[Chronique] Nil de Lynne Matson

NIL

Publié aux éditions PKJ – Février 2016 – 456 pages

resumeCharley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

MONAVISV2

Mais quel sujet, quel sujet n’est ce pas ? Pour tout avouer dès que j’ai eu vent de cette parution j’ai su qu’il allait rejoindre ma PAL. J’aime les sujets un peu mystérieux et là les ingrédients semblaient bien réunis pour que j’aime ce livre. Et même si ce ne fut pas un coup de coeur, j’ai adoré ma lecture. Le compte à rebours a déjà commencé mes petits flamants, dépêchez-vous de lire ce livre avant qu’il ne soit trop tard…

Une journée très chaude, Charley se rend au centre commercial. Mais tout à coup elle semble perdre pied. Elle se réveille nue sur une île qui semble totalement sauvage. Un vrai paradis tropical mais sans trace de vie humaine. Des animaux, oui, mais des humains, Charley n’en est pas sûre. Elle va devoir donc progresser sur cette île et tout donner pour survivre. Jusqu’au jour où elle croise la route de Thad, leader d’un clan de survivants qui lui propose de les rejoindre. Elle va alors découvrir l’effroyable vérité de l’île qui n’est autre qu’un enfer paradisiaque : il n’y a qu’un moyen d’en partir, attraper une porte. Problème, elles apparaissent de manière plutôt aléatoire, il n’y en a qu’une par jour à la même heure et une seule personne peut l’emprunter. Et là où le compte à rebours commence c’est quand on apprend que chaque survivant ne dispose que de 365 jours pour s’échapper sinon, il meurt.

C’est un livre d’aventures mêlé à de la romance et du fantastique. Rassurez-vous la romance n’est pas prédominante et ne vient pas polluer le sujet essentiel qui est de comprendre l’île. L’histoire nous est racontée à deux voix : celle de Charley et celle de Thad avec chacun le décompte des jours passés. Thad est déjà là depuis un moment et il a vu des gens partir et d’autres mourir. Pour intégrer le clan chacun doit participer à sa façon en apportant ses compétences. C’est ainsi que le clan survit sur cette dangereuse île curieusement peuplée d’animaux. Car il n’y a pas que les portes sortantes, il y a aussi les portes entrantes qui délivrent soit des humains, soit des animaux. Il faut donc survivre sur cette île magnifique, sans doute même la plus belle du monde alors que cette dernière n’existe même pas. Bienvenue dans le paradis tropical de NIL et dans son enfer où le temps vous est compté.

Charley est une jeune fille courageuse et déterminée à laquelle il est très facile de s’attacher. Au delà de la survie elle va véritablement tenter de comprendre ce qui est en jeu ici et s’il existe un moyen de déjouer les plans de l’île. Comprendre le mécanisme des portes et la mystérieuse gravure près de laquelle elle a atterri. Elle va également devoir s’intégrer au clan et se faire des amis. En ça, on peut dire qu’elle se débrouille plutôt pas mal surtout qu’elle est sous la protection du leader du groupe. Thad est un garçon extrêmement attachant, entièrement tourné vers les autres, dévoué et empathique. Il occupe parfaitement sa place de leader et est prêt à tout pour la survie de chacun. Bien sûr nous sommes dans un clan et nous ne pouvons pas échapper aux conflits, aux tensions mais aussi à la peur pour ceux qui approchent des dernières chances de survie. Leur clan est parfaitement organisé et chacun fait son maximum pour que tout le monde survive. Au cours de l’aventure nous rencontrerons tout types de personnalités, représentant bien la diversité humaine (ethnique, sociale, le différents caractères de leader ou non, les ambitieux, les suiveurs, les bagarreurs, les défaitistes, les combatifs…). Mystère en revanche, l’île ne compte aucun enfant, aucun adulte. Uniquement des adolescents. Tous issus de pays ou villes différents et aucun point commun qui les relie.

Même si nos héros sont très occupés à déchiffrer les gravures et mystères de NIL afin de comprendre le fonctionnement des portes, une très belle histoire d’amour nait entre Charley et Thad. Elle prend le temps de s’installer mais est vraiment très douce, très belle, fusionnelle, passionnelle. Il y a beaucoup d’amour entre eux, des sentiments uniques rendus parfois difficiles à accepter avec le temps qui s’écoule du sablier personnel de chacun. Thad devra quitter l’ile bien avant Charley et il n’a donc aucune certitude de la revoir.

Bien que l’intégralité de l’intrigue se déroule sur l’île et donc dans un espace très restreint nous aurons notre lot de rebondissements et évènements inattendus. Des conflits, des déchirements, mais aussi le quotidien de ces survivants. Les liens qui se créent, l’amitié, l’amour qui naît, la mort, le deuil…Toutes ces choses qu’ils vont devoir vivre de manière accélérée. Chacun tient rigoureusement le compte de son temps passé sur l’ile et l’entraide est primordiale dans cette histoire. De la solidarité qui se doit de résister à toute épreuve et beaucoup de réflexion font de ce roman un véritable page turner qu’on a bien du mal à lâcher. Par moment on rêverait d’être sur NIL avant de s’en rappeler la terrible cruauté.

Certains lecteurs ont comparé cette histoire à Lost (série TV), Koh Lanta (jeu TV) ou encore Le Labyrinthe (saga de James Dashner). Je ne suis pas en mesure de confirmer ou non cette comparaison car pour ce qui est de Lost je n’ai du tenir que 2 saisons (oui j’ai pas aimé les rebondissements finalement trop lourds), Koh Lanta je ne regarde pas mais j’imagine que c’est le côté survie et je n’ai pas encore lu Le Labyrinthe. Bref je ne peux vous recommander qu’une chose : vous jeter sur ce livre, le dévorer, plonger dans les mystères de NIL et vous faire votre propre avis de cette terrible aventure dont nos héros ne peuvent que ressortir grandis ou morts.

enbrefUn page turner redoutablement efficace qui nous emmène sur une île à la cruelle beauté paradisiaque. NIL n’épargne pas, NIL ne donne pas de seconde chance et il faut survivre à tout prix. Une histoire d’aventures avec une romance sublime et des personnages attachants. Impossible de reposer le livre avant d’en connaître le dénouement final. A lire absolument et faites attention aux portes…

MANOTE

17/20

Publicités

36 réflexions sur “[Chronique] Nil de Lynne Matson

  1. J’ai adoré la série Lost (toutes les saisons), mais en revanche je n’aime pas du tout Koh Lanta ! Quant au Labyrinthe, je n’ai vu que le premier film tiré des romans ^^ Mais je dois bien avouer que ta chronique est vraiment alléchante et me donne bien envie de découvrir ce titre dont je n’avais encore jamais entendu parler, alors merci 🙂

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #35 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s