[Chronique] Angela Mortel Secret (2016) de Julia M. Tean

angela

Version 2016 – Publié aux éditions Rebelle – Août 2016 – 316 pages

resume

Depuis qu’Isaac Hayden est entré dans ma vie, rien n’est plus pareil. Beau à se damner, mystérieux et séducteur, il ignore combien je suis dangereuse.
J’aurais dû le mettre en garde, mais c’est trop tard. Il est maudit. Comme moi. Le compte à rebours est lancé. Je dois le sauver et je suis prête à tout pour lui, même à me brûler les ailes.

blabla

Angela, plus qu’une lecture, un investissement personnel et un lien crée entre Julia et moi

Il m’en a fallu du temps pour vous écrire cette chronique. Mais je me dois de vous expliquer qu’Angela représente pour moi bien plus qu’une lecture. Ce premier tome représente un investissement émotionnel, personnel, des heures et des heures de discussion avec Julia M.Tean et un lien qui s’est alors créé entre nous. Souvenez-vous, ma lecture de Lune Rouge s’était transformée en coup de cœur. Quand Julia m’a parlé de la réécriture d’Angela, je n’ai pu qu’accepter de participer à cette aventure en lisant, relisant, commentant, parfois critiquant, justifiant, etc. Il est important que vous compreniez que l’ouvrage que je chronique aujourd’hui est la totale réécriture du premier tome de la saga. Cette série a connu un joli succès, mais il ressortait des chroniques que le premier tome demeurait en dessous des autres. Pire ! Les lecteurs n’appréciaient pas assez Isaac et Angela. Julia, armé de courage, de patience et de l’amour de sa saga a revu et corrigé le tout, ajoutant des scènes précieuses, essentielles, mais surtout y a mis une alchimie nouvelle, des émotions plus fortes et une héroïne toujours aussi forte et déterminée tout en sachant mieux se faire comprendre. Résultat, Angela Mortel Secret devient un livre formidable, fascinant, prenant. Isaac et Nicolas deviennent deux book boyfriends séduisants, même si l’un d’eux reste mystérieux. Angela Mortel Secret version 2016 prouve le talent et l’engagement de Julia M.Tean dans ses livres… Et encore, vous n’avez pas lu ce qu’elle nous prépare pour le mois d’octobre dans un tout autre registre. Bien après ces paroles, je voulais juste remercier Julia pour sa confiance, nos heures, parfois très tardives, de discussions autour des mots, mais aussi des choses de la vie. Je vais tenter de rendre hommage à ce premier tome et d’être à sa hauteur dans les mots choisis pour ma chronique. ang

MONAVISV2

Angela aspire à une vie ordinaire. Mais depuis toujours, elle sait qu’elle n’y parviendra jamais. Se pensant atteinte d’une malédiction qui aurait causé la mort de deux proches, la jeune fille se préserve des autres et évite les contacts. Seuls, deux jeunes de son âge ont pu percer sa forteresse : Deborah, sa meilleure amie extravertie et excentrique, son rayon de soleil, et Nicolas… Un jour d’école qui aurait presque pu être ordinaire, sans ses horribles cauchemars et visions dramatiques, Angela se voit convoquée dans le bureau du proviseur. Une étrange demande lui est faite : chaperonner le nouveau du lycée, Isaac Hayden, qui souhaite se faire appeler Zack. Pourquoi elle ? Pourquoi devoir escorter un jeune héritier dans un si petit établissement ? Mais une fois qu’il est entré dans sa vie, Angela ne peut plus faire machine arrière. Voulant le tenir éloigné de sa malédiction, Angela tente de lui échapper. Mais en vain, car désormais, elle devra affronter son destin et rien ne sera jamais plus pareil. Le lecteur est alors aspiré dans un tourbillon d’actions, de rebondissements, de révélations et un nouvel univers s’ouvre sous ses yeux avec les multiples facettes qu’il contient, des pires aux meilleurs. Angela va enfin faire face au grand secret de son existence.

Un young adult atypique et un univers sensoriel unique

Angela Mortel Secret incarne le livre Young Adult atypique. L’héroïne ici, à savoir Angela, ne peut se targuer de ressembler aux autres. C’est une jeune femme très incertaine, qui n’a pas confiance en elle ni en l’avenir, qui se croit maudite et nourrit beaucoup de pensées négatives, se pose beaucoup de questions. Bien qu’elle soit jolie, ce point n’est pas mis en avant pour faire succomber le lecteur. Dans Angela Mortel Secret, le physique des personnages ne sert pas d’appât pour le lecteur, bien au contraire, il ne demeure pas le point important de l’histoire. Les émotions d’Angela sont bien entendu déterminées, conditionnées par son passé et les drames vécus. La jeune femme, adoptée, ne connaît rien de son arrivée au monde, ignore tout de ses origines. Pourtant, Isaac n’est pas sans lui rappeler quelqu’un. Intriguée par lui, fascinée par son odeur et son aura, elle éprouvera bien des difficultés à en rester éloignée. Voulant simplement le préserver de sa malédiction, Angela ignore alors qui elle est et ce qu’il représente pour elle. Et si lui détenait les clés ? Très soutenue par son père, Angela trouve toujours une oreille réconfortante auprès de lui, mais aussi de Deborah et de Nicolas. Les deux amis ont un caractère et une personnalité radicalement différente et nous nous attachons facilement à eux. Si à ma première lecture Deborah m’agaçait, il n’en fut plus rien par la suite. Elle reste une amie formidable et précieuse. Quant à Nicolas, je préfère taire tout secret à son sujet pour que vous puissiez découvrir par vous-même ce que Julia vous réserve. Rassurez-vous, il est intéressant.

