[Chronique] The Mistake (Off-Campus 2) de Elle Kennedy

off-campus-tome-2-the-mistake-802513

Publié aux éditions Hugo Roman – Septembre 2016 – 356 pages

resumeC’est un joueur et pas uniquement sur le terrain…
John Logan est un star de l’équipe de Hockey ce qui lui permet d’avoir toutes les filles qu’il veut.
Mais derrière ses sourires de tueurs et son charme ravageur, se cache un être blessé et inquiet de son avenir qui ne s’annonce pas tout rose.
Quand il rencontre Grace, étudiante en première année, et il se dit qu’elle sera la fille idéale pour lui changer les idées. Mais Grace fini par le repousser à cause de son comportement et John va devoir se mettre en quatre s’il veut la récupérer.
Grace n’est plus la jeune fille timide et innocente du début de l’année, et elle compte bien lui faire payer son erreur. John va devoir élever son niveau de jeu.

MONAVISV2

ATTENTION PEUT SPOILER LE TOME 1

NB : le résumé n’est pas très vendeur. Ce tome 2 de Off-Campus est bien plus qu’un jeu !

Ayant eu un coup de cœur pour le premier tome de la série Off Campus, j’étais impatience de découvrir les autres garçons de la collocation et de l’équipe de hockey, voir comment eux allaient s’en tirer niveau sentimental. Quand nous avons refermé le premier tome, nous nous posions des questions sur Logan, enfin John Logan, et sur ses sentiments envers Hannah, la désormais petite amie de Garrett. En effet, John semblait intéressé par elle. Et c’est d’ailleurs sur cette note que va s’ouvrir le roman : il ne parvient pas à se l’enlever de la tête et cela devient gênant, surtout envers Garrett, qu’il considère comme son meilleur ami. Ainsi, il s’arrange pour les éviter. Un soir, il arrive par erreur chez Grace. Une simple erreur qui pourrait peut-être changer tout leur avenir. Grace, elle, n’a plus de petit copain depuis un moment, mais n’en cherche pas particulièrement. Elle est en collocation avec son amie de toujours, mais plus vraiment sur la même longueur d’onde qu’elle. En effet, Grace veut réussir ses études, sa meilleure amie veut être populaire. Alors quand l’un des plus célèbres joueurs de hockey de l’Université débarque dans l’histoire… Ça risque d’être amusant. Mais Logan se plante totalement avec Grace… et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il va sacrement ramer s’il veut l’approcher de nouveau. Entre ça et les problèmes engendrés par son père et son avenir joué d’avance, Logan va devoir s’armer de patience, de courage et apprendre à ouvrir son cœur.

Commençons par parler des personnages principaux de ce tome. Si Logan nous est un peu introduit lors du premier tome, et pas forcément sous son meilleur jour, Grace, elle, est inconnue du groupe et nous allons la découvrir petit à petit. Étudiante en première année, elle sait, bien entendu, qui est John Logan et sa colocataire rêve de Dean. Mais les deux garçons jouissent d’une réputation de tombeurs et de machos. Chaque soir, une fille. Beaux et populaires, ils n’ont aucun effort à faire pour séduire. Logan en a bien conscience, mais semble être un peu las de cette facilité et des amusements d’un soir. Sa rencontre avec Grace va faire vaciller ses habitudes et certitudes pour une raison coquine… À partir de ce moment-là, il va tout faire pour la conquérir. Une énorme complicité nait entre eux deux, mais Grace se refuse à lui. Petit à petit, Logan va comprendre comment les relations peuvent fonctionner. Nous apprenons que c’est un garçon très intelligent, drôle, bosseur et oui un peu obsédé. Mais il cache aussi un secret familial assez embarrassant qui est la clé de son avenir. Sera-t-il prêt à ouvrir son cœur à ce sujet ? Grace, quant à elle, ne cache pas de secrets particuliers, ses parents sont divorcés, mais tout roule pour eux. Bien entendu, elle éprouve plus que de de l’attirance pour Logan, mais semble vraiment décidée à le faire ramper un peu, pour une fois dans sa vie. Tout comme dans The Deal (et vous le verrez, dans The Score), les personnages nous apparaissent authentiques, réalistes, façonnés par leurs qualités, leurs défauts, leur passé et même leur avenir, mais sans jamais rester sur cela. Ils sont jeunes et comptent profiter de ces années-là, et si nous sommes allées à la fac, certes pas aux USA, mais fac quand même, nous reconnaissons forcément certaines émotions et situations. D’ailleurs même sans parler de faculté, Off Campus incarne juste la jeunesse et les émois. À noter que la série est écrite à deux voix, ce qui nous permet de prendre en compte le point de vue et les sentiments de chacun. On rentre aussi mieux dans leur tête et les comprenons ainsi plus facilement, en ayant connaissance de leurs freins, envies et motivations.

