[Chronique] Dans chacun de mes mots de Tamara Ireland Stone

danschacundemesmots
Publié aux Editions Hugo New Way – Avril 2016 – 308 pages

coupcoeur

resume

Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d’angoisses et de sombres pensées qu’elle n’arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d’un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l’objet d’un raz-de-marée de critiques.
Mais un jour, Sam rencontre Caroline… Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l’estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir  » normale « … Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?MONAVISV2

Samatha est une lycéenne, en apparence ordinaire, comme toutes les autres. Mais Samantha cache un lourd secret : depuis des années, elle est en souffrance psychologique, cumulant pensées obsessionnelles, TOC et crises d’angoisses dévastatrices. Très soutenue par sa famille et ses séances hebdomadaires avec sa psy, Sam parvient à cacher sa maladie à tout le monde. Personne ne connaît ce secret, qui à l’âge de l’adolescence pourrait faire basculer toute sa vie et ses habitudes. Elle fait tout pour rester en phase avec son groupe d’amies même si, pour elle c’est de plus en plus difficile. En effet, ces dernières sont de véritables langues de vipères, fashion victimes et plutôt superficielles. Tout bascule pour Sam, le jour où elle rencontre Caroline, une élève du lycée qu’elle n’avait jamais vue. Caroline va alors l’introduire dans un endroit tenu caché et secret, Le Club des Poètes. Là-bas, chacun est libre de présenter ses écrits sans jamais être jugé. Mais Sam va devoir faire ses preuves, car A.J., mystérieux membre du club semble ne pas l’y accepter…

Si ce roman est un coup de cœur, c’est pour pas mal de raisons. Déjà, ce livre se dévore à une vitesse folle, il est bien difficile de s’arrêter dans cette surprenante et captivante histoire. Même si, pour ma part, j’ai vu de suite l’un des plus gros fils de l’histoire, cela ne m’a absolument pas empêché de passer un moment formidable et plein d’émotions au cœur de cette histoire touchante, qui d’ailleurs m’aura même fait verser quelques larmes.

Le point fort que l’on peut mettre en avant réside dans la construction des personnages. Tous semblent authentiques, réels, des adolescents comme on a tous pu l’être ou comme on a tous pu en croiser. Samantha, notre héroïne qui nous raconte son histoire est une jeune fille très attachante. Son quotidien est compliqué et elle fait de son mieux pour combattre la maladie et les pensées dévorantes. Elle nous raconte avec un certain recul et presque avec dérision les séances chez Sue, sa psychiatre qui semble être une femme bien, très attachée à Samantha tout en restant vraiment professionnelle. La psychologie de Sam nous est parfaitement exposée sous la sublime et émouvante plume de l’auteur et nous ne pouvons qu’aimer cette jeune fille, en souffrance, et qui se retrouve soudainement tiraillée entre deux groupes très différents. Celui de ses amies, Les Huit, au sein duquel elle a grandi. Elle appartient à ce groupe depuis tellement longtemps qu’il constitue son quotidien, ses repères. Mais il est peut-être aussi en partie responsable de son mal-être, car est-ce que ce clan aussi superficiel est ce qui permet à la jeune fille de s’épanouir et de trouver une stabilité émotionnelle ? Quand elle doit jouer un rôle en permanence, comment sa personnalité peut-elle s’exprimer, se libérer de la maladie ? De l’autre côté, la nouveauté, ce drôle de groupe de poètes secrets, clan bien caché et Caroline. Caroline qui semble lire en elle comme dans un livre ouvert, la première personne à vraiment la comprendre. Là-bas, pas de faux-semblants, pas besoin de jouer un rôle, A.J. et les autres membres sont sincères, authentiques. C’est au sein de ce groupe que Sam pourra comprendre des notions essentielles de la vie : l’humilité, l’amitié véritable, l’acceptation de soi et des autres, la différence, l’amitié, l’amour, la solidarité. Et s’il était temps pour Sam de faire le point et de remettre son quotidien, ses bases, en cause ?

