[Chronique] Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

etjedanseaussiPublié aux Editions Fleuve – 2015 – 280 pages (vient de paraître en poche chez Pocket)

Lu dans le cadre du bookclub de My Pretty Books 

resumeLa vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

MONAVISV2Ce livre se trouvait depuis un petit moment dans ma PAL. En effet, ma maman l’a acheté pour sa couverture attrayante et l’a tellement aimé qu’elle m’a dit qu’il fallait absolument que je le lise. Il traînait donc dans ma PAL de livres prêtés et puis quand le club de lecture de My Pretty Books a désigné cette lecture là je me suis dis que c’était le moment où jamais de le sortir de ma PAL, n’est-ce pas ? Et j’ai bien fait car même si ce n’est pas un coup de coeur j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Adeline et Pierre-Marie ont su occuper ma soirée d’une manière très agréable et j’étais presque triste de les quitter.

Et je danse aussi est un roman épistolaire. Tout commence quand l’écrivain Pierre-Marie reçoit une enveloppe expédiée par une lectrice. Persuadé qu’il s’agit d’un manuscrit, il lui envoie un e-mail pour lui demander à quelle adresse il peut renvoyer ce paquet car il ne souhaite pas lire le manuscrit. Mais Adeline insiste et même s’il n’ouvre pas l’enveloppe peu à peu une correspondance se met en place entre les deux personnages. Une correspondance qui prendre une tournure inattendue quand l’un comme l’autre se rendront compte qu’elle leur devient indispensable, qu’elle est leur bouffée d’oxygène. Mais, Adeline sait qui est Pierre-Marie vu qu’il est « célèbre » mais lui ignore tout de la jeune femme et se pose des questions. Et puis un jour il finira par ouvrir le paquet…

C’est un roman vraiment doux, léger, feel good et drôle. Alors oui il ne se passe pas grand chose si ce n’est que nous assistons à la création d’une relation magique entre deux « inconnus ». Petit à petit nous apprenons qui ils sont, leur passé, ce qu’ils ont vécu jusqu’au moment où le paquet dévoilera son secret et le pourquoi du comment. Nous vivons dans l’attente de ce moment. Pierre-Marie est un personnage très drôle, un peu blasé de la vie, en panne d’écriture et qui n’hésite pas à envoyer des mails francs et décalés à ses amis. J’ai d’ailleurs adoré le couple Max-Josy qui est certes cliché mais hilarant. A chaque courriel reçu nous sentons une réelle implication de l’un comme de l’autre dans les lignes écrites, dans ce qu’ils confient. Sans trop comprendre pourquoi ni comment, une réelle complicité les unit bien vite alors qu’ils ne se sont jamais rencontrés. Comme l’indique la quatrième de couverture c’est un livre plein de joie qui va vous donner envie de danser, de bouger, d’aimer. De croire en quelque chose. De passer à autre chose. De faire le vide, le ménage. De renouer des contacts. De croire en ses rêves. De croire en la vie. La vie dont les plaisirs résident parfois dans des choses bien simples, telles que le bonheur de parler à quelqu’un qui nous le rend bien. La vie qui peut nous apparaître comme « finie » mais qui révèle bien des surprises même si pour cela elle doit raviver les douleurs du passé.

Les deux plumes des auteurs s’emboîtent parfaitement dans ce récit, créant un véritable échange, une belle dynamique. Tout du long, ils parviennent à embarquer le lecteur dans cet échange qui devient vital pour les interlocuteurs mais qui entretient aussi un certain mystère. On se pose des questions sur Adeline et sur pourquoi elle a tant insisté auprès de Pierre-Marie. On se demande pourquoi Pierre-Marie a certaines réactions, on rigole quand il tombe sur une lectrice/ancienne connaissance un peu hystérique. Il a des échanges comiques avec son entourage et des échanges vrais, sincères, bourrés d’humour, de gentillesse avec cette femme, Adeline, qu’il ne connaît pas encore mais qui tient une place importante dans sa vie. Et si quelque chose les avait toujours reliés ? Pierre-Marie qui vit encore avec les fantômes de son passé va devoir faire de grands pas en avant s’il veut affronter la vérité. Et c’est très touchant de voir comment ces deux personnes vont se construire, se reconstruire et s’attacher l’une à l’autre via de simples e-mails…Le personnage d’Adeline est très intéressant. C’est une jeune femme plutôt entreprenante, bourrée d’auto-dérision et qui a connu elle aussi son lot de malheurs mais elle restera assez mystérieuse malgré tout…Les deux héros de ce roman échangeront de très jolies phrases et les e-mails sont vraiment plaisants à lire.

enbrefUne lecture agréable, feel good et des personnages attachants. Certes il y a des clichés mais qui nous font rire et nous entraînent dans cet échange de mails qui devient pour le lecteur tout aussi addictif que pour les héros du roman. Le mystère qui se déroule nous attrape et nous dépose à la dernière page en un rien de temps.

MANOTE16/20

35 réflexions sur “[Chronique] Et je danse, aussi de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux

    • Et ma maman va être contente que j’ai lu son coup de coeur ^^
      C’est marrant de lire des relations qui se créent par emails…Ce livre fait du bien.
      Et j’espère bien participer à ton prochain bookclub si le livre me tente 😉

      J'aime

  1. Chouette un roman feel-good ! Je suis justement dans ma période « recherche du bonheur en livres » en ce moment, j’ai déjà noté de lire « Demain est un autre jour » et je rajoute donc « Et je danse, aussi » !

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #34 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s