[Chronique] Émancipés de M.G. Reyes

Emancipes

Publié aux éditions Mosaïc – Juillet 2016 – 336 pages

Merci à Netgalley et aux éditions Mosaïc pour cette lecture

resumeVous ne résisterez pas à l’appel de la coloc de Venice Beach.
Pas d’adultes. Pas de limites. Pas d’alibis.

Ils sont six. Jeunes. Libres. Emancipés. Pas d’adultes, pas de limites.
Ils ne se sont jamais rencontrés. Le hasard les réunit en coloc dans une somptueuse villa de Venice Beach. On pourrait croire à une vie de rêve…
Mais chacun a ses ambitions.
Chacun a ses secrets.
Chacun cache quelque chose aux autres.
Sans compter ce qu’ils ignorent : à leur insu, quelqu’un les espionne à distance. Mais qui, et dans quel but ?

Entre spring break et suspense sous le soleil, une intrigue haletante.

MONAVISV2

Six adolescents, tous émancipés pour différentes raisons vont vivre en collocation dans une très sympathique villa face à la mer à Venice Beach. Certains se connaissent, d’autres pas vraiment. Ces six jeunes semblent avoir envie de profiter de la vie, mais aussi de réussir leurs études. Si la vie sans adultes sonne l’air de liberté, c’est aussi la vie responsable qui les attend. Décidés à mener à bien cette expérience et la réitérer le plus longtemps possible, nos six adolescents vont tout faire pour vivre en harmonie. Mais il semblerait qu’ils gardent tous un secret enfoui bien profond et qu’ils n’ont pas du tout envie que ce dernier ressorte… Ce qu’ils ne savent pas, c’est que l’un d’entre eux espionne tous les autres. Pourquoi ? Dans quel but exactement ? Et quels sont ces sombres secrets qui ont tout intérêt à rester cachés ?

J’ai eu du mal à me décider pour la note à attribuer à ce roman. Dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment avec nos six jeunes, j’ai cherché à comprendre, à anticiper, à deviner. Si le roman se lit bien, facilement, un chapitre en entrainant un autre, il manque quand même d’un peu de rythme. Quand on arrive à la fin, un seul constat : quoi ??? J’ai lu tout ça pour en arriver que là ? Alors bien sûr on a qu’une envie, lire le tome 2 donc pour le cliffhanger bien violent, c’est réussi. Ce roman aurait pu être excellent si les émotions étaient un peu plus creusées, si l’intrigue avait connu un peu plus de rythme et si plus de rebondissements étaient venus ponctuer l’année scolaire de nos jeunes gens.

Le point fort du roman est la narration, qui alterne les points de vue, passant d’un personnage à l’autre. Ainsi, nous les comprenons tous et pouvons élaborer diverses théories. La diversité des personnages est également très intéressante. Dans cette maison, nous avons donc 4 filles et 2 garçons. Les deux premières filles sont demi-sœurs, Candace et Grace. C’est d’ailleurs à la mère de Candace qu’appartient la maison. Cette dernière est ici pour faire carrière dans la télévision, Grace, sa cadette vit un peu dans son ombre, mais ne semble pas en être affectée. Nous ne savons pas grand-chose d’elle et de ses ambitions au départ si ce n’est qu’elle fait partie d’un programme Amnesty international pour écrire aux condamnés à mort. Vient ensuite Paolo, un beau gosse qui a la réputation de cumuler les conquêtes et excellent joueur de tennis. John-Michael est le personnage sombre (aux premiers abords) de l’histoire, son père vient de suicider, il est orphelin et vivait dans la rue, son père n’ayant pas accepté son homosexualité. Puis Lucy, une jeune fille noire punk et amoureuse de la musique qui est aussi belle que talentueuse. Et enfin Maya, la plus jeune qui reste scotchée sur son ordinateur pour coder une application. Six profils différents, autant de secrets, un espion.

