[Chronique] The Deal (Off-Campus 1) de Elle Kennedy

thedeal
Publié aux éditions Hugo Roman – Collection New Romance – 7 juillet 2016 – 432 pages
Merci aux éditions Hugo Roman pour cette lecture.
resumeHannah est une très bonne élève et elle a un don incroyable pour le chant.
Mais quand il s’agit d’hommes et de séduction, elle perd tous ses moyens. Garrett est la star de l’équipe de hockey de l’université, mais ses résultats scolaires ne sont pas à la hauteur et il risque de perdre sa place dans l’équipe. Ils vont passer un drôle d’accord.
Elle lui donne des cours et il l’aide à séduire le quaterback de l’équipe de football.
Cet arrangement original va-t-il changer leur vie ?
MONAVISV2

Lorsque ce livre a commencé à être annoncé en France, il ne me disait trop rien. J’avais peur de tomber dans un énième NA qui surfe sur tous les clichés du genre et qui soit vide sur le fond. Et puis, plusieurs personnes m’ont dit qu’il était génial et que rien que pour Garrett ça en valait la peine. Bon. Les jours passent et me voilà rendue à vouloir le lire absolument. Et j’ai eu raison, car c’est un formidable coup de cœur. Un new romance qui sort des clichés et renouvelle le genre, moi je dis oui. Merci encore à Hugo pour cette sublime lecture.
Hannah est une étudiante en licence de musique, passionnée de chant. Dès la première page du livre, nous apprenons qu’elle a été violée quelques années plus tôt et qu’elle avance dans la vie, sans trop regarder en arrière. Elle vit en collocation avec Allie, une amie en or pour elle, mais est toujours célibataire. Pourtant Hannah est une jolie fille. Elle a le béguin pour Justin, le quaterback de l’équipe de football, seulement il ne semblerait pas qu’il l’ait déjà remarqué. Lorsque les devoirs d’une matière bien corsée sont rendus, Hannah récolte un A. Garrett, lui est un joueur de Hockey, très doué dans son sport, mais l’université exige des résultats corrects dans toutes les autres matières. Face à sa très mauvaise note, il prend peur, car si sa moyenne est trop basse, il risque de se faire éjecter de l’équipe. Et ça, il ne le veut surtout pas. Quand, par hasard, il remarque Hannah (et ses jolies formes), mais surtout voit le A sur sa copie, il va tout faire pour qu’elle accepte de lui donner des cours. Mais Hannah a un fichu caractère et préfère fuir ce tombeur que de perdre son temps. C’est sans compter sur la ténacité et le charme naturel de Garrett qui bientôt lui proposera THE DEAL : elle l’aide à avoir une bonne note à son prochain devoir, en échange, il l’aide avec Justin. Ce qu’ils ignorent tous les deux, c’est les conséquences de ce marché. Les deux jeunes gens vont en effet passer pas mal de temps tous les deux… Et si Hannah renvoyait ses à priori sur lui d’où ils viennent ? Si Garrett reconsidérait sa position par rapport aux femmes ?
Voilà ce qu’est The Deal. Dis comme ça, ça semble encore assez classique, mais il n’en est rien. Déjà, les personnages sont parfaitement réalistes et donc crédibles. Hannah n’est pas la petite étudiante naïve et vierge, elle a traversé de très dures épreuves dans sa vie, mais va de l’avant. Jamais elle ne s’apitoie sur son sort, c’est comme ça et ça ne sert à rien de perdre du temps avec les regrets et la colère. De plus, Hannah a un sacré caractère et saura tenir tête au charmeur qu’est Garrett. Elle n’ira jamais par 4 chemins et dira tout ce qu’elle pense. C’est donc une femme indépendante et forte que nous rencontrons, qui travaille pour assumer certains frais et qui a de l’ambition. Garrett quant à lui n’est pas qu’un sportif parmi tant d’autres. Il est très intelligent, drôle et oui naturellement charmant. Il sait jouer de ses charmes, mais il est aussi honnête. Pour la première fois, face à Hannah, il va se retrouver comme déstabilisé. Et les deux jeunes gens vont découvrir des choses inédites, comme la confiance et la facilité à être soi avec l’autre ou se confier. La naissance de la relation va vraiment en douceur, avec respect, avec sensibilité. Bien sûr, l’attirance sexuelle est présente, nous sommes dans de la new romance, mais ce n’est jamais ce qui prédomine entre eux.
