[Chronique] It ends with us / Jamais Plus de Colleen Hoover

itendswithus

Publié aux éditions Atria Books – 2 Août 2016 – 384 pages

resume

Lily hasn’t always had it easy, but that’s never stopped her from working hard for the life she wants. She’s come a long way from the small town in Maine where she grew up. She graduated from college, moved to Boston, and started her own business. So when she feels a spark with a gorgeous neurosurgeon named Ryle Kincaid everything in Lily’s life suddenly seems almost too good to be true.
Ryle is assertive, stubborn, and maybe even a little arrogant. He’s also sensitive, brilliant and has a total soft spot for Lily; and the way he looks in scrubs certainly doesn’t hurt. Lily can’t get him out of her head, but Ryle’s complete aversion to relationships is disturbing. Even as Lily finds herself becoming the exception to his no dating rule, she can’t help but wonder what made him that way in the first place.
As questions about her new relationship overwhelm her, so do thoughts of Atlas Corrigan, her first love and a link to the past she left behind. He was her kindred spirit, her protector. When Atlas suddenly reappears everything Lily has built with Ryle is threatened.

blabla

coupcoeur

Ce livre n’étant pas encore sorti en français, il s’agit donc d’une lecture en V.O. à savoir américain. Je suis une inconditionnelle de Colleen Hoover et une fois de plus ce livre aura réussi à me combler. C’est d’ailleurs un coup de coeur et je suis ravie de vous en parler aujourd’hui. J’ignore si tous mes lecteurs maitrisent l’anglais, je ne suis pas la plus douée pour traduire car je trouve l’anglais plus intuitif que le français mais voici en gros une traduction du résumé au cas où vous ne pourriez le lire en version originale.It ends with us

Cela n’a pas toujours été facile pour Lily, mais rien ne l’a jamais arrêtée et elle a travaillé dur pour la vie qu’elle voulait. Elle a fait du chemin depuis sa petite ville du Maine où elle a grandi. Elle est diplômée et a déménagé à Boston où elle tient son propre magasin. Alors quand elle sent une connexion avec un séduisant neurochirurgien, Ryle Kincaid, tout dans la vie de Lily semble devenir trop beau pour être vrai.

Ryle a de l’assurance, il est borné et peut-être même un peu arrogant. Il est aussi sensible et brillant, et s’intéresse à Lily ; et puis le voir en uniforme de médecin n’est pas déplaisant. Lily n’arrive pas à se le sortir de la tête, mais Ryle a une aversion totale pour les relations et c’est problématique. Même quand il fait une exception avec elle, Lily ne peut s’empêcher de se demander pourquoi il était comme ça.

Alors qu’elle se pose des questions sur sa nouvelle relation amoureuse, elle repense aussi à Atlas, son premier amour qui est lié au passé qu’elle a souhaité laisser derrière elle.Il était comme sa famille, son protecteur. Quand Atlas réapparait soudainement, tout ce que Lily a construit avec Ryle est menacé…

Il me semble extrêmement frustrant de vous parler de ce livre sans vous dévoiler l’intrigue réelle, pourtant majeure et surpuissante, qui conduit indéniablement au coup de cœur. Mais je tiens vraiment à vous préserver de tout spoiler. It ends with us se lit, se découvre et se vit. Si vous aimez la plume de Colleen Hoover, sachez qu’ici elle est probablement encore meilleure, encore plus émotionnelle. Si vous la découvrez, accrochez-vous, elle ne vous épargnera pas. It ends with us est un livre douloureusement magnifique. Il vous fait souffrir, brise votre cœur en des millions de morceaux, mais tente de tout recoller. Vous refermez le livre avec une immense émotion, voire des larmes. Pourquoi ce choix ? Et puis, Colleen prend le temps de nous expliquer et ce qu’elle nous raconte n’en rend que plus touchante cette histoire passionnelle. Colleen confirme ici son talent, mais aussi sa nouvelle aptitude, celle qu’elle n’avait pas encore mise en avant dans ces romans, celle de faire passer un message, de prévenir et de guérir. C’est un roman tellement brillant que je ne peux que vous inciter à le lire. Si vous le lisez et que vous souhaitez échanger sans vous préoccupez des spoilers, n’hésitez pas à m’envoyer un email, je serai ravie d’en parler.