Même si nous apprenons à connaître nos jeunes au fur et à mesure des chapitres, le gros de l’intrigue ne se dévoile qu’à la fin et encore, cela reste très léger. Heureusement, les chapitres restent courts et donnent donc un semblant de rythme. La plume en revanche est simple et agréable et l’auteure parvient à nous faire apprécier la maison et les adolescents l’occupant. Ainsi, on peut rêver d’avoir connu la même chose. M.G.Reyes parvient à nous plonger dans une certaine ambiance, parfois studieuse, parfois plus Spring Break, mais aussi un climat, un paysage attrayant. Et puis, il est très facile d’avoir un chouchou parmi les six jeunes, tout comme les affinités se créent dans la maison, suscitant certaines jalousies ou sentiments confus. Pour moi, John-Michael est le personnage le plus touchant, le plus fragile et fort à la fois. Rien à voir avec son homosexualité qu’il assume totalement (et merci l’auteure de ne pas avoir fait un personnage effrayé de l’avouer), mais parce qu’il a vécu des choses très dures ces dernières années et que son secret à lui pourrait bien tout bouleverser. Paolo qui au départ apparait comme le beau gosse sportif est en fait bien plus intelligent qu’il n’y parait et sera toujours d’une grande aide pour les autres. Même s’il est issu d’une famille riche, il n’en oublie pas pour autant de tendre la main aux autres. Les deux hommes de ce récit sont donc très différents, mais très intéressants. Ce qui est agréable aussi, c’est que même si des sentiments amoureux se développent un peu dans cette histoire, le roman n’ira jamais très loin dans cette direction. Ce premier tome nous installe vraiment l’intrigue, en quelque sorte le détonateur de la bombe qui pourrait bien exploser…

En dévoilant les personnalités et secrets de chacun petit à petit, en ajoutant des touches d’imprévu et de situations périlleuses, M.G.Reyes parvient à nous tenir en haleine. Finalement, on se prend au jeu et nous voulons absolument comprendre l’intrigue principale. Mais il faudra attendre que la suite sorte. Car si un semblant de réponse nous vient sur qui et pourquoi, il nous manque les éléments les plus importants sur le but exact de tout cela. Les pièces du puzzle s’assemblent, mais il en manque encore un sacré paquet ce qui nous promet encore des chapitres pleins de suspens.

enbref

Un thriller young adult bien sympathique qui nous plonge dans une ambiance agréable. Six jeunes qui cachent des choses, cela promet des situations surprenantes. Toutefois, ce premier tome reste très introductif et nous ressortons un peu frustrés de notre avancée. Malgré tout, nous n’avons qu’une envie : dévorer la suite et espérer un rythme plus soutenu. Un très bon moment.

MANOTE15/20

4flamants

 

30 réflexions sur “[Chronique] Émancipés de M.G. Reyes

  1. Bonjour,
    Je me demandais justement ce que ce livre promettait. Merci pour cette chronique. Cette histoire me fait penser à un mélange de télé-réalité du style « Secret Story ». Je ne sais pas si je prendrai le temps de le lire … à voir 😉
    A bientôt

    J'aime

    • Ah non y’a pas de Secret Story par contre. Enfin pour le peu que je connais de la téléréalité ça n’a rien à voir.
      Quand on parle de secrets ici, c’est plus profond, plus humanisé. Rien de superficiel et les relations ne sont pas fictives.
      Donc pour moi aucun impact de téléréalité ici (mais je ne maitrise pas tous les codes de ce genre d’émissions vu que je n’ai pas la TV et que même si je l’avais, je ne l’aurais pas regardé)

      Aimé par 1 personne

  2. J’avais très envie de découvrir ce livre mais j’ignorais que ce n’était pas un volume unique, ça m’embête un peu… Enfin, l’histoire m’attire quand même, et globalement ton avis ne semble pas négatif, donc, à voir ^^

    J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #52 | BettieRose books

  4. Comme toi, j’ai trouvé ce premier tome beaucoup trop pauvre. Je m’attendais à énormément de réponses sauf qu’il n’en est rien finalement. Pourtant l’intrigue est vraiment plaisante mais sans plus.
    Je n’ai pas non plus réussi à m’attacher aux personnage que j’ai trouvé par moment vraiment trop caricaturés même si le passé de chacun se dévoile, je n’ai jamais été touché plus que cela.
    Je lirais malgré tout le second tome par simple curiosité.

    J'aime

  5. Pingback: [Bilan lecture] Juillet – Août et programme de la rentrée | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s