La notion du sport est abordée d’une façon juste également avec le dépassement de soi, les sacrifices, la pression, la rigueur. Garrett a de bonnes raisons de vouloir passer pro et quand nous les comprenons, nous ne pouvons que l’en aimer plus. Il aime ce sport, c’est sa vie, tout comme la musique pour Hannah. Dans son équipe, il a des amis très fidèles et sur qui compter. Une véritable solidarité amicale au sein même de la collocation où il vit. Garrett aime aussi ce qu’il étudie, l’histoire même si pour lui cela ne comptera jamais face à ses ambitions professionnelles. La seule personne qui pourrait tout gâcher est son père.
Il y a aussi un grand respect de la profession de musicien. Hannah et ses amis de licence de musique veulent tous en vivre bien sûr, mais gardent les pieds sur terre face à la difficulté de la carrière. L’alchimie qui se fait entre la musique, l’art et les études est juste parfaite.
Nous aurons aussi des notions d’injustice qui nous révolteront. Mais toujours une superbe philosophie de vie, celle d’Hannah. Cette fille incroyablement courageuse et qui est capable de tout pour protéger ceux qu’elle aime. C’est vraiment un personnage admirable et il est rare de trouver ce genre de femmes dans les new romance. Elle est vraiment unique, sarcastique, voire cynique, mais aimante et dévouée. Elle est aussi très respectueuse et rien ne lui échappe. C’est une jeune fille qui n’aura pas tant de mal que ça à accepter ses sentiments nouveaux pour Garrett et qui saura lui dire ses quatre vérités. Nous passerons donc d’excellents moments avec Hannah et Garrett, que ce soit chez lui pour réviser et s’éprendre ou lors des matchs du jeune homme. Nous aimerons suivre ce couple atypique et leurs amis et la conclusion du roman est absolument juste, parfaite. Un roman qui fait battre notre cœur, qui nous fait craquer pour le séduisant Garrett, qui même s’il sait qu’il a du succès avec les femmes, n’est pas un connard, bien au contraire. Nous aimons, en même temps qu’Hannah, découvrir le vrai Garrett, loin de son image de sportif zélé, un homme attachant, attentif, doux et d’une patience infinie.
Quant à la plume de l’auteur, cette dernière est simple et efficace, sans vulgarité, mais beaucoup de réalisme. L’auteure parvient à nous décrire les émotions, sentiments, et hésitations à la perfection et nous entraine dans cette histoire qui devient très vite addictive. Il est en effet difficile de laisser repartir Hannah et Garrett et leurs petites joutes verbales nous manquent rapidement. Bravo à Elle Kennedy pour avoir créée des personnages à l’humour irrésistible, une histoire qui ne va jamais trop dans le drame (et pourtant elle aurait pu), et pour ce moment sublime dans cette romance parfaite.
enbrefUne magnifique romance entre une musicienne et un sportif, prenant le temps de se découvrir, de se connaître et de se faire confiance. Les personnages ont du caractère et l’histoire même se joue des clichés du genre pour nous embarquer dans cette histoire d’amour sublime et fascinante. Un premier tome parfaitement réussi et une plume addictive. Coup de cœur.
MANOTE20/20
5flamantscoupcoeur
PS : désolée pour la mise en page, WordPress est capricieux aujourd’hui

19 réflexions sur “[Chronique] The Deal (Off-Campus 1) de Elle Kennedy

  1. Tous les Hugo Romance me font toujours envie. Pourtant bizarrement, celui-ci me semble un peu trop commun, comme si cette histoire n’avait rien de bien original. Mais pourquoi pas? Je pourrais être surprise!

    J'aime

  2. Je l’ai d’abord vu chez Carnet Parisien et comme sa chronique m’avait beaucoup tenté, je me le suis pris en ebook. Avec la tienne, je pense que je n’aurais pas eu trop le choix car tu m’as beaucoup tenté (alors que cela était déjà fait ^^) ! 😀

    J'aime

  3. Pingback: Top Ten Tuesday : mes 10 meilleurs coups de coeur | BettieRose books

  4. Pingback: [Bilan lecture] Juillet – Août et programme de la rentrée | BettieRose books

  5. Pingback: Off-Campus #1 – The Deal > Elle Kennedy | Le monde enchanté de mes lectures

  6. Pingback: [Chronique] The Mistake (Off-Campus 2) de Elle Kennedy | BettieRose books

  7. Pingback: [Chronique] The Score (Off-Campus 3) de Elle Kennedy | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s