[Chronique] La meilleure d’entre nous de Sarah Vaughan

lameilleuredentrenous

Publié aux Editions Préludes – 480 pages

Lu en partenariat avec Netgalley et les Editions Préludes


resume« Il existe de nombreuses raisons de cuisiner : pour nourrir, pour inventer, pour impressionner, pour atteindre une forme de perfection… Mais aussi pour répondre à une simple faim : celle d’aimer et d’être aimé ». Kathleen Eaden, L’Art de la cuisine, 1966.

Angleterre, de nos jours. Le concours pour élire la nouvelle Kathleen Eaden a commencé ! Elles sont quatre candidates en lice : d’abord Jenny, dont les enfants ont quitté le nid, puis Claire, qui a sacrifié ses rêves pour ceux de sa fille, Vicky aussi, qui lutte avec ses devoirs de mère, et enfin Karen, la parfaite Karen, bien déterminée à rester … parfaite !

MONAVISV2Ce livre m’avait pas mal attiré lorsqu’il est paru car le thème me semblait original et un peu inédit. Un concours de cuisine pour trouver la nouvelle Mrs Eaden avec 4 femmes et 1 homme (dont il n’est pas question sur la 4ième de couverture, quel dommage). Grâce à Netgalley et à leur nouvel éditeur partenaire Préludes, j’ai pu lire ce livre. En revanche, j’avoue ne pas être séduite par la couverture.

Autour d’un concours de cuisine, ou plutôt de pâtisserie pour élire la nouvelle égérie des magasins Eaden nous retrouvons les tranches de vie de 4 femmes. 4 femmes, participantes de ce concours. Il y aussi un homme dans ce concours mais il n’aura pas un très grande place dans le roman à vrai dire. J’imagine que c’est pour cela qu’il est évincé de la 4ième de couverture et des tranches de vie.

Mrs Eaden, femme du directeur de la chaîne britannique de magasins épiceries Eaden a écrit en 1966 un ouvrage qui a inspiré de très nombreuses femmes dans le pays tout entier. Tout le monde enviait la silhouette admirable de cette femme et son talent culinaire. Armée d’une plume séduisante, chaleureuse et habile, elle faisait passer la pâtisserie comme un vrai moment de volupté et une façon certaine de rendre heureuse votre famille. Suite au décès de cette dernière, la chaîne de magasin lance un concours diffusé sur Youtube : A la recherche de la nouvelle Mrs Eaden. C’est ainsi que nous allons faire connaissance de nos 4 femmes amatrices de pâtisserie et d’un homme également amateur. Au cours de plusieurs épreuves ils vont s’affronter et devoir prouver leurs capacités à représenter la compagnie au travers de la passion de la pâtisserie et de leur talent.

C’est un livre léger, frais, gourmand. Avis aux amateurs de pâtisserie, ce livre est fait pour vous. L’auteure sait nous mettre l’eau à la bouche en décrivant les saveurs, la confections de gourmandises sucrées et on sent presque l’odeur des tartes qui sortent du four, on voit presque le glaçage des gâteaux briller à travers les lignes. Les 4 femmes sont toutes très différentes. Nous avons Jenny, la plus âgée, en surpoids dont le mari la délaisse et qui est une vraie passionnée, une maman d’enfants déjà grands et adorable amie pour les autres concurrents. Claire qui galère à élever seule son adorable fille de 9 ans et qui voit en ce concours une chance de prouver ce qu’elle vaut. Karen, l’obsédée de la perfection et du corps de rêve qui cache un secret plus que pénible. Et enfin Vicky, maman d’un turbulent petit garçon de 3 ans qui en a marre d’être juste maman et voudrait prouver qu’elle peut faire autre chose. L’homme du concours est l’adorable Mike, papa veuf et très patient.

Les tranches de vie de chaque candidate, entre les épreuves nous permettent de mieux les connaître. Ce concours va permettre à chacune de se révéler, de comprendre les enjeux de leur vie actuelle et de faire en sorte de changer, se remettre en question via la mise à l’épreuve. Chaque femme va vivre cette expérience à fond et chacune en ressortira grandie. En parallèle du concours et des tranches de vie des ces femmes nous avons aussi des bribes de la vie de Kathleen Eaden dans les années 60, à l’époque où cette dernière rédigeait son livre mythique. Et si celle-ci n’était pas celle que tout le monde croit ? Au fond qu’est ce que nos concurrentes, qui s’échinent à devenir la nouvelle Mrs Eaden savent de cette dernière ? Mon moment préféré dans ce livre ? La réalisation des maisons en pain d’épices qui m’a donné envie de tenter l’expérience (alors en version vegan bien sûr et avec une légère adaptation). L’auteur sait rendre son roman gourmand et chaleureux grâce à une plume habile et immersive. Même si au fond, il ne se passe pas grand chose, c’est un plaisir de suivre cette aventure et de se délecter des conseils de Mrs Eaden publiés en 1966.

enbrefC’est une histoire très sympathique au goût et à l’odeur de pâtisserie raffinée et parfaitement exécutée. Une amitié au sucre glace, un concours sans esprit réel de compétition mais plutôt un esprit d’équipe formidable qui nous permet de plonger dans le monde des entremets, tartes et autres gourmandises que chaque femme des années 60 se devait de savoir préparer à l’instar de la star locale de la pâtisserie, Mrs Eaden. Une histoire touchante, même s’il ne se passe pas grand chose. Un moment savoureux et agréable.

MANOTE16/20

4 réflexions sur “[Chronique] La meilleure d’entre nous de Sarah Vaughan

  1. Pingback: [Chronique] La meilleure d’entre nous de Sarah Vaughan | musnadjia423wordpress

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #25 | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s