Throwback Thursday #28 : Noir et sans espoir versus Lumière et plein d’espoir

Voici le Throwback Thursday Livresque !

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais vraiment concentré sur les livres ! Ainsi chaque semaine je fixerai un thème et il faudra partager la lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres !

Print

Cette semaine, le thème est :

Jeudi 20 avril : Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir

 

Mon choix :
Hé bah comme c’est mon propre rendez-vous, j’ai décidé de tricher. Oui, je suis comme ça. Du coup, je vais répondre aux deux problématiques du sujet. (Vous avez 4 heures. Pardon)

Noir et sans espoir : Betty de Arnaldur Indridason

Dans ma cellule je pense à elle, Bettý, si belle, si libre, qui s’avançait vers moi à ce colloque pour me dire son admiration pour ma conférence. Qui aurait pu lui résister… Ensuite, que s’est-il passé ? Je n’avais pas envie de ce travail, de cette relation. J’aurais dû voir les signaux de danger. J’aurais dû comprendre bien plus tôt ce qui se passait. J’aurais dû… J’aurais dû… J’aurais dû…
Maintenant son mari a été assassiné et c’est moi qu’on accuse. La police ne cherche pas d’autre coupable. Je me remémore toute notre histoire depuis le premier regard et lentement je découvre comment ma culpabilité est indiscutable, mais je sais que je ne suis pas coupable.

Je sais, j’en ai déjà parlé cette semaine, dans le Top Ten Tuesday. C’est pour ça que je compense avec le second choix lumière en plus. A vrai dire j’avais déjà décidé du roman pour le TBTL avant de décider du TTT. La personne qui nous raconte son histoire, le fait depuis une prison. Peu d’espoir pour une libération. Souvenirs pour comprendre où tout a commencé… mémoires noires du coupable idéal.

Mon en bref de l’époque : Un roman noir surprenant, dont l’histoire nous est racontée du point de vue d’un personnage accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Son incarcération lui donne l’occasion de dérouler les fils des évènements ayant précipité sa condamnation et de comprendre pourquoi sa culpabilité est saisissante aux yeux du monde. Innocent, solitaire, notre accusé attend le verdict. Aidé d’un twist hallucinant, ce roman devient addictif même si l’on ressent un léger manque de profondeur.

Pour le thème Lumière plein d’espoir, j’ai choisi un roman que j’ai lu et chroniqué très récemment. Si vous étiez passés à côté de la chronique, sachez qu’elle est bien publiée. Un roman avec lequel j’ai passé un moment plein d’humour, de rires, d’émotions et ce fut un régal ! J’ai donc opté pour Là où tu iras j’irai de Marie Vareille.

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Une comédie pétillante, pleine d’humour et d’émotions.

 

Mon en bref de l’époque :  Là où tu iras j’irai incarne la parfaite comédie hilarante et pétillante, grâce à laquelle le lecteur passe par de multiples émotions. Des situations rocambolesques, d’autres, plus sensibles ou délicates, mais toujours une plume intelligente et parfaitement maîtrisée pour nous offrir un roman qui nous fait du bien et qu’on referme avec un immense sourire. Un vrai Kinder Surprise.

 


La semaine prochaine :

Jeudi 27 avril : Road trip ou Voyages

(Un roman où les héros voyagent ou un road trip ou encore un roman qui donne envie de voyager, de découvrir un lieu particulier…)

A vos propositions pour le mois de mai ! Sinon je choisirai d’ici la semaine prochaine.

Rendez-vous sur la page dédiée aux thèmes en cliquant ici.
Souvenez-vous que les thèmes sont volontairement larges, que vous pouvez les prendre comme bon vous semble, le but est vraiment de partager, faire découvrir et découvrir. Amusez-vous 🙂


VOS LIENS :

My boOksDe livres en livresLecture Passion d’une viesalhunaLivre d’un soirMa lecturothèquePause Earl GreyOver booksAlec à la bibliothèqueLa tête dans les livresPluie de motsLight and smellLes Liaisons LivresquesLa tête en ClaireI believe in Pixie Dust Grâce MiniLibéTanuki ni MonogatariLa LabyrinthèqueNanounette et ses lecturesRefuge littéraireRécolteuse de mots Au fil de l’imaginaireLes grimoires d’ElanorLes tribulations de Coco Darcy BooksLittle Girly Les trésors livresques de LaurineLire à la folieDe la plume au clic ExulireLes chroniques de NyxxLittle Tiny Books Le Brocoli de MerlinChut Maman LitAzkabooksCelystineLes lectures de GribouilleA touch of blue MarinePinklychee’s readingLady Butterfly

 

 MAJ le 21 avril 2017 à 14H30

Illustrations réalisées à partir des vectors Freepik

40 réflexions sur “Throwback Thursday #28 : Noir et sans espoir versus Lumière et plein d’espoir

  1. Je ne connais pas du tout les livres que tu cite même si j’ai vu passer le second assez régulièrement ces derniers temps (vu que c’est un livre récent, c’est normal :P)

    Voici ma contribution cette semaine, j’ai sauté le pas et j’ai profité du thème opposition ombre/lumière pour vous parler de ma série préféré, et résultat j’ai fait un énorme pavé xD :
    http://delivreenlivres.blogspot.fr/2017/04/throwback-thursday-livresque-25-noir-et.html

    J'aime

  2. Je n’ai toujours pas lu Arnaldur Indridason, mais j’ai deux ou trois de ses romans dans ma PAL. Quant à Marie Vareille, je ne la connais que de nom, mais j’en entends souvent grand bien. Là où tu iras j’irai ne me tentait pas, mais sa présence dans ce TTL me donne envie de me pencher dessus. Je le mets donc sous le coude pour un moment où j’aurai envie d’un feel-good.
    Voici ma participation : https://lightandsmell.wordpress.com/2017/04/20/throwback-thursday-livresque-24-noir-et-sans-espoir-ou-lumiere-et-plein-despoir/

    J'aime

  3. C’est dur de se lever pendant les vacances alors c’est 3h plus tard que d’habitude que je publie mon TBTL ^^
    Je n’aime pas du tout les romans noirs donc j’ai opté pour la lumière. Et je suis tout à fait d’accord avec ton choix ! Les chick-lit de Marie Vareille sont lumineuses et pleines de bonne humeur !!
    Je ne sais pas vraiment si mon livre correspond au thème mais c’est mon feelgood à moi : http://ibelieveinpixiedust.blogspot.fr/2017/04/throwback-thursday-livresque-21-noir-et.html
    Bonne journée ♥

    J'aime

  4. Bonjour Bettie !
    Alors il se pourrait que j’ai aussi trichouiller mais pas comme toi hé hé ! Pour Marie Vareille, j’ai ses 2 autres romans dans ma PAL : Je peux très bien me passer de toi et Elia la passeuse d’âme (merci le Printemps du Livre :p) J’ai hâte de découvrir sa plume, si tout va bien c’est prévu pour mai !
    Voici mon lien : http://nanounette-et-ses-lectures.blogspot.fr/2017/04/throwback-thursday-livresque-20-noir-et.html
    Bonne journée

    J'aime

  5. Je ne connais pas du tout le premier roman, ta version « noir sans espoir », faut que je regarde de plus près, le résumé m’intrigue pas mal ! Par contre, je plussoie ton choix pour la lumière ! C’est tout à fait ça ! (rien que la couverture est porteuse d’espoir de toute façon 😀

    Voici mon article : http://merlin-brocoli.blogspot.fr/2017/04/tbt-qui-eteint-la-lumiere.html en retard ou à l’heure, ça dépend de comment on voit les choses xD

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s