[Chronique] Marked Men – Saison 1 Rule de Jay Crownover

couv64298186

Publié aux éditions Hugo Roman – Collection New Romance – Mars 2016 – 438 pages

resumeLorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.
Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des piercings et les cheveux de toutes les couleurs.
Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…
Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.
Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?
L’ambiance de cette série est celle d’un salon de tatouage, de concerts de métal, le tout agrémenté de délires de colocataires et de virées dans leur ville natale.

Rule est la première saison d’une série passionnante sur l’univers du tatouage et du métal.MONAVISV2

Voici une saga que j’avais décidé de ne pas lire. Oui oui, j’ai bien dit ça. Pourquoi ? Déjà parce que je trouvais la couverture très disgracieuse avec ces tatouages roses qui ne ressemblent à rien d’artistique ni de moderne et qui pour moi ne représentent pas du tout l’univers du tatouage. Mais, j’ignore pourquoi, il ne cessait de m’attirer ce premier tome. Avec des avis élogieux sur le net, et ce, venant de gens qui ne sont pas du tout branchés sur l’univers tatouage/métal, je me suis dit que peut-être que ça valait la peine et qu’on éviterait mes redoutés clichés finalement. Alors j’ai adoré ce roman, je veux lire la suite avec les autres personnages. Non, nous ne passerons pas à côté de certaines facilités, mais honnêtement cette saga bénéficie d’une écriture habile qui permet de ne pas trop plonger dans la « parodie » du monde du tatouage ou dans la romance déjà « trop vue et revue ». Bravo. Allez je vous en parle plus en détail après ce blabla introductif absolument passionnant.

Rule et Shaw se connaissent depuis bien longtemps, disons depuis l’âge ingrat. Shaw était très proche de Remy, le frère jumeau de Rule. Ce dernier est décédé brutalement dans un accident de la route. Pour autant, Shaw n’a jamais pu quitter cette famille qui a toujours remplacé la sienne, riche famille aux ambitions politiques bien trop élevées. Chaque dimanche, Shaw vient chercher Rule chez lui pour le brunch en famille, la famille Archer. Chaque fois, elle trouve une nouvelle fille dans le lit de Rule. Rule est un garçon qui plait, et rien que son métier de tatoueur lui permet de faire tomber les filles facilement. Il n’est jamais tombé amoureux, il n’a jamais eu de relations de plus d’une nuit. Pour lui, Shaw est ennuyeuse, trop « parfaite » et trop sage. Ce qu’il ignore, c’est que Shaw est amoureuse de lui depuis toujours. Alors que tout le monde est persuadé que Shaw n’en avait que pour Remy, celle-ci était secrètement éprise de son jumeau. Mais un soir, tout dérape. Rule et Shaw vont donc être amenés à comprendre ce qu’il s’est produit entre eux, ce qu’ils ressentent réellement, et mettre les choses au clair sur leur passé. C’est sans compter sur les démons de Rule et sur l’ex petit ami harceleur de Shaw. Parviendront-ils à trouver un compromis pour donner une chance à cette histoire ?

Dès les premières pages, nous entrons dans la vie de Shaw et Rule et dans leurs profondes différences. Nous comprenons vite qu’ils se tolèrent, lui étant blasé, elle étant entichée, mais résignée. Shaw, derrière son allure de petite fille riche, n’est en fait rien de tout cela. Prisonnière d’une famille qui base trop d’attentes sur ses épaules, elle est forcée constamment de jouer un rôle. Et Rule, lui ne voit pas vraiment plus loin. Rule, beau gosse tatoué, piercé au look qui fait tomber les femmes, travaille comme un dingue au salon de tatouage et vit en collocation avec son meilleur ami. Il souffre toujours de la perte de son jumeau, mais avance à sa façon dans la vie. Quand il revient chez lui, chaque dimanche, c’est très compliqué. Disons que ses relations avec ses parents et en particulier sa mère sont très difficiles. C’est ce que Shaw voudrait réparer… Mais elle ne s’est pas encore figuré l’ampleur du travail.

Ce qui est captivant dans cette histoire c’est la construction progressive de la relation. C’est une relation, certes passionnelle, sensuelle et sexuelle, mais qui prend du sens au fur et à mesure que chacun laisse tomber ses barrières et affronte la vérité et sa vraie nature. Le lecteur apprend à connaître ces deux personnages, en même temps qu’eux-mêmes se découvrent. Certes, ils se connaissent depuis longtemps, mais énormément de choses leur échappent à leur propre sujet. Toutefois, leur relation ne va pas se créer en un jour. Rule doit apprendre à aimer et rester lui même. Shaw doit apprendre à se lâcher, et à ne pas tout contrôler. Se faire confiance, avancer ensemble, ne pas se poser trop de questions, juste la dose nécessaire, pour enfin s’aimer librement. Et puis, c’est aussi résoudre les conflits de famille, des deux côtés, assumer et affirmer qui on est. Et sur cela, ils sont très différents : si Rule a toujours eu sa propre personnalité et n’a jamais pu être influencé par le désir des autres, Shaw, elle, a toujours fait ce qu’on attendait d’elle et il se pourrait bien qu’elle en ait assez.

