Printemps du livre de Montaigu : Bernard Werber

werberInauguration avec le Président d’honneur : Bernard Werber (je n’étais pas présente à ce moment-là)Le-Printemps-du-Livre-a-Montaigu-cree-la-rencontre-entre-les-auteurs-et-les-lecteurs_imagelarge

Source image

Comme prévu, voici la deuxième partie de mon récit de ce super week-end en Vendée, immergée dans le monde des livres. Vous le savez, l’élément déclencheur pour cette visite a été le nom du président d’honneur de cette 28e édition : Bernard Werber. Si vous ne connaissez pas cet auteur, mais cela m’étonnerait même si vous n’avez, peut être, jamais lu ses livres, rattrapez-vous vite, car croyez-moi c’est un auteur formidable. Mon auteur français favori depuis des années, indubitablement. J’ai découvert les romans de Bernard Werber à une période charnière et sombre de ma vie, à une époque où j’avais besoin de lumière. C’est tout à fait l’effet ressenti à cette époque avec mes premières lectures. J’avais l’impression de m’ouvrir, d’apprendre à vivre, à me questionner de manière pertinente, à sortir encore plus du moule de la société, à contrôler mon existence, mais surtout, j’évoluais. C’est incroyable à quel point certaines histoires vous donnent des ailes. C’est le cas de beaucoup de celles que raconte Bernard Werber. Vous imaginez donc à quel point je me réjouissais de le rencontrer.

Samedi 23 avril – 14 h 30 -Café Littéraire – Les secrets de Bernard WerberIMG_7882

Voici le premier moment partagé avec l’écrivain. Pendant 30 minutes, nous allons explorer un peu son univers et les possibilités auxquelles on ne croit pas vraiment ou que nous n’avons pas eu l’occasion d’explorer. L’occasion pour lui de nous présenter deux autres auteurs : Stéphane Allix (fondateur de l’INREES, journaliste et écrivan) qui a soumis des médiums à un test incroyable, et Patricia Darré, médium-journaliste (je vous en ai parlé hier). Des propos captivants, une demi-heure qui est passée en un éclair.

Samedi 23 avril – 15 h – Dédicaces de Bernard WerberIMG_7883

Nous avons ensuite rejoint la longue file d’attente pour faire dédicacer notre/nos livres de Bernard Werber. Pour ma part, je m’étais contentée d’apporter le Sixième Sommeil. Sur place, j’ai offert la Trilogie des Fourmis à mon homme qui n’a encore jamais eu l’occasion de lire du Werber. Nous avons patienté à un bon moment, mais dans la joie et la bonne humeur. Mr Werber a un sourire ou un petit mot pour chacun et même si la rencontre fut brève, c’était chouette, et je savais déjà qu’un moment privilégié m’attendait le lendemain.IMG_7890

Samedi 23 avril – 18 h 30 – A la rencontre de Bernard Werber

Laissez-moi vous dire pour commencer que ce fut un moment captivant. Nous avons eu la chance inouïe de voir les 25 premières minutes de la pièce de théâtre Nos amis les humains qui n’avait pas été jouée depuis 10 ans. Deux acteurs au top et un moment passionnant au cœur de l’univers de Werber et de ses histoires. Puis nous avons eu la projection de son dernier court-métrage sur le Sixième Sommeil et les somnambules. Un chouette moment. Et est alors venu le temps de la présentation, des questions-réponses. Des informations très intéressantes, une philosophie de vie et beaucoup de gentillesse émanent de chacun des propos de Bernard Werber. Un homme simple, intelligent, talentueux, mais humble, voilà ce qu’est Bernard Werber.

Dimanche 24 avril – 11 h 30 – Rencontre privilégiée avec Bernard Werber
au-printemps-du-livre-dix-privilegies-ont-pris-lapero-avec-werber

Source photo

Eh oui, c’était pour moi LE moment du week-end. Mercredi, j’avais répondu à un appel du journal Ouest France qui consistait à exposer nos motivations pour rencontrer l’auteur lors d’un moment privilégié. Seulement 10 lecteurs seraient sélectionnés. Autant dire que j’ai envoyé mon mail sans y croire une seule seconde. Et pourtant, je fus retenue. À l’arrivée, Mr Werber m’a reconnu de la veille. Il est arrivé dans le bar de l’hôtel tout sourire et nous avons partagé un moment d’une rare convivialité. À l’issue de cette rencontre où nous avons pu discuter avec lui et poser nos questions, on nous a offert à tous un exemplaire du Sixième Sommeil à faire dédicacer. L’occasion pour moi de le faire dédicacer cette fois-ci pour mon meilleur ami qui m’a fait découvrir l’auteur. Ce fut un moment magique, vraiment. Je tiens à remercier le Printemps du Livre de Montaigu ainsi que Ouest France pour cette heure privilégiée. Mais aussi, Bernard Werber, qui est vraiment un homme exceptionnel, faisant preuve d’humour avec un côté petit garçon, fantastique, et un très bel éclairage sur l’humanité.


