[Chronique] Les jours meilleurs de Cecelia Ahern

Publication aux éditions Milady – 16 juin 2017 -480 pages
Merci à Milady pour cette lecture

À force de traquer le scoop et de dévoiler la vie privée des gens dans les colonnes de la presse à scandale, Kitty est dans l’impasse. Sa carrière de journaliste piétine, et ses frasques lui valent une réputation désastreuse. Tout s’effondre quand elle apprend que Constance, la femme qui lui a tout appris, vit ses derniers instants. Elle se rend à son chevet et lui demande quelle histoire elle a toujours rêvé d’écrire. Mais la réponse arrive trop tard, sous la forme d’une liste de cent noms, sans aucune explication. Bien décidée à percer le mystère, Kitty tente de comprendre ce qui relie entre eux ces inconnus. En allant à leur rencontre, elle va découvrir des aspects pour le moins inattendus de la vie de Constance et peut-être même trouver un sens à la sienne.

Grand nombre de romantiques connait l’auteur pour le très célèbre PS : I love you dont l’adaptation ciné fut un succès largement mérité. Je ne fais pas partie des amatrices de notre auteure, à vrai dire, Les jours meilleurs fut ma première lecture de sa plume. Pourtant, je reconnais avoir visionné le film en question à l’occasion, mais je ne devais pas être en phase à l’époque. Cela arrive, n’est-ce pas ? Toujours est-il que l’auteure est de retour avec une nouvelle histoire qui m’a emportée du début à la fin et c’est finalement un livre plein de bons sentiments, de joie, de rencontres, d’amour et d’optimisme qui nous est offert ici. J’ai passé un excellent moment et même si cela n’a pas provoqué un coup de cœur, j’ai adoré chacune des rencontres, des décisions, idées, aboutissements. À savourer en toutes saisons, mais croyez-moi il sera parfait pour vos vacances d’été ! Prêts à suivre Kitty dans ses péripéties pour la gloire ?

Kitty est une jeune femme ambitieuse qui travaille pour un journal et qui a la chance de pouvoir réaliser quelques reportages pour la télévision, son rêve, depuis peu. Malheureusement, une terrible erreur va mettre sa carrière sens dessus dessous ainsi que sa vie personnelle. Et c’est aussi en pleine tempête médiatique que Constance, sa meilleure amie et mentor quitte le monde des vivants avec un article jamais écrit. Dans le numéro hommage, l’équipe décide de parler de bien des aspects de la carrière de Constance, leur désormais ex-rédactrice en chef, mais c’est à Kitty que revient le plus difficile : écrire ce fameux article que la journaliste de talent, au fonctionnement bien particulier, n’a pas eu le temps de rédiger. Seul indice : une feuille avec 100 noms. Rien de plus, pas le moindre complément d’information ni la moindre piste. Cela va devenir la raison de vivre de Kitty : dénicher ces gens et ce qui pourrait bien les lier. Renouer avec le vrai journalisme, celui que Constance valorisait. Et si en cherchant un sens à cette liste, Kitty en trouvait un à sa propre vie ?

Véritable roman feel-good, Les jours meilleurs va nous permettre de suivre Kitty, notre journaliste en pleins tourments. Kitty est seule et a perdu le sens éthique de son métier. La morte de son mentor et amie, Constance est un terrible chamboulement pour elle, surtout que cela se produit pendant une lente descente aux enfers du côté professionnels. Si Kitty veut se racheter aux yeux de son équipe, et Bob, le mari de Constance mais aussi de Steve, son meilleur ami, elle doit réaliser ce papier unique en tentant de penser comme Constance. C’est ainsi qu’elle va partir à la rencontre de personnes à première vue bien ordinaires. Mais Kitty va devoir regarder le monde d’une façon nouvelle et comprendre qui sont ces gens pour raconter leur histoire. Après tout, n’est-ce pas justement cela, le métier de journaliste ? Où est-ce que Kitty s’est perdue en route ? Et pourquoi cela la dérange-t-elle tant que Steve déprécie son comportement ? Elle en est certaine, cet article va tout changer, pour elle comme pour le journal. Car marcher dans les pas de Constance ne peut être qu’un précieux cadeau que notre jeune femme va tenter de ne pas ruiner.

