[Chronique] The Paper Magician, tome 2 : The Glass Magician de Charlie N. Holmberg

Publié aux éditions Amazon Crossing – 30 mai 2017 – 228 pages
Merci à Netgalley et Amazon pour cette lecture

 

Trois mois après avoir rendu son cœur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.

Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le vœu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie.  Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une série d’attaques dirigées contre elle… tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains.

À la fin du premier tome, après de sombres épreuves, Ceony pouvait rendre son cœur à son mentor, Emery Thane. Au cours du voyage dans le palpitant de son enseignant, Ceony y a découvert certains lourds secrets et a réussi à vaincre Lira. Mais au lieu de protéger son ami et elle-même par la même occasion, Ceony a malheureusement attiré l’attention sur elle. Car ce qu’elle a fait à l’Exciseuse est inédit et surprenant. Persuadés que la jeune apprentie dispose de capacités particulières, des magiciens mal intentionnés se lancent à sa recherche et visent son entourage. Ceony doit protéger sa famille, ses amis et celui qu’elle chérit tant. Mais elle doit surtout s’assurer que son savoir, encore flou pour elle, ne tombe pas dans les mauvaises mains. Car le magicien du verre voguant de miroir en miroir est bien décidé à tout comprendre avant de se débarrasser de la jeune femme.

Aussi original et captivant que le premier, ce second tome nous entraine à la découverte d’une nouvelle forme de magie. Nous retrouvons Ceony, au cœur de son apprentissage, totalement chamboulée par les sentiments qu’elle ressent pour son tuteur. Ce dernier ne semble bien entendu pas indifférent non plus, mais exerce un certain droit de réserve professionnelle et met une distance courtoise entre eux. Toutefois, aux yeux des autres, la relation entre les deux Plieurs apparait ambiguë et pourrait dépasser les limites autorisées. Quand Ceony et ses proches sont visés par une attaque, la jeune femme comprend très vite qu’elle sera la seule à pouvoir éliminer la menace. Car c’est bel et bien à elle qu’on en veut. Toujours aussi audacieuse et intelligente elle met alors en place un plan minutieux… Seulement, il se pourrait bien que l’ennemi soit tout aussi rusé et que, pire encore, Ceony ait négligé certains imprévus.

La magie du verre nous est exposée ici et bien qu’elle ne soit pas décrite avec autant de passion que celle du papier, nous ne pouvons que trouver fascinant ce support. Le verre offre de nombreuses possibilités telles que les voyages dans les miroirs (Coucou Ophélie et Christelle Dabos). La meilleure amie de Ceony lui en révèlera quelques secrets, ce qui permettra à la jeune fille de mieux appréhender l’ennemi. Et cet ennemi n’est autre que celui qui a converti la célèbre Exciseuse au mal. La magie noire prend alors une dimension plus inquiétante et un nouveau personnage, qu’on retrouvera probablement dans le tome 3, nous donne la chair de poule. Véritable roman d’apprentissage, The Paper Magician est une histoire ne négligeant aucun détail, et n’épargnant personne. Des lourdes épreuves attendent notre future Plieuse, et ce, pour le meilleur ou pour le pire.

La plume toujours aussi addictive nous laissera juste sur notre faim concernant l’expression de certaines émotions. De même, si le roman se centre sur Ceony, il est dommage de ne pas développer un peu plus l’histoire et la vie d’Emery. Les interactions entre magicien et support sont toujours aussi créatives et surprenantes et l’on arrive à une conclusion : les limites peuvent être repoussées, à chacun de savoir comment. Quoi qu’il en soit, le tome 3 devrait être plus sombre, plus amer, mais également, espérons le beaucoup plus romantique. Bien entendu, The Paper Magician n’a pas pour but de construire une romance, mais les sentiments qui se créent apportent une belle dynamique à l’ensemble, incitant une jeune fille timide à toujours repousser ses limites. Ceony incarne désormais l’héroïne forte, prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime, mais aussi pour préserver la magie, si précieuse, mais si dangereuse si elle tombe entre de mauvaises mains. Cette suite est donc à la hauteur du premier tome même si les émotions y sont plus légères. Cette fois-ci, place à l’action et au développement des connaissances concernant les différentes magies. Si l’auteure ne laisse que peu d’opportunités à l’ennui pour s’installer, c’est grâce à une succession d’actions palpitantes où le danger attise les sentiments les plus forts. Gageons que le tome 3 sera explosif.

 

Une suite fort sympathique, plus sombre encore, qui nous entraine dans une autre forme de magie et qui permet à notre jeune apprentie de découvrir les limites de ses pouvoirs. Avec de nouvelles connaissances, Ceony est désormais parée à protéger celui qu’elle aime. Car une chose est certaine, les moments à venir sont orageux. Vivement le tome 3 pour retrouver le si gentil Mg.Thane et son intrépide apprentie.

Chronique du tome 1

Publicités

20 réflexions sur “[Chronique] The Paper Magician, tome 2 : The Glass Magician de Charlie N. Holmberg

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s