[Chronique] Si tu me voyais comme je te vois de Nicholas Sparks

couv45826892Publié chez Michel Lafon – Juin 2016 – 491 pages

Merci à Livraddict et Michel Lafon pour cette lecture dans le cadre des partenariats

 

resumeColin Hancock joue sa dernière chance. À 28 ans, son passé est une succession de drames et de mauvais choix. Au moindre faux pas, c’est le retour à la prison qui l’attend. Bien décidé à changer de vie, il se consacre à corps perdu à ses études, du moins jusqu’à ce que l’amour s’en mêle.
Enfant d’immigrés, Maria Sanchez s’est faite toute seule et est devenue une brillante et ambitieuse avocate. Cette beauté brune peut être fière de son parcours sans faute. Pourtant, quand ressurgissent les blessures du passé, la voilà contrainte de tout quitter pour se réfugier auprès des siens.
Mais l’amour surgit sans crier gare… Une rencontre fortuite sur une route pluvieuse va bouleverser le destin de ces deux jeunes gens tourmentés. Face au spectre de la violence et de la haine, leur amour qui défie tous les pronostics pourra-t-il être assez fort pour les sauver ?

MONAVISV2Nicholas Sparks est un romancier très connu pour produire de belles histoires d’amour qui se vendent comme des petits pains à travers le monde. Pourtant, je ne m’étais jamais penchée sur ses écrits. Quand j’ai vu ce livre en partenariat avec Livraddict je n’ai pas hésité. Surtout que le résumé évoque une dernière chance, et ça moi, ça me parle toujours. Drames, mauvais choix ? Amour ? Blessures du passé ? Si en plus le tout se fait sans clichés, c’est parfait pour moi. Et avant de me lancer dans le vif du sujet, je peux déjà vous dire que j’ai adoré ce roman et que j’ai passé un très moment avec Colin et Maria et que Colin pourrait très bien concurrencer les célèbres book boyfriends de new romance.

Si l’on se fie au résumé, on s’attend purement et simplement à une romance avec un schéma assez classique de blessures du passé à guérir pour être libre d’aimer de nouveau. Mais sachez que ce livre n’est pas cela. Comme quoi, un résumé peut nous conduire sur une mauvaise route. Colin et Maria se rencontrent par hasard, un soir de pluie, mais en restent là. Le destin, aidé par une maligne jeune femme va faire en sorte des les réunir une seconde fois. Toutefois, il est évident que Colin et Maria sont très différents. Lui est super tatoué, en probation, sujet à la violence et surveillé de près par le flic zélé du coin. Elle est rangée, célibataire depuis longtemps et avocate. Sa famille compte plus que tout pour elle. Mais quand on sait voir derrière les apparences et qu’on parvient à pardonner le passé de l’autre, il y a alors la place pour l’amour. Mais si Maria accepte ce qu’est Colin et sa rédemption, elle ne s’attend pas forcément à ce que son passé à elle, pourtant sans histoire, puisse venir se mettre en travers de leur bonheur. Se mêle alors à l’amour une intrigue policière angoissante dont le suspens monte crescendo.

Les personnages de cette histoire sont certainement le plus gros point fort du roman. Colin est un homme exceptionnel : beau gosse, tatoué, fort, amateur de sports de combat et très à l’écoute. Il a appris à gérer sa colère et son mot préféré est « D’accord » (si vous lisez le livre, vous ne pourrez pas vous empêcher d’avoir le sourire à chaque fois). Il vit proche de son meilleur ami Evan et de la fiancée de ce dernier, Lily. Evan est Lily sont des amis exceptionnels et viennent rappeler au lecteur à quel point une amitié bien construite et de confiance est importante. Si Evan et Colin ne cessent de se chamailler, Lily, la très classique jeune femme de bonne famille est toujours là pour poser les choses à plat. Elle aime Colin comme un frère et est prête à tout pour lui. Maria, elle, est très liée à sa famille et n’a pas vraiment d’amis si ce n’est sa collègue de travail, Jill. Elle est très proche de sa jeune sœur Serena qui est totalement à son opposé : dévergondée, libérée et pleine d’humour. Les deux jeunes femmes appartiennent à une famille mexicaine et nous feront comprendre ce qu’est la solidarité familiale à la mexicaine, mais également découvrir des spécialités culinaires fort sympathiques et des caractères uniques.

La romance qui se développe entre Colin et Maria est sublime et n’a rien d’édulcoré. Comme tous les couples qui se forment, ils connaitront leurs moments de passion, mais aussi les incertitudes et la peur de tomber réellement amoureux, eux qui sont si différents. Chacun aura besoin de faire un travail sur soi pour pouvoir répondre aux attentes de l’autre. Mais le principal point de ce travail sera pour Colin d’apprendre à gérer sa colère en toutes circonstances et pour Maria d’apprendre à se faire confiance et accepter le passé de Colin sans jamais le craindre. Au-delà de la romance, il y a tout un tas de thèmes qui sont abordés dans ce livre : l’amitié, la famille, le harcèlement sexuel, les « limites » de la justice pour ses actions, le dépassement de soi, le contrôle de la colère, les préjugés et le poids du passé. Apprendre de ses erreurs pour mieux rebondir ou tirer profit de ces erreurs en question, voilà la leçon qui est donnée ici. Si le flic Margolis nous apparait comme détestable, il n’en est pas moins un homme d’une grande sagesse.

La narration alterne les points de vue Collin/Maria, mais en gardant la 3e personne. Ce mode narratif nous permet de bien comprendre le quotidien de chacun et leur personnalité. Nous voyons vraiment naître les sentiments en douceur, rien n’est précipité, tout est réaliste, beau. L’amour entre Evan et Lily est également très intéressant, car ils sont, eux aussi, très opposés. Les relations de bureau nous apparaissent elles aussi comme réalistes. C’est sans doute pour cela qu’on se sent aussi bien dans ce roman… tout sonne vrai, y compris l’intrigue policière qui fait monter l’angoisse progressivement en nous en même temps que les personnages commencent à paniquer.

Le style de Nicholas Sparks est une force majeure ici. L’écriture est soignée, mais épurée à la fois. Rien d’inutile, rien de trop peu approfondi. Il sait donner vie à une atmosphère, une ambiance et nous voilà sur le lac à faire du paddle avec Maria ou à boire une bière face à la mer. Mais il est également habile pour décrire les émotions, les sentiments, les questionnements, la montée d’adrénaline, bref tout ce qui peut rendre ses personnages humains. Au final, son roman agit comme un véritable page turner et nous succombons aux charmes indéniables de Colin, ce bad boy qui sort des clichés du genre et nous donne une sublime leçon d’amour et de vie.

enbrefUne histoire d’amour magnifique entre deux personnes totalement différentes, mais aussi le récit d’une dernière chance et du poids du passé. L’intrigue secondaire est parfaitement mêlée à la romance et à d’autres thématiques puissantes telles que le harcèlement ou encore la solidarité amicale et familiale. Un roman qui sonne juste et qui nous propose des personnages extrêmement réalistes et attachants.

MANOTE17/20

4flamants

NB : UNE PARFAITE LECTURE D’ÉTÉ

10 réflexions sur “[Chronique] Si tu me voyais comme je te vois de Nicholas Sparks

  1. Tu m’as très bien vendu le livre ! J’ai très envie de le lire maintenant ahah. De toute façon, j’ai souvent entendu les mérites de Nicholas Sparks et ayant adoré Cher John, Chemins Croisés et La Dernière Chanson en films, je ne peux qu’avoir envie de découvrir son univers à l’écrit !

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s