Ici, le côté sportif est préservé à l’instar du tome 1 avec des valeurs positives liées au sport. Nous prenons conscience de la difficulté des entrainements, de la pression posée sur les joueurs et aussi des ambitions de chacun. Comme Garrett, Logan rêverait d’une carrière professionnelle et il a déjà été repéré. Mais son avenir est plus sombre que pour le richissime Garrett. En effet, Logan, contrairement à ses amis est issu d’une famille plutôt pauvre et nous allons apprendre ce qu’il doit advenir de lui après les études à l’université. Une situation qui nous serre le cœur, car Logan ne se plaint jamais et garde le sourire en toutes circonstances. Mais là-bas, l’enfer le saisit sur place. Affronter son devoir familial s’avère parfois très compliqué.

Venons-en à ce qui nous intéresse le plus dans ce livre, vu qu’il est dans la collection New Romance : la romance ! Même si entre Logan et Grace les choses semblent démarrer très vite, il n’en est rien. La jeune femme, qui déchiffre parfaitement les gens, cherche à déstabiliser Logan pour qu’il puisse faire face à ce qu’il est vraiment. Très vite, elle comprendra que c’est un mec en or et que s’il est prêt à s’engager avec elle, elle ferait mieux de ne pas résister plus longtemps. Logan lui se retrouve transformé petit à petit par ses sentiments pour Grace, oubliant ce qu’il a pu ressentir pour Hannah (c’est plus compliqué, mais si vous voulez savoir… lisez ^^). Entre eux, les choses sont douces, patientes, lentes. Oui, John Logan se montre d’une patience incroyable envers Grace et il ne peut en être que plus touchant. Grace quant à elle devra aussi apprendre à accepter les choses et laisser entrer dans sa vie ce jeune homme à la mauvaise réputation. Avec le défi de Grace, nous verrons que le romantisme n’est pas mort et que Logan est prêt à lui prouver autant de fois qu’il le faudra, quitte à se faire ridiculiser par ses amis après. Les scènes de sexe sont parfaitement dosées, jamais trop vulgaires, juste là pour ponctuer la relation et lui donner le relief nécessaire, surtout dans ce genre de lectures. Encore une fois, Elle Kennedy nous a crée un parfait book boyfriend et John Logan risque de rester longtemps dans mon cœur.

enbref

Même si ce tome ne remporte pas le coup de cœur du premier, il reste vraiment agréable à lire et les personnages sont convaincants. Ici, la romance ne s’installe pas de la même manière, mais prend aussi son temps, pour mieux nous dévoiler les personnages et leurs faiblesses. Toujours dans le milieu du hockey nous retrouvons les autres membres de l’équipe avec plaisir et passons un excellent moment auprès du délicieux Logan. Addictif.

MANOTE

18/20

4flamants

(on a frôlé les 5 flamants je vous promets !)

thedeal

Chronique Tome 1 ❤


PS

Vous voulez savoir l’effet que m’a fait Logan ? Bah voilà, mon homme m’annonce que pour une fois, il rentre plus tôt (il bosse dans le milieu du spectacle donc nuit souvent), et voilà ma super et très agréable réponse :img_9278

En arrivant il me dit « C’est qui ce Logan ? Wolverine ? « . Ah oups, non. Il faut dire que j’ai acheté il y a quelques semaines un comic Wolverine donc je comprends la confusion. Je lui dis non « John Logan ». Lui « C’est quoi ce prénom composé de m**** » Moi « Mais non ! C’est son nom de famille Logan, ils sont deux John dans l’équipe alors lui c’est Logan ». Lui « Et l’autre il s’appelle comment ? » Moi « Euh tu es sûr que ça t’intéresse ? » Lui « Ca dépend, y’aura un tome sur lui ou c’est fini les footballeurs ». Moi « Ils jouent au hockey ». Lui « Bah c’est pareil ». Voilà vous avez eu un extrait de conversation très passionnant en bonus.

Publicités

20 réflexions sur “[Chronique] The Mistake (Off-Campus 2) de Elle Kennedy

    • Ah moi ça le fait marrer mon homme !
      Un jour il m’avait dit « mais je vais lui pêter la gueule moi ». Ce devait être Rule parce que je lui ai répondu alors ça va être difficile parce qu’il est beaucoup plus grand que toi, qu’il n’a peur de rien et qu’en plus il est fait de papier. Voilà. Et il sait que j’ai un coup de coeur pour Hardin.

      Sinon… je lui montre parfois des photos de Travis, là c’est plus délicat ahah

      J'aime

  1. Pingback: [Chronique] The Score (Off-Campus 3) de Elle Kennedy | BettieRose books

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #63 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s