[Chronique] Les Contes de Beedle le Barde de JK Rowling

51yt7+NI0ML._SY344_BO1,204,203,200_Paru aux éditions Folio Junior – 127 pages

resumeVoici les cinq contes de fées qui bercent l’enfance des jeunes sorciers. Chacun a sa magie particulière qui enchantera les lecteurs et les fera tour à tour rire ou frissonner.
Les commentaires passionnants et malicieux du professeur Albus Dumbledore qui accompagnent chaque récit seront appréciés des sorciers comme des Moldus. Le professeur donne de nombreuses clefs et dévoile, par la même occasion, maint détail de la vie à Poudlard.
Cet ouvrage comporte cinq contes, dont un figure dans Harry Potter et les Reliques de la Mort : Le Conte des Trois Frères.
Les cinq contes de Beedle le Barde sont :
•Le Sorcier et la Marmite sauteuse
•La Fontaine de la Bonne Fortune
•Le Sorcier au coeur velu
•Babbitty Lapina et la souche qui gloussait
•Le conte des Trois Frères

MONAVISV2Voici une chronique sur cet ouvrage dérivé de la saga Harry Potter. Comme beaucoup d’entre vous je suis une grande fan des histoires du plus célèbre sorcier. Je n’avais pas encore eu l’occasion de lire La Bibliothèque de Poudlard que l’on m’a offert au mois de juin. J’ai donc commencé par les fameux contes car j’étais fascinée par celui des 3 frères qui est d’ailleurs merveilleusement illustré dans le film. J’ignore pourquoi j’ai attendu si longtemps pour les lire.

A lire avec la bande originale du premier film en fond, c'est parfait

A lire avec la bande originale du premier film en fond, c’est parfait

Bien sûr il est difficile de ne pas aimer ce livre si on aime Harry Potter. Nous y retrouvons la magie des livres et tous les contes sont intéressants, magiques, envoûtants et adaptés à tous les âges. Une lecture agréable que l’on peut lire soit d’un coup, soit à l’envie. Chaque conte est enrichi de commentaires d’Albus Dumbledore, et j’avoue que ça, j’ai un peu moins aimé et ce même si ça ajoute un bon plus à l’ensemble et expose encore mieux le concept pour nous pauvres Moldus et nous permet d’encore mieux nous immerger dans Poudlard. De plus, les mots sont tellement bien choisis qu’on imagine sans mal Albus Dumbledore penché à son bureau, regardant par dessus ses lunettes en demi lune et annotant avec tout son sérieux ces précieux contes. Quelques illustrations très bien réalisées viennent renforcer le côté livre de contes.

Parlons à présent plus en détail de chaque conte. Le premier conte que nous lisons ici est celui intitulé Le Sorcier et la Marmite sauteuse. Grâce à cette Marmite, un vieux sorcier est en mesure d’aider tous ses voisins Moldus et le fait avec générosité. Mais le vieux monsieur n’étant pas éternel vient le moment où il lègue sa Marmite à son fils qui lui n’aime pas les moldus et n’est absolument pas généreux. Mais son paternel l’a prévenu « J’espère que tu l’utiliseras pour aider les gens, et qu’elle n’aura jamais le besoin de se manifester ». Obstiné le sorcier va vite se retrouver à encore plus obstiné que lui…

Ce conte nous apprend donc l’importance de la générosité et d’aider son prochain, même si c’est celui est un Moldu d’une façon amusante et toujours dans un univers empli de magie. Un conte sympathique et un personnage qui n’a d’autre choix que de changer, grandir et accepter sa destinée. Nous retrouvons parfaitement le style de JK Rowling, celui qui nous a tant plu dans sa saga, sa franchise, son humour, son ton enchanteur. L’histoire est courte, comme se doit être tout conte pour enfants et nous pouvons être sûrs que les sorciers du monde entier ont adoré cette histoire. Dumbledore dans ses notes nous apprendra que ce conte a bien entendu déplu à tous les sorciers ayant les Moldus en horreur. Il nous apprendra d’ailleurs qu’une version revisitée et profondément anti Moldus continue de circuler…

Vient ensuite le conte de La Fontaine de la bonne fortune où il est question d’une fontaine magique, qui une fois par an seulement, accepte un seul malheureux en ses eaux pour y recevoir une bénédiction et voir ses vœux exaucés. Trois sorcières se décident de s’associer et de tenter ensemble de s’y rendre, mais par mégarde le chevalier Moldu Sir Sanchance se retrouve embarqué avec elle…Bravant les différentes épreuves ils atteignent la fontaine où seul une personne pourra se baigner…

