[Chronique] La voleuse de secrets (Library Jumpers 1) de Brenda Drake

lavoleusedesecretsPublié aux éditions Lumen – Juin 2016 – 496 pages

resumeFervente lectrice, passionnée d’escrime, Gianna a perdu sa mère à l’âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l’Athenæum, l’une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d’un mystérieux jeune homme. L’inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s’approche à son tour de l’ouvrage, elle se retrouve transportée de l’autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson…

La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s’affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu’elle est l’une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu’elle est la fille de deux de ces guerriers d’exception – une union interdite – et que sa naissance n’est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d’Arik, l’inconnu aux yeux noirs de l’Athenæum…

Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers… Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même œil ! Avec La Voleuse de secrets, Brenda Drake vous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

MONAVISV2

Voici un livre qui trainait dans ma PAL depuis un moment alors que je mourais d’envie de le découvrir. Quelque temps avant de me lancer dans cette fascinante lecture, j’ai décidé de passer en revue chroniques et autres avis disponibles sur le Net. Le tout en diagonale, pour ne jamais me gâcher l’intrigue. Quelle ne fut pas ma surprise de voir des notes assez mitigées! En effet, à l’heure où je vous parle, sur Livraddict la moyenne culmine à 16,2 ce qui est largement correct, mais des copinautes ayant attribué des notes plus sévères je me suis un peu inquiétée et mise sur la réserve. Toutefois, je dois reconnaître m’être laissée totalement porter par cette histoire que je peux classer dans les livres « adorés ». Disons-le tout de suite : oui les clichés du genre young adult se présentent au cours de la lecture, nous ne n’y échappons pas (héroïne « puissante », garçon séduisant, etc.). Mais dans le cas de ce roman, cela n’a en aucunement contrarié mon expérience livresque.

Voyager de bibliothèque en bibliothèque pour un monde secret

Tout commence par une journée ordinaire à Boston, Gia rejoint ses amis Nick et Afton à la bibliothèque l’Atheanæmun, qu’elle se réjouit de découvrir ! En effet, Gia adore lire et aime les bibliothèques, mais jamais encore elle n’eut l’occasion de mettre les pieds dans cet endroit. Une fois sur place elle se laisse porter par l’ambiance, mais croise un jeune homme de son âge qui la déstabilise. Cela aurait pu en rester là seulement Gia le voit disparaitre sous ses yeux. Ses amis, eux, n’ont rien remarqué. Inquiète, l’adolescente, un peu têtue, souhaite le retrouver. Gia consulte alors l’ouvrage que compulsait le garçon avant de se volatiliser… ce dernier recense les plus belles bibliothèques du monde. Soudain, Gia et ses amis sont emportés dans un tourbillon déconcertant et atterrissent dans une bibliothèque visiblement française. Cependant, ils ne sont pas seuls, une étrange créature rôde et elle ne semble pas disposée à discuter. Sauvés de justesse du monstre par des adolescents qui se disent « Sentinelles », Gia et ses amis n’en sont qu’au début de leurs surprises. Cette confrérie ou société secrète qu’ils viennent de découvrir par hasard cache de nombreux secrets et l’origine de Gia pourrait bien être l’un de ces derniers. À présent, Gia n’a plus le choix : elle va devoir affronter son destin, comprendre cette société parallèle et mystique à laquelle elle appartient et vérifier si elle incarne véritablement l’enfant de la prophétie. Sera-t-elle prête à suivre la règle ? Acceptera-t-elle l’interdit amoureux qui concerne Arik, ce jeune homme de la bibliothèque ? Pourra-t-elle assumer son nouveau rôle aux yeux du monde ? Enfin, trouvera-t-elle son pouvoir et le sens de toute cette histoire qu’on lui a toujours cachés ?

