[Chronique] Brisé(e) de Sophie Santoromito Pierucci

brisee

Publié aux éditions Hachette – Black Moon Romance – Novembre 2016 
Lu en partenariat avec Netgalley et Hachette

resumeOceana, trente ans, doit réunir plus de trois cent mille dollars au plus vite, c’est une question de survie. Autant dire « mission impossible », pour une infirmière à domicile aux revenus modestes… Alors, quand les Thomas, célèbres propriétaires d’hôtels sur la côte Est des États-Unis, lui proposent un emploi au salaire démesuré, elle accepte immédiatement. Elle devra s’occuper de Rick, un membre de la famille qui a besoin de soins suite à un grave accident. Convaincue qu’il s’agit d’un vieux grabataire, Oceana est surprise de découvrir un trentenaire plus que séduisant… Et il faut peu de temps avant que, mettant de côté les secrets qui entravent leurs vies respectives, Oceana et Rick débutent une liaison. Mais il est des vérités qui refusent de rester dans l’ombre… et qui sont prêtes à briser tous ceux qui chercheront à les taire.MONAVISV2

Je ne me suis jamais trop penchée sur les romances Black Moon de chez Hachette. Ici, la couverture m’intriguait, mais surtout le résumé. J’ai donc voulu donner sa chance à cette New Romance, vous savez que j’en lis régulièrement, mais pas exclusivement et que parfois les schémas se retrouvent trop facilement. Si on n’échappe pas au classique jeu du chat et de la souris, il se voit ici incarné d’une manière bien différente et le cliché des secrets, parfaitement exploité devient alors plus intrigue que cliché. On apprécie le moment passé en compagnie de Rick et Oceana, sous la chaleur de la côte Est, mais aussi lors des interludes à New York. La maturité de l’héroïne jouera également un rôle déterminant dans cette histoire, voyons tout ceci plus en détail. 

Oceana, trentenaire et infirmière se passionne pour son travail. Elle aime aider les gens et douée d’écoute et d’altruisme, elle s’avère totalement faite pour ce métier. Problème, elle a besoin d’argent et très vite : 300 000 dollars. Une somme énorme bien loin de la réalité économique d’une infirmière. Mais elle se voit proposer un poste difficile à refuser : 3 mois auprès de Rick, qui nécessite des soins quotidiens suite à un accident très grave. Le salaire, mirobolant, s’explique entre autres par le fait que le dénommé Rick fait fuir toutes les aides à domicile que sa mère recrute pour lui. N’engageant rien de bon niveau caractère, Oceana qui va vivre 24/24 avec Rick s’imagine déjà faire face à un homme très âgé. Surprise du premier jour : non seulement Rick a approximativement le même âge qu’elle mais en plus il est très séduisant. Troublée par le charme du riche héritier Thomas, Oceana tente de rester professionnelle malgré sa très forte attirance, réciproque par ailleurs, pour l’homme en fauteuil roulant et taciturne. Mais à son contact, Rick s’épanouit et elle aussi. Même si la question de l’argent et de sa nécessité vitale se pose, Oceana ne parvient pas à résister bien longtemps. D’un commun accord, plus ou moins explicite, ils commencent une sulfureuse liaison. Mais l’un comme l’autre garde des secrets qui pourraient tout changer dans leur histoire. Si l’un apprend la vérité sur l’autre, pourra-t-il voir les choses de la même manière ? Qui est Ethan ? Qui est Kristen ? Autant de secrets, pourtant pas si dangereux, qui seront tus pour le meilleur ou pour le pire…

Oceana incarne l’héroïne attachante dès les premières pages. Très rapidement, nous ressentons sa bonté, son amour, son altruisme et la lumière qu’elle dégage malgré une situation préoccupante. C’est une femme de caractère et dotée d’un humour et d’une force de persuasion incroyable et nous ne pouvons que l’aimer et vouloir la voir s’épanouir, réussir cette mission auprès de Rick et gagner l’argent dont elle semble avoir tant besoin. Très vite nous comprendrons les raisons de cette nécessité et nous ne pourrons que l’en aimer plus. Rien de noir en Oceana, elle n’est que douceur, volupté, beauté et sensualité. Sarcastique à ses heures, elle ne mettra pas si longtemps que cela à faire fondre le bloc de glace nommé Rick. Lui aussi est terriblement attachant et le récit à deux voix nous permet de bien comprendre ses propres enjeux. Rick ne marche plus et même si cette situation n’est que temporaire et que patience et rééducation viendront à bout de ce traumatisme, il reste taciturne, sombre et isolé. Nous devinons alors que quelque chose de plus problématique se cache derrière cet incident. Mais sa rencontre avec Oceana va tout faire basculer pour lui et pour la première fois, il va abattre les barrières si solidement érigées autour de lui. Son mutisme va se transformer en taquineries et émotions vraies, son visage va s’éclairer, son corps revivre à proximité de la douce Oceana.