Il est là aussi question de sentiments, d’association entre Moldus et Sorciers et bien sûr ce conte là aussi fut décrié par les anti Moldus. Il reste toutefois un conte important dans la communauté des sorciers et l’obstination de Dumbldore à maintenir ce conte dans le recueil lui aura valu le début des hostilités avec un certain Mr Malfoy…

Le Sorcier au cœur velu est l’histoire d’un sorcier beau, riche et qui a tout pour séduire mais qui refuse de tomber amoureux, trouvant que ce sentiment rend tout ses amis plus sots. C’est ainsi qu’il s’arrache le cœur et l’enferme dans un coffre. Mais un jour il va devoir prendre épouse, et s’attelant à séduire une jeune et belle femme il va se voir confronter aux doutes de celle-ci au sujet de la réelle présence d’un cœur chez cet homme…

Dumbledore nous le dira lui même ce conte est le plus horrible de ceux proposés et ne s’adresse pas aux plus petits en raison d’une fin plutôt macabre. Ce conte traite tout simplement de la quête de l’invulnérabilité. A vouloir s’empêcher d’aimer et d’éventuellement changer ou souffrir, le sorcier se perd et perd ce qu’il aurait pu avoir de plus précieux…son humanité.

Babbitty Lapina et la souche qui gloussait. Qui ne se souvient pas de ce passage où Ron s’exclame au sujet de ce conte. Ici, il s’agit d’une chasse aux sorcières, orchestrée par un roi stupide qui avait décrété qu’il se devait d’être le seul à posséder des pouvoirs. Il se met alors en quête d’un professeur capable de lui enseigner la magie…Mais qui irait se porter volontaire dans un contexte de traque aux pouvoirs ? C’est ainsi qu’un parfait charlatan débarque et se joue de lui…Mais les véritables sorciers peuvent parfois être bien cachés et s’avérer bien plus malins qu’il n’y parait…

Ce conte enseigne principalement qu’aucune forme de magie ne peut ramener les morts à la vie et que la seule consolation sont les illusions d’une présence (dans le monde des sorciers tels les tableaux et photos animés). C’est aussi un conte parlant des spécificités des Animagus, forme de magie très réglementée. On y apprend aussi qu’un Moldu ne peut en aucun cas prétendre à des pouvoirs magiques, même avec le meilleur professeur, s’il n’est pas pourvu de naissance de cette capacité.

Enfin, le plus célèbre conte clôture ce recueil : Le Conte des Trois frères. Toute personne ayant lu Harry Potter ou même simplement vu les films connait obligatoirement l’histoire des 3 frères qui rencontrent la mort et la défient. Chacun formule un vœu accordé par cette dernière qui va alors leur donner à chacun l’objet de leur choix : la baguette de sureau, baguette la plus puissante jamais créée, la pierre de résurrection pour ramener à la vie un être cher et la propre cape d’invisibilité de la mort…Nous connaissons le destin des deux premiers frères qui jamais ne parviendront à déjouer la mort alors que le dernier, pourvu de sa fameuse cape d’invisibilité parviendra à vivre une longue et paisible vie.

La morale de l’histoire est qu’il est impossible de fuir notre destin et de vaincre la mort. C’est ce que le dernier frère a compris et il n’a fait que retarder l’échéance. Il nous apprend aussi l’importance de nos choix…nombreux sorciers auraient préféré opter pour la pierre de résurrection afin de ramener l’être perdu, d’autres la baguette pour être invincible mais qui aurait souhaité se rendre invisible ? Pourtant en n’étant pas visible de la mort, l’homme y échappe jusqu’à ce qu’il estime son heure venue. Parfois les choix qui semblent les plus absurdes s’avèrent être les meilleurs.

enbrefUne lecture agréable toujours portée par la plume de JK Rowling et s’inscrivant parfaitement dans l’univers des livres. Je pense les relire pour Noël et retrouver ainsi la magie d’Harry Potter en buvant une bonne tasse de chocolat chaud (vegan bien sûr).

MANOTE

 

16/20

Lecture dans le cadre du Booktube-a-thon du 03 au 09 août

5MJCU12s

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] Les Contes de Beedle le Barde de JK Rowling

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s