui suit l’ascension et les drames d’une famille rongée par les secrets et les amours tragiques.
Au début du XXe siècle, Frank Leong quitte la Chine avec sa femme et son fils pour l’île d’Oahu dans l’archipel d’Hawaii. Là-bas, des jours bénis les attendent.
Pourtant, une force mystérieuse semble hanter la famille Leong. Le fil rouge du destin qui, selon une ancienne tradition chinoise, lie les âmes soeurs entre elles aurait-il un jour été rompu, attirant ainsi la malédiction sur toute la lignée ?
Lorsque Frank meurt dans des conditions énigmatiques, sa famille perd tous ses repères. Toute l’île se met à bruisser de rumeurs. Vingt ans plus tard, l’arrivée d’une lettre fait l’effet d’une déflagration. Un nouveau coup du sort frappe les Leong.
C’est désormais à Theresa, la petite-fille de Frank, de reprendre le flambeau. Et s’il était enfin temps de dévoiler les secrets enfouis depuis trois générations ?

Je crois que vous commencez à connaître mon fort intérêt pour les publications Les Escales. Ou que dis-je, plutôt mon amour. Cette année, un titre m’a particulièrement attirée et il s’agit bien entendu de celui dont je vais vous parler aujourd’hui. Comme un ruban de soie rouge m’a de suite séduite par sa couverture, mais aussi par quelques mots de la 4e : voyage, Chine, Hawaï, drame d’une famille rongée par les secrets, fil rouge, etc. Il ne m’en fallait pas plus pour avoir très envie de le découvrir et je remercie à nouveau Jade pour cet envoi. J’ai mis du temps à lire ce roman, moi qui, normalement, lis plutôt vite, mais je voulais vraiment me plonger dans le récit et en comprendre toute l’intensité et toute la poésie de l’histoire que l’on découvre alors petit à petit. Une histoire forte, un premier roman inoubliable, Cecily Wong marquera sans nul doute les esprits avec sa magnifique légende de fil rouge… en parallèle avec les histoires de 3 générations sur deux continents. Magistralement orchestrée, l’intrigue vous prend dès les premières pages et la saga familiale qui y est dessinée est absolument addictive. Certes, il m’a fallu du temps pour bien tout situer, mais quelle intensité ! Je fus bercée d’émotions variées, parfois de l’incompréhension, parfois de la colère, d’autres de la plénitude, de l’émerveillement, de l’espoir, de la rage…

Toute l’histoire va s’articuler autour d’une famille, les Leong. Résidents de l’île d’Hawaii, ils vont se retrouver à l’aube d’une journée particulièrement difficile. Theresa, dernière de la famille et petite fille de Frank, fondateur de cette riche famille, va alors réaliser que sa famille n’a eu de cesse de vivre dans les mensonges et les amours échoués. Peut-elle retracer cette histoire, la comprendre et pardonner ? En cette triste journée, les fils se dénouent pour laisser place à la formidable épopée d’une famille emplie d’ambitions et malheureusement brisée par les mensonges. À commencer par ceux de Frank, énormes et lourds de conséquences. Mais il n’était pas seul. Aujourd’hui, Theresa se confronte à ceux de ses propres parents. L’histoire s’articule autour d’une légende magnifique, celle d’un fil rouge, invisible, qui relie un être à celui qui lui est destiné. Les obstacles ou erreurs font des nœuds sur ce fil… Combien de nœuds sur les fils de Bohai et Amy ? Ceux de Frank et Lin ? Et quant à Theresa ? Et que sait Hong, fidèle amie de la famille de tous ces drames qui se sont joués ?

