[Chronique] Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit (Prix du Livre Romantique)

Publié aux Editions Charleston – Avril 2017 – 317 pages
Lu dans le cadre de mon expérience Lectrice Charleston

Au Sri Lanka, l’ancien Ceylan, Shemlaheila est cueilleuse de thé dans une plantation. Depuis dix ans déjà, elle ploie sous les lourds sacs de feuilles de thé et sous le joug des contremaîtres, mais, à l’aube de ses vingt ans, la jeune femme a d’autres rêves. Elle est bien décidée à partir, à échapper à la condition de celles qui, dans les théiers et dans les maisons, sont au service des hommes. Elle ne sera pas cueilleuse de thé toute sa vie, comme sa mère, comme toutes ces femmes asservies qui n’ont d’autres horizons que les interminables rangées de théiers…

Du Sri Lanka à Londres, à la découverte d’un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d’autres personnes et surtout d’autres envies. La cueilleuse de thé qu’elle a toujours été choisira-t-elle de revenir au pays, ou de se créer une nouvelle vie ?

Attention coup de coeur !

Dans ce roman nous allons suivre l’histoire d’une jeune femme indienne dont la maman vient de mourir. Shemlaheila a bien d’autres ambitions que de rester cueilleuse de thé et elle souhaite fuir la plantation pour se protéger, se trouver et apprendre un métier. Suivant son envie et son instinct, elle fuit et s’apprête à entreprendre un long périple jusqu’en Angleterre. Là-bas, elle va apprendre la langue, mais aussi les us et coutumes. Et surtout, elle va rencontrer des gens qui chacun lui transmettront des valeurs et des savoirs essentiels. Pendant ce temps-là au village, l’infâme kangani martyrise sa femme et violente les jeunes filles de la plantation. Nous suivons les parcours croisés de ces personnages qui seront amenés à se retrouver.

Ce qui nous marque dans le roman de Jeanne-Marie Sauvage-Avit c’est la magnifique personnalité de l’héroïne. Si elle peut nous sembler au départ un peu naïve ou innocente, il n’en est rien et son ébahissement n’est lié qu’à la différence des cultures. Mais Shemla est une jeune femme volontaire et courageuse qui donne sans compter et a une soif d’apprendre incroyable. Alors qu’elle aurait toutes les raisons de se lamenter, Shemla ne laisse voir que le soleil. Elle est un véritable enchantement et se réjouit des rencontres qu’elle fait. Fascinée par la langue et le pays, elle découvre et sait qu’elle ne pourra ressortir que plus enrichie de son expérience. Son travail en tant qu’aide à domicile auprès d’une femme âgée sera son précieux sésame vers une vie meilleure.

Alternant entre la vie occidentale de Shemla et celle des femmes restées à la plantation, l’auteure nous offre un roman empli de contrastes, mais jamais dénué de lumières ou d’espoir. Nous sommes emportés par les mots, le récit est habité d’un amour pour l’humain et l’échange. Elle abordera avec délicatesse les conditions des femmes en Inde, les conditions de travail et les abus sexuels et différentes violences. Shemla est une héroïne forte et indépendante qui n’a besoin de personne pour avancer. C’est un personnage magnifique auquel on s’attache très facilement. Quant à l’amour, il se trouve peut-être dans des lieux insoupçonnés, toujours est-il que l’auteure saura ménager ses effets. Enfin, le lecteur devrait avoir une toute nouvelle vision du thé qu’il boit au quotidien. Si l’on apprend à différencier les plus belles variétés, nous ne pouvons plus ignorer que ce thé fut ramassé dans des conditions inhumaines, la peur et les violences sexuelles ou physiques. De quoi trouver un goût plus amer à notre délicieux breuvage. 

La plume de Jeanne-Marie Sauvage-Avit a su faire battre mon cœur immédiatement et je l’ai suivi alors sans aucune difficulté. Si le récit est dense, intense, émotionnel, il n’en demeure pas moins romantique. Mais il nous entrainera également au cœur de pays et de cultures fascinantes et nous ne perdrons pas une miette de ce qui est exposé sous nos yeux. Shemla va, au cours de son périple, faire de nombreuses et enrichissantes rencontres et si notre héroïne apprend de chacune, le lecteur ne sera pas en reste. La prouesse la plus éclatante consiste sûrement en la création d’une héroïne si déterminée, si bornée, si indépendante, mais jamais agaçante. En effet, nous comprenons absolument ce qu’elle ressent et son désir de s’envoler, se développer, revivre après les drames du passé. Car Shemla dissimule un secret, un drame qui a changé sa vie à tout jamais et si elle en porte le poids au quotidien, jamais elle ne le laisse se mettre en travers de son chemin. Un roman qui s’avère alors une véritable ode à la femme et sa liberté, son émancipation et sa libération. Les chaînes du passé et les terreurs n’auront plus lieu d’être dans le cœur de notre belle cueilleuse de thé.

Cueilleuse de thé incarne le parcours fascinant d’une jeune femme qui veut se prouver qu’elle peut être quelqu’un d’autre que ce à quoi on la destine depuis toujours. À l’aide de son caractère indépendant et fort, elle traversera le monde et les épreuves à la recherche de connaissance et de richesse culturelles. C’est aussi elle-même et sa délivrance qu’elle pourra trouver dans cette fascinante aventure. Un bijou d’émotion et une héroïne inoubliable !

24 réflexions sur “[Chronique] Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit (Prix du Livre Romantique)

  1. Je vois ton article arriver dans mes mails juste au moment où je termine d’écrire la mienne (elle sera en ligne demain sur mon blog). Je t’avoue que j’ai ressenti la même chose que toi. Un petit bijou et une héroïne que je n’oublierai pas de sitôt. J’ai A-DO-RE !!! ❤

    J'aime

  2. Merci pour ta belle chronique qui renforce mon attirance pour ce titre ! 🙂 J’avais un peu peur justement d’un récit qui mettrait en scène une héroïne classique trop vue et revue mais ça semble être un personnage haut en couleurs qui nous attend !

    J'aime

  3. Je me le suis offert lorsqu’il est sorti et j’ai qu’une hâte : c’est le lire 🙂
    Ta chronique est très belle, elle donne davantage envie de se plonger dedans. Surtout que je n’ai jamais voyagé en Asie et je pense que ce roman sera l’idéal pour !

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s