Au-delà du développement de l’histoire d’amour, nous assistons donc à un véritable éveil à la vie, ou plutôt un réveil. Tous deux ont cessé de s’ouvrir après la mort de Remy et pourtant ils n’érigent jamais cette perte en fardeau. Il y a un respect énorme de la personne disparue, un amour pour ce jeune homme tellement présent que c’est très touchant. Nous nous surprendrons à aimer, nous aussi, cet être parti trop tôt et à comprendre le poids de ce drame sur Rule et sa famille, mais également sur Shaw. Il y a une profonde psychologie dans tout le roman et nous avons véritablement l’impression d’apprendre à connaitre les acteurs de cette histoire. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants et parfaitement travaillés, ce qui laisse présager que les tomes suivants seront excellents. La narration, à deux voix, nous permet vraiment de comprendre les réactions de chacun, leurs troubles ou émotions, et l’auteure a su tirer parti de ce choix narratif à merveille.

Rule est, pour moi, un excellent book boyfriend (oui dans la New Romance on passe souvent par ce genre de découverte). C’est un garçon en or, qui avec ses défauts est finalement parfait. Attachant, déterminé il donnera tout ce qu’il a pour Shaw. Même s’il a tendance à perdre le contrôle sur ses sentiments et à s’enfermer, il n’en est pas moins un homme touchant qui fera tout pour changer quitte à s’égarer en chemin. La passion pour son métier est vraiment visible et nous apprécions les moments passés au studio de tatouage. Quant au milieu métal, effleuré dans ce tome-là, il promet une élaboration plus riche dans l’opus consacré à Jet. L’auteure connait bien le milieu américain dont elle parle et cela se ressent. Elle nous épargne un grand nombre de clichés et nous sert une réalité proche de ce qu’on peut voir dans cet univers d’encre et d’art. Un bel hommage à la profession de tatoueur et une ode à la tolérance.

Marked Men – Rule est donc un premier tome prometteur qui nous présente des personnages très attachants dont la psychologie est travaillée et où aucun détail n’est laissé de côté. Bien sûr, il s’agit de New Romance et certaines choses peuvent paraître clairement « déjà vue », mais cet ouvrage se démarque par la qualité de la relation amoureuse qui se construit progressivement tout en jouant sur la richesse du passé et de la personnalité de chacun des protagonistes. Quand deux univers opposés s’affrontent, cela peut faire des étincelles, ou amener l’autre à lâcher prise et montrer son vrai visage. Une histoire d’amour passionnante et touchante. De l’émotion, des moments forts, d’autres plus doux, ceux du quotidien, mais surtout de la passion, voilà ce qui fait de ce premier tome un titre intéressant et qui donne envie de faire connaissance avec « les gars » de Rule. Sauront-ils eux aussi trouver leur Shaw ?

enbref

Une histoire d’amour touchante et pleine d’émotion qui se déroule dans le monde du tatouage, mais nous épargne de gros clichés. Rule et Shaw sont des personnages à la psychologie parfaitement développée et nous prenons plaisir à les voir apprendre à s’aimer malgré leurs différences et leur passé. Une jolie plume qui signe un récit soigné et addictif qui pour une fois n’est pas qu’allers-retours et éclats ravageurs.

MANOTE18/204flamants


CITATIONS

« Je ne peux pas changer le passé, Casper, je ne peux pas. Je ne peux pas faire disparaître ces filles ou le fait que tu les aies vues. Je ne peux pas ramener Remy, ni remonter le temps pour ne pas l’appeler ce soir-là. Il y a sûrement mille et un regrets que j’ai et s’ils restent coincés entre nous, ici ou au lit, autant arrêter dès maintenant parce que je ne vais pas me battre avec mon passé alors que je commence enfin à vouloir investir dans mon avenir. »

« Parce que ça a toujours été toi même quand je ne le voulais pas, même quand ça me brisait le coeur encore et encore. Ca a toujours été toi. »

« Je l’ai embrassée. Je l’ai embrassée pour qu’elle puisse sentir mes regrets, mon désir de bien faire, qu’elle sente que désormais elle avait un morceau de moi, et que je ne laisserais pas tomber. Je l’ai embrassée parce qu’il le fallait, et l’embrasser m’a fait me sentir mieux. »

« – La seule différence entre Remy et toi, c’est qu’il laissait les gens l’aimer, et toi… Elle s’est interrompue a ouvert sa portière et s’est tournée vers moi avec un regard dur. Tu as toujours voulu contraindre les gens qui se soucient de toi à le prouver sans laisser l’ombre d’un doute. Tu n’as jamais été facile à aimer, Rule, et tu fais tout pour que personne ne l’oublie. »

Publicités

17 réflexions sur “[Chronique] Marked Men – Saison 1 Rule de Jay Crownover

  1. Comme je l’ai lu et chroniqué il n’y a pas longtemps, je me devais de lire ton avis ; ) Globalement je te rejoins ^^ Si jamais ça te dit de lire le prochain tome en lecture commune (ou le troisième ou encore un autre) n’hésites pas à me dire ! Bon faut que je l’achète avant, mais c’est possible quand même xD

    Aimé par 1 personne

  2. Alors, c’est super bizarre, parce que je ne suis pas fan de romances (je l’ai déjà dit pas plus tard que ce soir dans un commentaire ici) (c’est la fatigue, je radote) mais ce tome me fait bien envie aussi.
    Par contre, je ne comprends pas cette mode de faire des séries en romance avec à chaque fois des personnages différents. Et d’après mon expérience avec Le cercle des canailles, franchement, tous les récits se ressemblent au final.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #45 | BettieRose books

  4. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 livres où il y a des scènes de sexes régulièrement | BettieRose books

  5. Pingback: [Chronique] Marked Men tome 2 – Jet de Jay Crownover | BettieRose books

  6. Pingback: [TAG] Les histoires d’amour par PKJ (ou tout du moins 12 d’entre elles…) | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s