[Chronique] Les Larmes Rouges, Tome 1 Réminiscences de Georgia Caldera

 

 
couv56402383

 

Paru aux Editions J’ai Lu dans la collection Darklightresume

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!

MONAVISV2

Attention SAGA COUP DE COEUR. Je vais chroniquer tome après tome, bien évidement si vous n’avez pas encore lu le tome 1, n’allez pas lire les chroniques des deux autres tomes au risque de vous faire spoiler.

Cornélia, jeune femme de 19 ans décide d’en finir avec la vie. Sa mère et sa meilleure amie sont mortes, son père ne s’occupe pas d’elle et cette mystérieuse voix dans sa tête la pousse à quitter ce monde. Mais la tentative de Cornélia échoue et après plusieurs mois de soins, son père décide d’émenager avec elle dans leur manoir de Rougemont. Là-bas, Cornélia va faire connaissance avec son mystérieux sauveur, celui qui l’a sauvé de la noyade lors de sa tentative de suicide, Henri de Maltombes. Mais elle va également être assaillie de cauchemars et visions terrifiantes. Intriguée par Henri, elle ne peut rester loin de lui et ce malgré les mises en garde et la terreur qu’il inspire au reste des habitants de la petite commune. Pourquoi Cornélia se sent-elle tant connectée à lui ? Pourquoi est-elle autant intriguée, voir subjuguée par ce curieux personnage au comportement pour le moins déroutant ?

L’écriture de Georgia Caldera est juste magique, poétique, romantique et lugubre à la fois. Dès les premières pages il est difficile de lâcher le livre et nous avançons dans un univers sombre, raffiné et gothique, juste qu’il faut pour sombrer avec elle et tomber littéralement amoureux de sa plume. J’avais beaucoup aimé son style avec Victorian Fantasy mais là, c’est un véritable bijou. Les personnages sont merveilleusement crées et j’ai aimé chacun d’entre eux pour des raisons différentes.

Cornélia va devoir affronter son passé, celui qu’elle a oublié depuis si longtemps. Elle va comprendre qui elle est, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est loin d’être une jeune femme ordinaire. Aux côtés d’Henri dont la présence lui sera vite indispensable, elle va avancer sur ce chemin périlleux de la réminiscence. Elle ignore ce à quoi elle est exposée mais Henri est là pour la protéger. Cornélia est une jeune femme impulsive et têtue qui a bien de mal à écouter les recommandations de son entourage (en particulier celles d’Henri) et n’en fait qu’à sa tête. Elle est douce et discrète mais malgré tout pourvue d’un fort caractère…auquel va devoir se confronter Henri.

Henri est un homme mystérieux et même s’il n’en est fait mention nulle part sur la 4ième de couverture nous devinons très vite ce qu’il est…un vampire. Mais ici le personnage du vampire est traité avec justesse et de manière funeste. Nous sommes loin des romances -vampires pour adolescents. Henri est le gros point fort de cette série. Un homme froid, distant, solitaire mais…tellement plus que cela. Je n’ai pas envie d’en dire beaucoup plus car cela serait vous gâcher le plaisir de le découvrir mais on tombe amoureuse de ce personnage, non pour son physique mais pour ce qu’il est.

Le méchant de l’histoire est un vrai bon méchant sans concessions aucune. Il n’est aucunement sympathique et à mesure que nous avançons dans l’histoire nous en apprenons un peu plus sur lui et ses aspirations. Il fait froid dans le dos, et ça nous tient en haleine tout au long de la lecture. Les autres personnages ont également beaucoup d’intérêt et tous un rôle à jouer. La cour des vampires est loyale, fidèle et dévouée à son prince et cela renforce la cohésion entre les différents personnages.

Que dire ? Qu’on ne voit pas passer le temps et qu’on dévore les 768 pages sans même sans rendre compte et qu’on en redemande…Ce qui explique que j’ai lu cette trilogie très rapidement, en l’espace d’une semaine (le temps de recevoir les deux autres tomes). Cette saga est un véritable bijou, un coup de coeur absolu. Je vais donc vous poster dans les jours qui viennent les chroniques des tomes 2 et 3 et un bilan de la saga en fin de chronique du 3.

enbref

Une histoire funeste et gothique juste ce qu’il faut, un bijou dans le monde des vampires, le tout porté par une écriture raffinée, élégante et tellement addictive. Des personnages auxquels on succombe tant ils sonnent vrais, un récit qu’on voudrait lire encore et encore. Georgia Caldera a un don : celui de créer des personnages masculins au caractère bien affirmé mais irresisistible, et de nous emporter dans ses histoires. Une romance tellement belle qu’on ne peut qu’en vouloir plus.

MANOTE

20/20

coupdecoeur

15 réflexions sur “[Chronique] Les Larmes Rouges, Tome 1 Réminiscences de Georgia Caldera

  1. Pingback: Top Ten Tuesday : les 10 meilleurs trilogies | BettieRose books

  2. Allé j’ai craqué, je l’ai commencé hier matin en allant au boulot. Bon à part la tentative de suicide qui m’a fait mettre en pause la lecture (oui j’ai du mal avec les histoires de points de sutures parce que je suis très visuelle et que les poignets je craint terriblement) je suis allée au delà et je dois dire que le style d’écriture de l’auteur est fluide. Les descriptions ne sont pas supperflux et j’arrive à plonger dans cet unvier en moins de 3 phrases. D’once merci pour cette découverte!!

    J'aime

  3. Pingback: Mon Top 5 des livres pour le Top 100 des livres préférés des blogueurs | BettieRose books

  4. Pingback: Mon top ten lecture de 2015 : ces livres qui restent en mémoire | BettieRose books

  5. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 livres où il y a des scènes de sexes régulièrement | BettieRose books

  6. Pingback: [TAG] Les histoires d’amour par PKJ (ou tout du moins 12 d’entre elles…) | BettieRose books

  7. Bon ben j’arrive sur cette chronique suite au dernier test/tag PKJ et… ça me donne très envie d’essayer cette série!!
    Reste à voir si elle me plaira autant qu’à toi ou si j’en ferai une chronique déçue et rageuse 😀

    J'aime

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s