Le personnage de Caroline est également très intéressant et de suite attachant. Touchante, compréhensive et avec sa propre personnalité, son look bien à elle, elle sera toujours là pour Sam quand cette dernière en aura besoin. Elle va lui permettre de s’intégrer à ce groupe, de s’ouvrir au monde et aux mots. Elle la conduit sur le chemin de l’épanouissement. Notons aussi le personnage d’A.J. qui est très important dans notre histoire. Mystérieux et fragile il sera lui aussi très attachant. Sachant, comme les autres s’exprimer par les mots, qu’importe qu’ils soient brillants ou maladroits tant qu’ils sont écrit avec le coeur, l’âme, il pourrait bien être une clé de guérison pour notre héroïne.

Car Dans chacun de mes mots, c’est aussi une démonstration de la puissance des mots. S’exprimer, se lâcher, se libérer, s’ouvrir, mettre des mots sur nos maux ou sur des banalités. Qu’importe pourvu que l’écriture soit salvatrice. C’est un aspect du roman que tout amoureux des mots, des livres et des écrits ne pourra qu’apprécier. Ici, point de snobisme, pas besoin d’imiter les grands poètes ou d’aspirer à en devenir un, mais juste pouvoir libérer ses pensées, les partager. S’exprimer constitue une façon d’évacuer ce qui nous ronge, les obsessions, les peurs, les malheurs, c’est une thérapie par les mots. Et dans chacun des mots de cet atypique club secret, nous trouvons de l’émotion pure et intense, magique et touchante.

Si nous devons définir la plume de l’auteure en un mot : prodigieuse. Une incroyable capacité, par des mots choisis avec justesse, à nous faire rentrer dans la tête de Sam, nous faire ressentir ses peurs, sentiments, TOC et émotions. Il devient alors tellement facile de basculer dans son esprit et de s’identifier à elle. Mais si un soin tout particulier est accordé à Sam, les autres personnages ne seront pas en reste. Petit à petit, nous apprenons à les connaitre et nous avons cette saisissante impression de faire partie de ce groupe d’adolescents qui ne sont pas populaires et ne cherchent absolument pas à l’être. S’exprimer librement, vibrer ensemble pour se sentir mieux, vivants, voilà l’essence même du Club des Poètes. C’est également avec la plus grande finesse et une beauté de sentiments exceptionnelles que Tamara Ireland Stone nous plonge au cœur de la maladie mentale en nous en dessinant un portrait juste, authentique. Elle parvient à nous faire ressentir tout le mal-être, la fragilité, mais aussi la force de cette jeune fille en quête de « normalité ». Chaque mot, chaque poème, sans avoir besoin d’être brillant, touche le lecteur en plein cœur tout en nous en apprenant plus sur son auteur.

enbref

Un roman touchant qui aborde le lourd thème des problèmes psychologiques, inavouables dans une période telle que l’adolescence, et la difficulté d’être soi. Le pouvoir des mots, la magie de l’amitié, de l’amour et le courage de se remettre en question font de ce roman un coup de cœur plein de beauté et d’émotions. Une plume merveilleuse à découvrir dans chacun de ses mots.

MANOTE

20/20

5flamantscoupcoeur

29 réflexions sur “[Chronique] Dans chacun de mes mots de Tamara Ireland Stone

  1. Je ne suis pas quelqu’un qui écrit pour dire d’écrire. Je ne crée pas d’histoire, je préfère les lire. Toutefois, je pense que comme tu dis, celui qui aime lire devrait apprécier ce livre ! Je l’ai en ebook et j’espère vraiment aimer 😉

    J'aime

  2. Ce livre me tentait déjà énormément par ce sujet des troubles obsessionnel-compulsifs. Mais ton avis attise ma curiosité et mon envie de le lire. Dans ce genre de livre, on a souvent des personnages très stéréotypés, et là qu’ils soient réalistes c’est vraiment un plus!

    J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #41 | BettieRose books

  4. Pingback: Top Ten Tuesday : mes 10 meilleurs coups de coeur | BettieRose books

  5. Pingback: Top Ten Tuesday : 10 livres en milieu scolaire | BettieRose books

  6. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #79 – Ma toute petite culture

  7. Pingback: Dans chacun de mes mots, de Tamara Ireland Stone – Ma toute petite culture

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s