Julia M. Tean plonge le lecteur dans un univers fantastique et le roman prend une vitesse vertigineuse. Si elle nous laisse le temps d’intégrer des informations, l’intrigue n’en demeure pas moins palpitante. Addictive, l’histoire nous entraine dans un monde inconnu, presque inédit. Julia a modelé personnages et mythologie avec une force incroyable et la lumière transperce les sombres vérités. Les décors du roman sont aussi un point percutant, ils nous font rêver et Julia sait installer une ambiance à merveille. Je garde en mémoire la scène du chalet de Chez Lisette et si vous avez lu le livre alors vous savez de quoi je veux parler. Les sensations olfactives, les expériences sensorielles, nous happent également et provoquent frisson ou soupir de contentement, souffle coupé par les révélations ou la tournure d’un évènement. On pourrait presque sentir le parfum enivrant d’Isaac ou celui de Neige, Nicolas, le père ou Déborah. Un roman qui se consacre autant aux sensations garantit une immersion intéressante du lecteur au cœur de l’intrigue. Même si, parfois, Angela reste difficile d’accès ou à comprendre dans ses décisions et indécisions, nous la voyons grandir, évoluer, s’élever et s’affirmer. Elle saura faire preuve d’un courage et d’une détermination exceptionnels pour une adolescente de son âge, sans pour autant rentrer dans les clichés habituels YA. La jeune femme chasse les habituelles héroïnes investies d’une mission en prenant SES propres décisions, parfois bonnes, parfois mauvaises.

Des personnages attachants, une intrigue fantastique crédible

Les personnages gravitant autour d’elle sont également très intéressants. Bien sûr, nous cheminons avec notre héroïne Angela qui a connu une vie assez difficile, son lot de drame et qui peine à intégrer qui elle est. Mais en dehors de cette jeune fille que je vous laisse découvrir par vous-même, nous rencontrons d’autres personnages fascinants. À commencer par Isaac qui garde en permanence une forme de mystère et une distance qui peut apparaitre glaciale. Pourtant, nous comprenons vite que lui aussi est acculé par le silence et qu’il n’est pas entré dans la vie d’Angela pas hasard. Il reste au lecteur à déterminer qui ce garçon incarne véritablement et s’il accepte de se laisser séduire. Nicolas quant à lui présente toutes les caractéristiques de l’ami parfait, il est dévoué, patient, protecteur et aime profondément la nature et les animaux. Très séduisant, il n’a d’yeux que pour une seule personne et s’attache à s’en faire accepter, aimer. Deborah est la parfaite meilleure amie anti-coup de déprime. Superficielle aux premiers abords, elle possède en fait un grand cœur et une capacité d’écoute importante, se consacre loyalement à son amie, tout en préservant son plus mortel secret. Parfois, elle pourra paraître trop enfant, d’autres elle saura faire preuve d’une maturité sans faille. Elle incarne parfaitement les adolescentes de son âge qui rêvent de garçons, de mode (bien à elle) et d’avenir. La vie lycéenne se verra également quelque peu représentée au travers de ses personnages typiques, du personnel étudiant aux élèves. D’ailleurs, l’infirmière du lycée reste très intéressante à découvrir, vous pouvez d’ores et déjà ouvrir l’œil.

Julia M.Tean possède la plume parfaite pour mêler ténèbres et lumières, enfer et paradis, douceur et noirceur. L’équilibre se fait au péril de certains, mais toujours l’espoir surgit du plus profond des personnages : leur cœur. Angela Mortel Secret représente une histoire d’amour et de lien, mais aussi une histoire intensément humaine et salvatrice. Les épreuves que l’auteure fait vivre à ses personnages ne peuvent apparaître que comme logiques, pertinentes, coulant de source. Rien ne se veut surjoué et irréel, nous plongeons la tête la première dans la neige où naissent les fils de cette histoire fantastique. Nul doute que la suite de la saga gardera la même dynamique et que Julia saura nous entrainer dans des aventures palpitantes et magnifiques. À coup sûr, je lirai la suite, pressée que je suis de retrouver nos personnages et comprendre encore plus de choses sur cet univers incroyablement dense et fascinant qu’est désormais le monde de notre héroïne.

Une nouvelle couverture magnifique

Et je termine quand même par cette photographie de la couverture, car, comme vous pouvez le constater, j’ai l’honneur d’y apparaître en compagnie de Benjamin de Plaisirs des livres. Merci, Julia pour cet honneur. Applaudissons enfin le travail de Karen de chez Rebelle qui a réalisé cette sublime nouvelle couverture qui correspond à 100% à l’univers de Julia et Angela.

angelaa

enbrefAngela Mortel Secret (version revue et corrigée) promet une aventure fascinante dans un monde fantastique unique et magnifique. Mêlant toujours noirceur et lumière, Julia M.Tean nous offre une histoire inédite avec des personnages magnétiques et attachants. Nul doute qu’on dévore les pages à une vitesse folle et que le tome 2 se fait alors attendre. Sublime, envoûtant.

MANOTE19/20

5flamants

Publicités

14 réflexions sur “[Chronique] Angela Mortel Secret (2016) de Julia M. Tean

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #55 | BettieRose books

  2. J’ai la première version d’Angela dans ma PAL. Je ne l’ai pas lu car les critiques n’étaient pas forcément bonnes à sa sortie. Maintenant, après une chronique comme la tienne, comment ne pas avoir envie de découvrir cette nouvelle version !

    J'aime

  3. Pingback: Throwback Thursday Livresque #2 : Forêt | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s