[Chronique] Blacklistée de Cole Gibsen

61DZtsNFnlL._SL1500_

Paru aux éditons Hugo Roman collection New Way – octobre 2015 – 336 pagesresume

En apparence, Regan Flay a tout ce dont on peut rêver. A 17 ans, elle est populaire, étudie dans l’un des meilleurs lycées du monde, et ses parents ont les moyens de satisfaire le moindre de ses souhaits. Mais sa vie bascule le jour où, en arrivant en cours, Regan découvre ses textos et messages privés Facebook placardés sur les murs du lycée. Vacheries, mensonges, insultes, manipulations : tout est là, exposé aux yeux de chacun. En une seconde, elle passe du statut de princesse à celui de véritable paria. Ses amis lui tournent le dos, et les autres élèves du lycée commencent à lui faire vivre un véritable enfer. Elle trouve du soutien auprès de Nolan, un jeune homme plutôt beau garçon mais légèrement dysfonctionnel socialement. Ce dernier découvre vite que Regan est tout sauf la miss Parfaite qu’elle voulait bien montrer. Sous sa carapace, c’est une jeune fille angoissée, qui a du mal à supporter les exigences de sa mère concernant son avenir. Car rester toujours au top demande une sacrée dose d’énergie, et aucun échec n’est envisageable. Pourtant, la chute de Regan n’est qu’un début, et personne n’en sortira indemne…

MONAVISV2

Voici une toute nouveauté que j’ai dévoré en l’espace d’une soirée. Le sujet du harcèlement scolaire m’a toujours intéressée et ce livre le traite de manière complète, sans jugement, sans côté moralisateur ou accusateur, nous proposant plutôt des pistes de réflexion. Quand le harceleur devient le harcelé, que peut il se passer ? Que peut il en ressortir de bon ? Est-ce la solution ?

C’est en tout cas ce qui va arriver à notre héroïne Regan, fille populaire du lycée, qui sous la pression de sa mère, sénatrice en campagne de réélection doit se montrer parfaite et pour cela mener des alliances qui ne sont pas forcément les bonnes. C’est ainsi qu’elle se retrouve à se faire passer pour miss parfaite au milieu de son troupeau de pestes et pom pom girl. Mais un matin, Regan arrive au lycée et l’atmosphère semble différente…tous ses messages privés échangés avec ses « amies » sont placardées dans l’ensemble du lycée, les autres noms floutés. Ragots, vacheries, mensonges, plans machiavéliques et autre saloperies sont alors à la vue de tout le lycée dont le regard change sur Regan. Rejetée de tous, harcelée, insultée, bousculée elle devient la fille à fuir du lycée. Seul Nolan, le mystérieux frère de sa meilleure amie (ou plutôt ex meilleure amie) semble ne pas la fuir et prêt à tout pour l’aider. Pourtant, ces deux là ne s’aiment pas et ne se supportent pas. Ils vont cependant traverser cela ensemble…et une jolie romance va s’installer pour instiller de la douceur dans ce roman, la romance n’étant jamais envahissante et ne venant jamais troubler l’intrigue de départ.

Regan est une héroïne particulièrement intéressante. Alors qu’elle a l’obligation de perfection et que tout ce qu’elle peut faire est passée à la loupe, nous comprenons qu’elle souffre de terribles troubles de l’anxiété et qu’elle est obligée de s’accrocher à ses médicaments en de nombreuses circonstances. Bien sûr, l’épreuve qu’elle va devoir affronter est compliquée mais elle va surtout lui faire comprendre qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait ni celle que les autres attendaient qu’elle soit. Elle va prendre du recul et avec, conscience de ses actes. A aucun moment elle ne se victimise, préférant assumer ce qu’elle a fait et s’excuser. Et pourtant, il en faut de la force pour s’excuser et s’avouer coupable. Poussée par Nolan et les sentiments naissants pour lui, Regan va s’avérer être bien plus forte qu’elle ne le croyait. Nolan est très attachant. Beau garçon, peu d’amis car jugé lui aussi différent, il connait bien le sujet du harcèlement, son ex petite amie en ayant été victime elle-même. Il va tout faire pour aider Regan à comprendre qu’elle a un cœur pur et qu’elle vaut mieux que tout cela, qu’elle peut faire bouger les choses.

Dans ce roman, le sujet du harcèlement scolaire est abordé de manière complète, traité avec justesse sans jamais faire dans le mélodramatique ni dans le jugement. Les faits sont exposés avec simplicité et il appartient au lecteur de comprendre ce qui est en jeu dans chaque décision. Se venger d’un harceleur et en faire un harcelé est-il la solution ? N’existe-t-il pas une méthode plus positive pour mettre fin à ces souffrances scolaires ? La plume est parfaitement adaptée au thème, laissant place à des réflexions et discussions intéressantes et pertinentes, sculptant des personnages crédibles et attachants. La fin est très optimiste, pleine d’espoir et de positivité (mais peut être un peu trop bisounours). Mais c’est vraiment est touchant et encourageant. Un roman juste et sincère sur le harcèlement scolaire, véritable fléau de la société mais nous apportant une idée géniale qui ne mérite que d’être répandue dans le monde entier.

enbref

Un livre qui fait le tour complet de la question du harcèlement scolaire, sans poser de jugements mais proposant des pistes de réflexion. Une fin pleine d’espoir et de positivité même si un peu trop idéalisée par rapport à la réalité des choses. A faire lire dans les écoles pour que peut être, chacun prenne conscience des conséquences de ses actes et paroles et des séquelles parfois irréversibles que cela peut laisser. Nous laisse réfléchir sur le comportement à adopter et à ne pas vouloir se venger pour ne pas alimenter un cercle vicieux. Le tout porté par une héroïne forte et sincère et un personnage masculin mystérieux et attachant.

MANOTE

16/20

20 réflexions sur “[Chronique] Blacklistée de Cole Gibsen

  1. Wahou, wahou, wahou, tu m’as donné pleins de frissons avec ce superbe avis ! Moi qui étais déjà très tentée par ce roman, je ne le suis qu’encore plus, grâce à ton avis 😀

    J'aime

  2. Le harcèlement moral à l’école est un sujet hyper important qui me tient à coeur et pour lequel malheureusement on e fait pas grand chose puisque peu de gens en parle.
    Je pense me dégoter ce livre rapidement et le lire très vite
    Merci pour cet avis

    J'aime

    • Malheureusement on n’en parle pas assez et il y a de trop nombreuses victimes.
      J’en fus une moi aussi, heureusement pour moi cela n’a pas duré trop longtemps mais ça laisse des marques et à l’époque ( 6ième et 5ième) je n’en ai jamais parlé à personne, c’est très difficile.

      J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #13 | BettieRose books

  4. Pingback: [Bilan lecture] Mois d’octobre et novembre 2015 | BettieRose books

  5. Pingback: Ces livres que nous devrions faire lire aux adolescents et enfants | BettieRose books

  6. Pingback: Top Ten Tuesday : 10 livres en milieu scolaire | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s