La liaison entre nos deux personnages commence tôt, très tôt. Mais elle ne semble pas précipitée pour autant, mais bien évidente, inévitable. Toutefois, ils prendront le temps pour chaque chose, Oceana fera tout pour résister, car ce n’est pas professionnel, mais aussi parce qu’elle ne peut pas se permettre de perdre son job. Son fameux secret, qui nécessite l’argent, pourrait tout lui faire perdre : le travail et Rick. Mais les sentiments et l’attirance s’avèrent difficiles à nier. Et même si un troisième personnage, meilleur ami de Rick, tentera de changer les choses, rien n’y fera. Oceana et Rick semblent s’appartenir depuis le premier instant et nous sommes tout autant troublés qu’eux par leur amour naissant. Beaucoup d’émotions, de combat intérieur, de questionnements et de peur de l’avenir entreront dans la balance de cette histoire et ralentiront leur progression. Chacun devra mettre devant l’autre son secret, son frein pour avancer. Pourtant, le secret d’Oceana n’est probablement pas la bombe qu’elle imagine. Quant à celui de Rick, il s’agit de le régler avec fermeté, mais aussi de se confronter au fameux jour de l’accident. Rick a beaucoup de mal à accepter sa situation d’invalide, mais avec Oceana il apprendra à développer tous les efforts nécessaires à sa rééducation et gagnera en force de vivre. Élevé au sein d’une famille qui ne prend pas en compte ses choix et désirs, Rick devra également apprendre à s’imposer s’il veut vivre comme il l’entend. Est-ce qu’Oceana fera partie de l’équation ?

La plume de l’auteure se veut douce mais ferme, on y sent l’amour et les émotions des personnages tout comme leur peine, colère, douleur ou frustration. Une grande attention est apportée à ce côté émotionnel et non pas que sexuel. Si les scènes érotiques se révèlent présentes, elles ne dominent jamais le récit et ne tombent jamais dans la vulgarité. En ajoutant beaucoup d’humour, de pics et ce fameux jeu du chat et de la souris, de règles édictées par l’un ou l’autre et le meilleur ami insupportable et adorable à la fois, l’auteure a su apporter une grande diversité d’émotions et de situations à son roman. Nous ne nous ennuyons jamais dans cette histoire et même si parfois les décisions peuvent paraitre agaçantes, elles demeurent toujours en parfaite adéquation avec le caractère du personnage. La psychologie, parfaitement développée sans trop en faire, nous permet vraiment de saisir nos personnages, et d’anticiper (sans tout deviner) leurs réactions. Toutefois, certains faits restent surprenants ou nous tombent dessus sans qu’on puisse réellement le voir venir. Mais l’auteure parviendra aussi à nous faire détester certaines personnes de son récit et avouons qu’elle est plutôt brillante à ce niveau-là.

Cependant, malgré tous ces points positifs, j’aurais apprécié plus de sentiments encore et bien plus d’émotions concernant leur relation. Pourtant, c’est très présent, mais j’aurais aimé que l’attirance entre les deux personnages soit bien plus explosive, plus visuelle ou pourquoi pas plus conflictuelle. Car si Oceana tente vainement de résister, finalement l’un et l’autre craquent presque trop rapidement et le comportement de Rick à son égard devient presque trop facile. Pourtant, le jeune homme est assez colérique et nerveux à ses heures. De même l’histoire avec le meilleur ami, si elle ne manque pas d’ajouter de l’humour et du piquant m’a paru parfois un peu trop et son comportement pas forcément des plus loyaux. Il aurait pu en ressortir quelque chose de plus palpitant alors.

enbref

Une histoire addictive et qui connait des revirements de situations imprévisibles, tout en nous apportant sensualité et humour, voilà ce que Brisé(e) nous offre. Les personnages sont attachants, Oceana adorable, Rick troublant et nous attendons l’impact des secrets sur leur potentielle histoire. Un peu plus de profondeur des sentiments aurait rendu le livre encore plus touchant. Un excellent moment, des sourires et un book boyfriend sympathique.

MANOTE16/204flamants

Publicités

5 réflexions sur “[Chronique] Brisé(e) de Sophie Santoromito Pierucci

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #66 | BettieRose books

  2. Oh ! J’ai croisé ce livre mais je ne l’ai pas demandé au final… Comme toi la couverture m’a tapé dans l’oeil ! Mais j’aurai peut-être dû lui laisser sa chance, il a pas l’air mal du tout ce petit roman !

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s