[Chronique] Room Hate de Penelope Ward

roomhate

Publié aux éditions Hugo NewRomance – 9 février 2017 -313 pages
Merci à Hugo NewRomance pour cette lecture

resumeJustin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.

Quelques années plus tard, ils héritent de la maison. Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.

MONAVISV2

Quand j’ai lu le thème de ce roman, quelque chose, sans que je sache dire quoi exactement, m’a donné irrémédiablement envie de le lire. J’avoue que le titre laissait supposer une tension très intense et en effet, elle sera présente. Mais Room Hate sera bien plus que cela. L’histoire de non-dits, de blessures d’enfance, de sentiments tus trop longtemps et d’inattendus… Finalement c’est une très belle romance qui nous est offerte et même si elle est classée dans le New adult, les plus frileux en la matière pourront se lancer, car il n’y aura que très peu de scènes et vraiment pas poussées. C’est au contraire, très doux, une fois la haine surmontée. Par contre, il n’est pas évident de vous parler de ce roman sans dévoiler l’intrigue. Ainsi, je me prive de plein de belles choses que je voulais dire… Croyez moi c’est un chouette livre. roomhateperso

La grand-mère d’Amelia vient de mourir et elle hérite, à moitié, de cette maison de bord de mer qu’elle aime plus que tout depuis toujours. Elle est très surprise que sa grand-mère ait légué l’autre moitié à Justin, son ami d’enfance, que sa grand-mère gardait lorsqu’ils étaient enfants. Entre Justin et Amelia, l’amitié était très puissante et ils étaient alors inséparables. Et puis un jour tout a basculé. Près de 10 ans sans nouvelles, Amelia et Justin ont fait leur vie chacun de leur côté. Amelia vient de se faire larguer par un crétin après 2 ans de relation, c’est le moment idéal pour cette institutrice de rejoindre la maison. Seulement, peu de temps après, Justin, encore plus beau qu’à l’adolescence, débarque avec sa petite amie Jade. Si Jade est adorable et fait tout pour sympathiser avec Amelia, Justin, lui, ne sera que haine et amertume. Quoi qu’il se soit passé il y a près de 10 ans, le jeune musicien ne l’a pas oublié et ne semble pas du tout disposé à pardonner. La cohabitation s’annonce compliquée, car derrière la haine, se cache un passé fait de sentiments d’une intensité rare. Peuvent-ils parvenir à s’entendre ? Et que sait Jade dans tout cela ? En nous présentant leurs souvenirs d’enfance, ils nous feront craquer pour leur histoire atypique et magique. Mais encore faudra-t-il qu’ils sachent poser les choses à plat et tirer au clair les malentendus et blessures de l’époque. Quoi qu’il en soit, cela nous promet un roman touchant et intense dans lequel nous ne devrions pas nous ennuyer.

Ce roman m’a captivée du début à la fin. J’ignore pourquoi, mais je me suis accrochée à cette histoire et à l’espoir que peut-être ils pourraient se retrouver. Pourquoi se détester après s’être tant aimé et promis l’avenir ? Que s’est-il vraiment passé ? Qui est Justin ? Mystérieux, musicien, il ne baisse pas la garde. Sa copine Jade est pétillante, amusante et terriblement amoureuse. Elle sera toujours adorable avec Amanda, mais elle passera moins de temps que Justin à la maison de vacances pour des raisons professionnelles. Dans ce tête-à-tête sous haute tension, Justin et Amelia vont-ils pouvoir continuer à ignorer ce qu’il y a entre eux et mettre à plat leurs remords, rancœurs et désillusions ? Et que penserait Jade de tout cela ? Car s’il y a bien un aspect absent de ce roman, c’est un héros adultère. Justin est un homme bien, droit dans ses bottes et qui ne supporte pas de faire du mal aux autres. Ces éléments hérités de son enfance douloureuse font de lui un personnage touchant, sincère et même si son fiel nous agresse en même temps qu’Amelia, nous finissons par comprendre ses processus de défense et ses sentiments les plus intimes. Dommage toutefois que nous n’ayons pas un peu plus accès aux émotions du jeune homme, autrement que parce qu’il dit ou ce que Amelia, qui est la narratrice nous raconte. J’aurais aimé comprendre encore plus ce personnage.

De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas. Mais, dans le sens inverse, les choses semblent plus compliquées. Justin, épris de liberté et en quête d’opportunité musciales n’entends pas fonder un foyer, se poser, etc. Toutefois, il semble évident que cet homme est piégé par ses blessures d’enfance et son noyau familial dysfonctionnel. C’est ainsi qu’il s’est tant rapproché de la grand-mère d’Amelia qui l’a aimé comme elle aimait sa petite fille. Cette maison est un véritable trésor, mais le prix à payer est peut-être un peu fort. Et quand l’inattendu surgit, tout se complique… Et nous voyons alors Justin totalement se transformer… Sera-t-il l’homme qu’il faut à Amelia ? Peut-il quitter Jade pour un amour de jeunesse ? Pourquoi la grand-mère adorée a-t-elle tant tenu à les réunir ? Et qu’en est-il de la carrière d’un musicien au cœur d’une vie de couple à la campagne du bord de mer ? Autant de questions et plus encore auxquelles nous verrons nos héros trouver ou pas des solutions. Toujours est-il que Room Hate est une très belle romance avec un petit quelque chose de touchant. Je regrette juste un léger manque de profondeur des personnages et l’explication un peu trop simple de la « rupture » d’adolescence.

enbrefUne très belle histoire ou haine et amour tentent de cohabiter. Même si les personnages méritaient un peu plus de psychologie, la romance reste sublime et le twist central absolument pas prévisible. De la sincérité, du respect, de l’amour et des souvenirs, le tout en bord de mer. Un agréable moment avec Justin… mais aussi avec Amelia.

4flamants

Publicités

7 réflexions sur “[Chronique] Room Hate de Penelope Ward

  1. Je ne le lirais pas uniquement par peur de ce qui va arriver à la pauvre Jade amoureuse ! ^^ même si rien n’est sûr car tu ne dévoiles pas tout, je pense que c’est un peu le but de cette romance ?
    Bref merci pour ce joli avis 🙂

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #75 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s