Info : Le prochain roman de Bernard Werber sera consacré aux chats ! Oui, il nous l’a d’ailleurs confirmé. Il faut savoir que Bernard Werber « utilise » beaucoup la figure animale dans ses écrits. Il s’est donc immergé dans la tête d’un chat et est en train d’achever son roman qui devrait être un peu moins épais que les dernières sorties. J’ai vraiment hâte pour ma part de voir comment l’auteur aura abordé ce thème fascinant des chats.

Voilà, chers lecteurs, j’ai fait le tour de ce que je voulais vous dire à ce sujet. Je tenais juste à terminer en vous présentant des ouvrages clés de Bernard Werber, des livres que je vous recommande. Je vous « épargne » juste les Fourmis, car je suis certaine que vous connaissez déjà, n’est-ce pas ? À qui conseiller Bernard Werber ? À quel âge ? Pour vous donner un exemple, à la rencontre privilégiée, le plus jeune fan avait 11 ans, et croyez-moi il a parfaitement compris l’univers de l’auteur. Pour vous dire à qui ? C’est simple : à tous ceux qui aiment la littérature de l’imaginaire.

Le cycle des anges (duologie Les Thanatonautes et L’Empire des Anges)anges

Pour ma part, c’est le cycle que j’ai préféré chez l’auteur, oui, même devant les Fourmis qui est pourtant captivant. Je vous mets uniquement le résumé du premier tome afin de ne pas spoiler. Captivant roman, ici les limites de la mort sont repoussées pour des découvertes formidables, un vrai voyage dans un monde inconnu que l’humanité a toujours rêvé d’explorer.

L’homme a tout exploré: le monde de l’espace, le monde sous-marin, le monde souterrain; pourtant il lui manque la connaissance d’un monde : le continent des morts. Voilà la prochaine frontière. Michael Pinson et son ami Raoul Razorbak, deux jeunes chercheurs sans complexe, veulent relever ce défi et, utilisant les techniques de médecine, mais aussi d’astronautique les plus modernes, partent à la découverte du Paradis.

Leur dénomination? Les thanatonautes. Du grec thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Leur guide? Le livre des morts Tibétains, le livre des morts Egyptiens, mais aussi les grandes mythologies et textes sacrés de pratiquement toutes les religions qui semblent depuis toujours avoir su ce qu’étaient le dernier voyage et le « véritable » Paradis. Peu à peu les thanatonautes dressent la carte géographique de ce monde inconnu et en découvrent les décors immenses et mirifiques. Le mot terra incognita recule en même temps que, jour après jour, on apprend ce qui nous arrive après avoir lâché notre dernier soupir.

Le Sixième sommeil (son dernier roman publié en 2015)sixièmesommeil

Je vais vous publier la chronique très bientôt, mais en attendant, voici quelques mots à son sujet. Ici, Bernard Werber a imaginé un sixième stade après le sommeil paradoxal, un stade où le corps serait encore plus paralysé, et l’esprit plus éveillé, un stade où nous ne serions plus restreints par les lois du temps et de l’espace. Un stade où nous pourrions voyager dans le temps et les rêves.

Assoupissement
PHASE 2
Sommeil léger
PHASE 3
Sommeil lent
PHASE 4
Sommeil très profond
PHASE 5
Sommeil paradoxal
PHASE 6
Le sixième sommeil.
Celui de tous les possibles.

Imaginez que vous puissiez revenir 20 ans en arrière et retrouver, en rêve, la personne plus jeune que vous avez été…
Imaginez que vous ayez, toujours par l’intermédiaire des songes, la possibilité de lui parler. Que lui diriez-vous ?

Si vous voulez connaître l’ensemble de l’œuvre de l’auteur, cliquez sur ce lien. J’aurais pu vous parler de bien plus de livres, mais je pense qu’en tant qu’explorateur, cet auteur mérite de connaître votre propre exploration de son univers.

En tout cas, si vous n’avez pas encore découvert l’auteure je vous y encourage vivement. Et si vous avez déjà lu ses livres, n’hésitez pas à me donner votre expérience en commentaire, je serai ravie d’échanger avec vous à ce sujet. 

Publicités

10 réflexions sur “Printemps du livre de Montaigu : Bernard Werber

  1. J’ai déjà lu la trilogie les fourmis au lycée, et j’avais l’intention de lire le miroir de cassandre que j’avais emprunté à la médiathèque mais je n’ai pas eu le temps de le lire — » ca sera une prochaine fois ! En tout cas c’est chouette que tu ai été selectionné pour ce moment privilégié 🙂

    J'aime

    • On ne peut pas forcément TOUT aimer d’un auteur, encore heureux ^^
      Par exemple à l’époque où j’avais lu Le livre du voyage je n’avais pas su l’apprécier.
      Je trouve que de manière générale, mais encore plus avec une telle écriture, les livres nous parlent plus à certaines périodes que d’autres. J’ai toujours eu ce sentiment avec les livres de Werber, qui tombent souvent dans des périodes précises de ma vie. Et oui rencontre extra !

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #42 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s