L’histoire va ainsi se dérouler tel un fil rouge, nous présentant les couples et l’amour, la difficulté de la vie, notamment pendant la guerre. Nous commencerons notre périple en Chine, mais rapidement les Leong vont arriver à Hawaii et dominer Diamond Head, sublime volcan, désormais orné de la plus belle maison de l’île. Entre train de vie luxueux et affaires juteuses, rien ne semble pouvoir ébranler les Leong. Mais un jour, Frank meurt mystérieusement… S’ouvre alors sous les pieds des Leong un gouffre profond de secrets, mensonges et complications. Comment vivre avec de telles nouvelles ? Peut-on revoir ses ambitions, son mode de vie ? Se pose aussi la question cruciale du destin, mais également celle de la véracité de cette légende du fil rouge. Sommes-nous vraiment liés à notre âme sœur par ce fil invisible ? Si oui, pourquoi l’histoire se termine-t-elle sur des tragédies ? À l’aide d’une plume puissamment poétique et même lyrique, Cecily Wong nous entraine dans le récit de vies tout à fait passionnant. Chaque personnage sera soigné, taillé dans la roche volcanique, aura ses secrets, ses désirs, ses craintes et sa pudeur. Quant à l’amour, thème omniprésent du roman, elle l’exploitera sur des pistes bien différentes et ô combien fascinantes!

Je dois avouer m’être régalée lors de cette lecture. Nous traversons les époques, les rites et coutumes, les continents. Nous assistons à des mariages arrangés, mais aussi à des unions d’amour, au naturel. Nous voyons des gens mourir en emportant leurs secrets, d’autres en en laissant le poids à leurs survivants. Les descendants apprennent ainsi qui étaient vraiment leurs ainés et parfois le parfum du scandale devient entêtant. Comment protéger les membres d’une famille riche alors déchue ? Entre ascension sociale et privilèges peuvent s’opposer déchéance et honte. Mais dans cette famille, certains s’accrochent pour préserver les apparences. À quoi bon ? Libre à chacun de croire en son destin et de s’y appuyer.

« Sois prévenu cependant, dit Lao au garçon, tout le monde ne trouve pas son promis ou sa promise. Ne dévie pas du droit chemin, accomplis de bonnes actions et alors, seulement, tu pourras t’unir à la personne faite pour toi. »

Cecily Wong signe ici une œuvre remarquable, témoignant d’une maitrise romanesque incroyable. Les traditions viennent affronter la violence de ce monde, de la guerre ou des unions non souhaitées. La beauté d’Hawaii côtoie la laideur des mensonges. Le poids des secrets confronte la poésie d’une histoire si puissante et si belle… Le roman se fait captivant, et ce, sans attendre, mais il vous demande de la patience, du temps. Oui le temps de bien comprendre cette famille et le poids de chaque personne. Et si notre destin était déjà tout tracé par le poids des erreurs de nos ainés ? Comment prendre son envol quand tout vous semble joué d’avance ? Lyrique, poétique, usant de mots qui coulent sur les pages comme les larmes sur les joues des survivants d’un drame familial, le roman nous envoûte. Magnifique, explosif et touchant, Comme un ruban de soie rouge est à conseiller à tous les amateurs de sagas familiales ou tout simplement de belles histoires d’amour, car ce dernier ressortira toujours vainqueur. Les ultimes lignes vous basculeront dans une émotion incroyable et votre cœur, pansé par les mots vous incitera à vous interroger sur le sens de la vie, de l’amour, des mensonges et du pardon. À découvrir sans plus tarder.

Comme un ruban de soie rouge se déroule tout au long des existences et des chamboulements de celles-ci. Entre le poids des traditions qui se mêle à l’héritage familial, nos personnages cherchent le fil rouge du bonheur et de l’amour. Seront-ils prêts à renoncer à ce qu’ils pensent leur être indispensable pour mener la vie qu’ils veulent ? Un premier roman émouvant et merveilleux. Une histoire hautement addictive !

11 réflexions sur “[Chronique] Comme un ruban de soie rouge de Cecily Wong

  1. Je ne pense pas aimer ce roman car tout ce qui se passe en Asie ne m’attire pas, je me sens incroyablement fermée en disant ça… mais leur culture est tellement éloignée de la nôtre que j’ai du mal à m’y retrouver.

    J'aime

    • Ah oui ? Je suis fascinée par toutes les cultures en fait et l’Asie particulièrement.
      Après ici, l’histoire se déroule en grande partie à Hawaii même si en effet on y suit une famille d’origine chinoise. Mais je comprends ce que tu veux dire et je ne pense pas qu’il s’agisse d’être fermée car on a le droit de ne pas s’intéresser à une culture ou un autre 🙂

      Aimé par 1 personne

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s