[Chronique] Moi & Moi Vice Versa de Sarah Mlynowski

couv24403037

Paru aux Editions Harlequin (368 pages)

resume« Je ne sais pas vous, mais moi, on m’a toujours répété que dans la vie, on ne peut pas tout avoir – le beurre et l’argent du beurre, l’Internet et le câble à un prix raisonnable, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l’exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de renoncer à un job de rêve (dans une chaîne d’info à Manhattan) ou à l’homme de ma vie (qui m’a demandée en mariage mais ne veut pas me suivre à New York), j’ai décidé d’avoir les deux. Vous êtes sceptiques ..

MONAVISV2

Voici un titre de Chick lit que j’ai énormément apprécié. Je l’ai lu grâce à NetGalley et aux Editions Harlequin qui ont accepté ma sollicitation. Il m’a donné l’occasion d’étrenner ma toute nouvelle liseuse, Kindle Voyage.

Alors que Gabby vient de plaquer son job en Arizona pour celui de ses rêves à New York, son petit ami Cam la demande en mariage. Seulement hors de question pour lui de partir loin de sa famille mais également hors de question de vivre une relation à distance. Cette demande en mariage qui apparaît un peu aux yeux de Gabrielle comme un ultimatum va sérieusement lui compliquer la vie. Alors qu’elle s’apprête à refuser, elle fait un vœu à une étoile filante : celui de ne pas avoir à choisir entre Cam et le job de sa vie…A son plus grand étonnement Gabby va voir son vœu se réaliser, du moins en quelque sorte…

Au delà du divertissement que constitue habituellement, pour moi, le genre, ici nous avons des péripéties pleines d’humour, une quête pour notre héroïne qui doit comprendre réellement qui elle est et ce qu’elle désire véritablement dans la vie. Son coeur est tiraillé entre l’homme de sa vie et la carrière de ses rêves. Ces deux choses essentielles à son équilibre se trouvent séparés par des milliers de kilomètres. Aussi adorable et amoureux que soit son petit ami/fiancé, Cam ne veut pas partir loin de sa famille. Mais Gabby n’est pas pour autant prête à tout sacrifier pour rester auprès de lui et de son enquiquineuse de maman…C’est alors que Gabby va voir son rêve devenir réalité : avoir les deux. Mais attention, ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît : elle vivra chaque journée 2 fois, une fois dans la peau de la Gabby d’Arizona, une fois dans la peau de la Gabby de New York. Et ses deux « elles » vont être confrontées à des vies bien différentes qui en aucun cas n’impactent l’une sur l’autre (si ce n’est sur son évolution personnelle bien sûr puisqu’elle est parfaitement consciente de mener deux vies). Ce qu’elle vit dans sa vie de New York n’a aucun lien avec sa vie d’Arizona. Par exemple si elle appelle sa mère dans sa vie New Yorkaise, c’est sa mère de la vie New Yorkaise qui a l’appel et non celle de la vie d’Arizona…Elle est la seule au courant de cette vie parallèle et tout ceci va l’aider à se découvrir et à faire un choix. Car Gabby le sait, elle ne pourra éternellement vivre deux vies, il lui faudra choisir. Mais quel est le meilleur choix ? Nous allons donc la suivre pendant plusieurs mois à la quête du bonheur et de son identité.

Le récit est très dynamique puisqu’il alterne les moments à New York et ceux en Arizona. Le personnage a une « dualité » très intéressante et pourtant elle n’est qu’une seule et même femme. Elle aura bien du mal à comprendre comment elle peut être si différente d’une ville à l’autre. Gabby est une jeune femme attachante, vive d’esprit et intelligente. Elle aime Cam, elle aime sa carrière. Elle veut juste pouvoir tout concilier et va donc devoir traverser bien des épreuves pour cela…Quand elle est en Arizona elle est au chômage, s’ennuie à la maison et se doit d’organiser son mariage. Ou plutôt, pardon, de regarder sa belle mère organiser le mariage et subir. Quand elle est à New York, elle se consacre à sa carrière et réussit ce qu’elle entreprend, elle sait également s’imposer et ne subit pas les autres et leurs directives.
Les amis, peu nombreux, de la jeune femme, dans une ville comme dans l’autre, ne lui sont pas d’un grand secours. A NY sa « psycoloc » est plus effrayante qu’une bonne oreille, et celle qui était sa meilleure amie en Arizona lui a fait un sale coup dans sa vie de NY donc cela complique leur relation dans leur vie d’Arizona sans que jamais l’amie en question ne le sache (vous me suivez ?). Il va donc lui falloir concilier tous les aspects de sa personnalité et de ses aspirations avant le grand choix final.. A qui dira-t-elle oui ? Cam ou New York ?

Cam est un personnage que nous aimons suivre, il est beau, bosseur, aimant et protecteur. Bien sûr il n’est pas parfait et son plus gros défaut n’est autre que sa mère…Parfois il peut se révéler un peu condescendant mais ce n’est que l’impact de son éducation et de son environnement familial (sa sœur Blair est tout aussi abominable que la mère).  Ah la mère de Cam, parlons en ! Combien de fois ai-je eu envie de l’étranger avec son tissu orange, de la remettre en place et de lui expliquer qu’elle ne peut pas dicter sa vie à sa belle fille et son fils en permanence ! Ce personnage est très bien crée et approfondi, si bien qu’on la déteste et qu’on ne rêve que d’une chose : que quelqu’un la remette en place une bonne fois pour toute.

La plume de l’auteur est douce mais dynamique en même temps. C’est une écriture pleine d’humour et d’introspection. Un livre plein d’espoir et de rêve. Pourquoi ne pourrions nous pas avoir ce qu’on veut ? Qui l’a décidé ? Et s’il s’agissait de faire un vœu et de croire en sa bonne étoile ?

La fin du livre semble quelque peu précipitée mais c’est une fin que j’ai beaucoup aimé et qui finalement est suffisante. Le suspens est ménagé jusqu’au bout et on se demande vraiment quel choix va faire Gabby et surtout comment elle va pouvoir mettre fin à cette double vie qui la lasse et lui complique tout. La solution est simple, pas plus expliquée que cela et ça convient très bien à ce genre de lecture. Une fois le choix fait tout s’enchaîne et nous entraîne vers l’épilogue. La fin du livre arrive sans que nous l’ayons vu venir, sans avoir eu le temps de s’ennuyer et on quitte presque à regret Cam et Gabby, la belle mère horrible et les autres personnages secondaires.

Photos Blog Aurélie - Moi&Moi-v-1

Gabby et ses deux vies (si vous avez lu le livre vous comprendrez le clin d’oeil avec l’orange) Photo par Greg Dutein

enbref

Un livre amusant et qu’on dévore en quelques heures. Une héroïne qui nous fait sourire et qui brille par son intelligence et sa capacité à se remettre en question. Des sentiments sincères et une dynamique de « vies parallèles » qui font de ce roman de chick lit quelque chose de nouveau et d’intriguant. Un excellent moment en perspective.

MANOTE

15/20

Merci à NetGalley et aux Editions Harlequin
Badge Lecteur professionnel

4 réflexions sur “[Chronique] Moi & Moi Vice Versa de Sarah Mlynowski

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.