Si notre héroïne est attachante assez rapidement et si l’on a pitié de la situation dans laquelle elle s’est mise, nous serons ravis de la voir aller à la rencontre de certains « noms » de la liste et les écouter parler. Chaque personnage que va rencontrer Kitty est différent et chacun pense mener une vie tout à fait morne. Toutefois, ce sera à la journaliste de les comprendre, d’apprendre d’eux et d’en ressortir l’extraordinaire. Les jours meilleurs est un roman qui célèbre la vie, même celle qui nous semble la plus banale, pour en tirer le meilleur. C’est une véritable ode à l’humanité, ce que nous sommes et même si le lien entre chacun est difficile à établir pour notre journaliste, c’est sur une formidable piste que nous entraine l’auteure. Je me suis attachée à absolument tous les personnages de cette quête identitaire et véritable apprentissage d’une déontologie, bien trop oubliée dans le métier de notre journaliste en disgrâce. Passant de l’humour à des situations plus complexes, l’auteure navigue sur les émotions à 100 à l’heure et nous rions, pestons, jurons, pleurons… La palette de sentiments est vaste, mais juste, rien n’est jamais « trop ».

Si l’histoire sonne parfaitement authentique, c’est probablement en grande partie grâce aux personnages, si subtilement dessinés qu’on a l’impression de les connaitre, de les croiser dans la rue ou encore que l’on pourrait être amis avec eux. Chacun a son vécu et sa raison d’être là et peu importe comment Constance en est venue à cette liste de cent noms. L’important est de profiter de ceux qui ont répondu présents au premier appel et de tout faire pour les comprendre. Ainsi, c’est une formidable aventure humaine qui nous est offerte et il est difficile de résister à l’embarquement. Quant au personnage de Steve, s’il ne figure pas sur la fameuse liste, il ne sera pas bien loin pour autant, fidèle et dévoué ami de Kitty. Seul lui a le don de la remettre en place comme jamais et leurs joutes verbales sont parfois hilarantes ou déchirantes. Pour ma part, je fus particulièrement émue par notre dame papillon ou notre jeune coiffeuse. Mais, vraiment, chaque personnage de l’épopée vers le bonheur vaut le coup et en refermant le livre nous avons un regard neuf sur les gens qui nous entourent, vous savez ces inconnus que l’on croise et pour lesquels nous pensons deviner certaines choses. Et si derrière une existence d’apparence ordinaire se dissimulait un secret extraordinaire ? Si nos mystérieux personnages possédaient quelque chose qui les rendait uniques ? Et si nous même avions ce petit truc en plus pour nous rendre bien meilleurs que nous le pensions ? C’est une ode à la vie, à l’existence cachée sous les expériences, à l’ordinaire qui se fait parfois extraordinaire, aux rencontres, à la communication, à la transmission, aux cadeaux les plus beaux, à l’amour, l’amitié, le dépassement de soi, les expériences, le don… Bref un livre qui rend hommage à l’humanité sous la forme la plus belle.

Une quête humaine et ensoleillée qui nous invite à retrouver nos valeurs et à comprendre ce qui fait de chacun, un être unique. Kitty a sans doute perdu de vue ce qu’était le vrai journalisme, mais son amie lui confie une dernière mission qui pourrait bien bouleverser toute la vie de notre jeune héroïne. Des émotions, des sentiments importants, bref, une formidable histoire. Feel-good assuré !

« Tout le monde a une histoire à raconter »

Publicités

19 réflexions sur “[Chronique] Les jours meilleurs de Cecelia Ahern

  1. Je n’ai jamais lu Cécilia Ahern, je crois même que j’ai vendu mon exemplaire de PS : I love you sans l’avoir lu (shame on me). Les jours meilleurs me semble être une lecture fraîche, une lecture d’été et de plage ! Cela me rappelle même un peu Sophie Kinsella ou Lauren Weisberger alors je note 🙂

    J'aime

  2. Coucou ! Superbe article ! Franchement il est complet, bien détaillé ! Aimant beaucoup cet auteur et ayant lu je pense tout ses livres traduit en français, je l’attends avec impatience ! Merci pour ta chronique ! Bonnes prochaines lectures ! Biz !

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s