PAS DE SPOILERS

MONAVISV2

Le nom de l’auteure, à lui seul, est gage de qualité et d’émotions. Mais après tout, personne n’est infaillible, parait-il. Pourtant il faut croire que si, parce que l’excellence de ce roman est indéniable. On peut ne pas aimer l’histoire, les choix faits par Colleen, les personnages, mais il est impossible de ne pas être touchée par le sujet (qui je le rappelle n’apparaît pas sur la 4e de couverture et que je ne révèlerai pas non plus). It ends with us est un livre à lire absolument. Oui, vous aurez le cœur brisé, mais vous allez en ressortir grandis et avec une vision des choses tellement affinée. Ne cherchez surtout pas à en savoir plus, faites confiance à Colleen et lancez-vous.

Un livre totalement addictif 

It ends with us se dévore, ni plus ni moins. Une fois commencé, il est très difficile de le reposer. Pourtant, Colleen nous offre l’opportunité de faire des pauses, de souffler. Mais c’est impossible, nous voulons absolument savoir, avancer, comprendre, aimer, nous rassurer, pleurer, sourire, frissonner, nous interroger, apprendre. Lily est une jeune femme très attachante. Elle est douce, gentille, travailleuse, déterminée, forte, indépendante et très intelligente. Bien sûr, elle n’est pas parfaite et a ses propres défauts. Elle incarne un personnage très réaliste, très humain et c’est probablement mon plus gros de cœur pour un personnage féminin depuis un long moment. Son passé lui confère une certaine vision des choses, notamment en matière de relations amoureuses. Quand elle rencontre Ryle, ses certitudes vacillent et elle se sent irrésistiblement attirée. Mais lui, ne veut pas d’engagement, pas de relation suivie, il n’a rien de mieux à offrir qu’une nuit. Quelque temps plus tard, Lily a réalisé son grand rêve : ouvrir sa propre boutique de fleur. Un pari audacieux et risqué, surtout qu’elle vient de quitter un emploi très en vu et très bien rémunéré. Mais Lily veut profiter de la vie et ne pas avoir de regrets. Admirable et courageuse. Elle affirme dès ici toute son indépendance et sa force de caractère, incarne même pour moi un modèle « elle l’a fait ». Son employée ne tarde pas à devenir sa meilleure amie et cette relation amicale avec Alyssa est sublime, car intense, loyale, naturelle, fusionnelle. Entre Lily et Alyssa tout est authentique et coule de source, comme si ces deux-là n’attendaient que de se trouver. Pourtant elles ont un caractère radicalement différent. Ryle refait alors une apparition dans la vie de Lily mais cette fois, il est prêt à s’engager, il ne parvient plus à se la sortir de la tête.

Cette relation nous prend de suite, elle est emplie de beauté et d’émotions, d’obstacles, de rires, de vérités nues et de secrets. Loin d’être idéale ou parfaite, l’idylle qui nait sous nos yeux avec tout son réalisme et toute sa tension sensuelle et sexuelle nous accapara totalement. Ryle n’est pas le prince charmant, Lily n’est pas une princesse en détresse, pas de conte de fées, mais du concret. Pas de bad boy et d’héroïne à sa rescousse, pas de clichés. L’amour et la confiance prennent place, les deux amants apprennent à se connaître. Mais le passé de Lily ressurgit brusquement en la personne d’Atlas, son premier amour. Atlas n’est pas uniquement cet amour perdu, mais tellement plus. Lily est perturbée.

It ends with us n’est pas une histoire de triangle amoureux

Vous pourriez alors croire à ce moment-là que Colleen Hoover nous plonge dans un agaçant triangle amoureux. Mais il n’en est rien, car de triangle, il n’y aura pas. Lily est fidèle et intègre, y compris envers elle-même. Mais quand les choses lui échappent, elle a bien du mal à appliquer ses propres promesses et son passé s’éclaire peu à peu. Sa mère, relativement présente pour elle, l’aidera aussi à y voir plus clair. Sera-t-elle assez forte pour faire le juste choix ? Peut-on lutter contre les sentiments quand vos certitudes sont mises en danger ? Et nous ? Que ferions-nous à sa place ? Avons-nous le droit de juger comme elle l’a malheureusement fait dans son passé ?

