[Chronique] Dan Machi – Tome 1 La légende des Familias de Fujino Ōmori

couv69589016

Publié aux éditions Ofelbe que je remercie pour cette lecture – Juin 2016 – 297 pages

Contient des illustrations couleur et Noir&Blanc réalisée par Suzuhito Yasuda

resumeNombreux sont les dieux venus s’installer dans la Cité-Labyrinthe d’Orario, bénissant les mortels qui s’aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune…
… ou de filles ?! C’est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l’impopulaire déesse Hestia.
Sauvé de justesse par la belle Aiz Wallenstein, une épéiste hors pair, Bell s’engage à suivre ses traces et à devenir un aventurier digne de se mesurer à elle.
Bien décidé à relever ce nouveau défi, Bell plonge dans le mystérieux Donjon avec une énergie nouvelle qui ne manquera pas d’attirer l’attention de certains dieux.MONAVISV2

Je vous ai parlé il y a peu de ma première lecture de Light Novel et de son succès auprès de moi. Quand on m’a proposé de lire Dan Machi, au départ je n’étais pas super emballée, j’avais peur que ce soit bien trop fantasy ou au contraire trop « chasse aux filles ». Au final, c’est un premier tome très agréable auprès duquel j’ai passé un excellent moment.

Si les 20 ou 30 premières pages peuvent nous donner envie de refermer le livre, il n’en est rien de la suite. Quand on commence ce roman on a l’impression d’être tombé sur une sorte de manga porté à l’écrit du genre « à la recherche d’une fille – obsession – japonais qui pense qu’à ça et humour plat ». Pourtant, il n’en est rien du tout. Certes notre héros s’est inscrit en tant qu’Aventurier, un peu naïvement, pensant y montrer une sorte de harem. C’est le conseil que son grand père lui avait donné. Toutefois, Bell se rend vite compte que ce n’est pas vraiment ce qu’il l’attend à Orario…Le lecteur se doit donc de passer outre la première impression délivrée par les premières pages car cette LN est vraiment très sympathique, fraîche et divertissante.

Dan Machi c’est un savoureux et habile mélange d’aventure, d’action, d’humour voir de folie le tout porté dans un univers fantasy à la japonaise. On retrouve l’influence certaines des codes mangas dans les traits de caractères et le physique des personnages mais nous sommes loin de progresser dans un univers simpliste (attention je ne dis pas ici que les mangas sont simplistes). En effet, la cité labyrinthe d’Orario et son donjon restent relativement complexes et riches en possibilités d’actions, d’interactions, de découvertes, d’alliances et de combats. Dans cette cité, la diversité ethnique est au rendez-vous : les Dieux et Déesses ont décidé de descendre sur Terre et constituer des Familias avec des Aventuriers; mais vous pourriez aussi croiser des Elfes, des filles chats ou encore des trolls et des monstres de diverses catégories. Une chose est sûre, le lecteur n’est pas près de s’ennuyer dans l’univers de Dan Machi. Rien que la diversité des Dieux et Déesses est passionnante, tous avec des familles plus ou moins importantes, avec un caractère bien assumé et il est très amusant d’écouter les chamailleries ou émouvant de voir des sentiments puissants comme l’amitié ou la solidarité. Les Dieux et les Déesses sont indispensables pour les Aventuriers : ils les protègent mais mettent aussi leur statut à jour (points d’expériences et de compétences diverses). En échange, les Aventuriers entretiennent leur Dieu ou Déesse. Un système simple mais vécu de manière totalement différente en fonction des Familias et le lecteur se rend alors compte qu’il est très loin d’être au bout de ses surprises à ce sujet là. Chaque jour les Aventuriers partent donc à l’exploration du donjon qui semble dissimuler beaucoup de niveaux. Plus on s’enfonce plus les combats sont rudes, les monstres redoutables mais les compétences et l’argent amassé plus important.

Ce premier tome nous introduit principalement l’univers du roman ainsi que notre nouveau héros, Bell. Bell a tout juste 14 ans, des yeux rubis et une chevelure blanche, ce qui fait qu’il ne passe pas inaperçu. Très attaché à Hestia, sa déesse, il est aussi très courageux. Et finalement il n’est pas si « obsédé » que cela par les filles, contrairement à ce que les premières pages pourraient nous faire croire. Rapidement c’est d’acquérir des compétences, du courage, de la bravoure qu’il va viser. Certes son but est de valoir un regard de la part de la Princesse des Epées (qui lui a sauvé la vie) mais aussi de pouvoir protéger sa Déesse. Cette volonté de progresser rapidement, mais aussi ses formidables exploits, bien surprenants pour un débutant ne passeront pas inaperçus et cela pourrait bien éveiller la jalousie des uns et des autres, tout comme celle de sa Déesse. Bell est un jeune homme attachant, seul au monde qui ne rêve que d’une famille. S’il a choisi la voix de l’Aventurier un peu pour les mauvaises raisons, il se pourrait que son âme y soit pourtant bel et bien destinée. La déesse de Bell est quelque peu loufoque mais très attachée à son protégé.

Au final les 300 pages défilent à une vitesse folle. A l’aide de plusieurs points de vue, l’auteur met en place son monde complexe et nous introduit les principales personnalités du récit. Nous assistons à de nombreux rebondissements, des combats, des interrogations et ne pouvons qu’attendre la suite avec impatience. Il est juste dommage que les premières pages nous mettent sur une mauvaise piste car cela pourrait décourager certains lecteurs. Si le ton reste léger, il n’en aborde pas moins des problématiques réelles, tel un écho de notre société et introduit divers sentiments (amour familial, solidarité, bravoure, courage…). L’humour reste présent mais sans jamais en faire trop, laissant le libre champ à l’action et à l’univers fantasy pour se développer. Une saga qui se vend énormément au Japon ( meilleures ventes de Light Novels en 2015 ) et qui mérite d’être suivie de près pour voir comment Bell va grandir et progresser et surtout l’impact qu’il aura sur ceux qui l’observent.

enbref

Dan Machi est une véritable aventure humaine qui nous donne l’opportunité d’assister à la naissance d’un héros atypique en la personne de Bell, 14 ans, venu pour conquérir des filles. Finalement c’est du courage et beaucoup de compétences qu’il va vouloir amasser. Un bon mélange d’action, d’humour, d’aventure, le tout dans un univers fantasy complexe et ouvert aux découvertes. Un moment divertissant auprès de personnages attachants et drôles. Les illustrations sont très belles et l’objet livre toujours aussi qualitatif.

MANOTE

16/20

10 réflexions sur “[Chronique] Dan Machi – Tome 1 La légende des Familias de Fujino Ōmori

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.