La force de ce roman : son univers magique, fantastique

La force majeure de ce roman réside dans l’univers fantastique crée par l’auteure. Vaste, magique, mystérieux, ancestral, mythique, les possibilités se révèlent infinies et le lecteur se délecte des découvertes au fil des pages. Plongé dans une société différente de celle du commun des mortels, le lecteur s’imprègne de la magie, de l’atmosphère, de l’ambiance, du rythme et des règles. L’auteure plante son décor au fur et à mesure et, bien qu’il s’avère nécessaire de suivre pour tout retenir, elle ne va jamais dans la précipitation ni ne survole les points importants du roman. Tout au long de l’intrigue, des éléments de réponse sont apportés, ce qui tient le lecteur en haleine. Même si ce roman flirte avec les 500 pages, aucune longueur n’est à déplorer, point d’inertie, mais de révélations en rebondissements, le lecteur est happé par ce monde fantastique. Très vite, nous apprenons que Gia est une Sentinelle, mais que derrière sa naissance se cachent bien des secrets. La jeune femme n’a jamais connu son véritable père et n’en fait pas un mystère, et sa mère est morte lorsqu’elle avait 4 ans. Toutefois, elle ne pouvait imaginer que sa venue au monde pouvait causer de tels problèmes. Si Gia accepte très (trop) facilement sa destinée, cela colle avec son caractère que nous cernons pourtant avec un peu de peine. Elle est résignée et croit sans mal ce qu’on lui apprend, ce qui ne l’empêche pas de poser des questions pour autant. Mais si Gia fait face avec autant de facilité à sa véritable nature, c’est qu’au fond, elle a toujours su qu’elle était différente. De plus sa mère a pu lui semer, malgré elle, différents indices au cours des 4 années qu’elles eurent ensemble.

Les personnages de cette histoire appartiennent autant au monde humain qu’à cet univers incroyable des Library Jumpers (ce titre anglais évoque tellement de choses). Bien entendu, nous rencontrons Gia, notre héroïne. Avec elle, je peux l’affirmer : ça passe ou sa casse. Pour ma part, je l’ai beaucoup apprécié, notamment son dévouement, son côté protecteur inné (sang de Sentinelle) et sa ténacité. Alors oui, elle accepte tout sans broncher, mais ne devient pas hautaine ou différente pour autant. Elle comprend qu’elle n’a pas le choix si elle veut protéger ceux qu’elle aime et plus généralement son monde. Elle devra apprendre à qui faire confiance ou non et c’est d’une manière bien pensée que l’auteure nous amène cette partie-là. Arik, son protecteur est un garçon très attachant et bien mystérieux aussi. Il connait les lois de sa nature depuis toujours et tente de ne pas succomber, mais les sentiments apparaissent si évidents qu’il ne parvient pas vraiment à lutter. Leader né, il incarne le héros de sa confrérie, inlassablement prêt à risquer le pire pour sauver les siens. Nous pourrions aussi évoquer les nombreux autres personnages que nous rencontrons dans cette histoire, mais il est préférable de conserver une part de mystère. Tout ce « petit » monde va être amené à de grands bouleversements et certains le vivront avec plus ou moins de facilités.

Une intrigue fluide et haletante

L’intrigue nous captive, la plume se veut très fluide et entrainante. Tout va très vite une fois les dés lancés. Nous voyageons de bibliothèque en bibliothèque et c’est comme si nous nous y trouvions, sentant l’odeur des vieux livres. Les créatures et êtres fantastiques de l’univers nous fascinent, nous intriguent. Nous apprenons véritablement à connaître les règles de ce monde, discerner le bien du mal et comprendre en quoi Gia va jouer un rôle important. Tout au long de l’histoire, nous serons surpris par des retournements de situations ou des révélations explosives. Ajoutons les touches de magie et l’histoire devient addictive. Véritable quête initiatique, ce premier tome introduit parfaitement les bases d’un univers prometteur. Espérons que le prochain efface les défauts relevés par nombre de lecteurs et que les clichés s’estompent. Toutefois, si comme moi ils ne vous gênent pas, ce n’est alors que du bonheur de lire ce premier tome, petite brique de près de 500 pages.

enbref

La Voleuse de secrets inaugure une saga prometteuse et d’ores et déjà addictive. Si certains clichés du genre demeurent, ils seront vite oubliés grâce à l’ingéniosité de l’univers, sa richesse et les découvertes faites au cours de la lecture. L’intrigue est palpitante et la romance, inhérente au style, s’apprécie amplement. Un vrai bestiaire, un monde inconnu et secret et une jeune fille qui pourrait être celle de la prophétie… Vivement la suite.

MANOTE

17/20

4flamants

 

18 réflexions sur “[Chronique] La voleuse de secrets (Library Jumpers 1) de Brenda Drake

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #56 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s