Ryle occupe une place très importante dans ce roman. C’est un garçon auquel il est très difficile de résister. Il est beau, intelligent, drôle et aime avec tout ce qu’il a. Il se donne à fond dans tout ce qui compte pour lui : la famille, Lily, le boulot. Ryle est neurochirurgien et ne regarde pas ses heures, son obsession : devenir le meilleur. Il est très proche de sa sœur, ils sont différents, mais complémentaires, sachant s’équilibrer l’un l’autre. C’est un personnage très complexe malgré sa franchise et son humour. Il porte sur Lily un regard protecteur et passionnel. Quant à Atlas, il est bien difficile de ne pas l’apprécier. Grâce aux journaux intimes de Lily à son adolescence, lettres écrites à une célébrité (je vous laisse la surprise), mais jamais envoyées bien sûr, Lily nous raconte sa rencontre avec Atlas et ce qu’ils ont vécu. On ne peut pas rester insensible face au destin de ce courageux jeune homme, lui aussi travailleur et déterminé, d’une douceur et d’une gentillesse incroyables. Il aime profondément Lily, intègre, il respecte sa nouvelle vie et son couple, mais tente toujours de la protéger. Bien sûr, le fait de revoir Atlas va réveiller beaucoup de choses en Lily, surtout certains épisodes qu’elle espérait ne jamais voir ressurgir sur une forme ou une autre.

Mais le passé de Lily et sa détermination font aussi sa force. Même lorsqu’elle se sent vulnérable, elle se remémore ce qu’elle s’est toujours promis. Si cela n’est pas aussi simple qu’elle le pensait, elle réalise aussi que tout n’est pas noir ou blanc. Mais quelle nuance est acceptable ? Lily est incroyable dans ses choix, même face au plus difficile d’entre eux, dans un moment particulièrement difficile. It ends with us n’est pas juste une romance. Faites-moi confiance, c’est tellement plus. Cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant secouée, bouleversée. Oui, Colleen Hoover a réduit mon cœur en poussière, mais m’a en plus retourné les neurones. Son intrigue est bluffante, sa manière d’amener les choses incroyable, le lecteur ne voit rien venir et voilà qu’il se retrouve embarqué dans quelque chose qui ne peut que questionner et faire mal.

Un sujet coup de poing

Colleen nous entraine sur un sujet puissant, poignant. Les explications qu’elle nous livre après la fin du roman sur ce choix sont émouvantes. Elle s’est brisé le cœur elle-même pour écrire cette histoire, mais il le fallait. Ce courage, cet hommage, Colleen nous affirme ici son talent. Elle a fait le choix de cette jeune femme forte pour incarner son héroïne, cette jeune fille marquée par son passé et qui est capable de prendre une incroyable et douloureuse décision, au pire moment qui soit, le tout non pour elle, mais pour « l’avenir ». La fin du roman tentera de vous mettre un peu de baume apaisant sur votre cœur ravagé par les émotions contenues dans toutes ces pages. Malgré tout, il est très difficile de refermer le livre en souriant et de passer aussitôt à autre chose. Je voulais vous mettre des tas de citations, mais je ne le ferai pas, une suffira, car je ne veux rien gâcher en vous en livrant trop. J’espère honnêtement que la traduction française sera à la hauteur de l’américain de Colleen qui fait appel à un vocabulaire doux, mais percutant et qui est d’une puissance émotionnelle inouïe.

« There is no such thing as bad people. We’re all juste people who sometimes do bad things »

enbref

It ends with us est sans aucun doute le roman le plus touchant, le plus puissant de Colleen Hoover. Partant d’une sublime romance, elle nous entraine sur un chemin totalement inattendu. Elle affirme ici la beauté de son écriture, donne vie à une héroïne tragiquement forte et nous offre une histoire aboutie et douloureusement magnifique. Coup de cœur.

MANOTE

20/20

5flamantscoupcoeur

Edit mai 2017 : la sortie française sous le nom de Jamais Plus

26 réflexions sur “[Chronique] It ends with us / Jamais Plus de Colleen Hoover

  1. Comme je te l’avais dit, j’étais certaine que le sujet du livre te toucherait, et ça s’est confirmé. Que dire d’autres ? J’ai déjà tout dit dans ma chronique et je ne peux que répéter que c’est un livre à ne surtout pas manquer ! Belle chronique ^^

    J'aime

  2. Pingback: [Bilan lecture] Juillet – Août et programme de la rentrée | BettieRose books

  3. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 romans qui vous ont fait pleurer | BettieRose books

  4. Pingback: [Bilan Mensuel] Avril 2017 | BettieRose books

  5. Pingback: [TAG] Les histoires d’amour par PKJ (ou tout du moins 12 d’entre elles…) | BettieRose books

  6. Pingback: Jamais plus – Colleen Hoover – Dans la bulle de Cha'

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s