[Chronique] The Book of Ivy – Amy Engel

Résumé : Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont  affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

  
Mon avis : 

Mieux vaut tard que jamais mais voici ma chronique de ce livre lu en mars. Un véritable coup de cœur cette lecture ! J’ai tellement hâte  de lire la suite…

Dans cette dystopie nous suivons le destin d’Ivy et Bishop contraint à un mariage forcé. Peu à peu ils vont apprendre à se connaître et à vivre ensemble. Mais Ivy a été préparée et formée par sa famille dans un but bien précis : renverser le monde actuel en commençant par tuer Bishop. 

Les personnages principaux Ivy et Bishop sont touchants, attachants et nous avons de la peine pour eux car ils sont prisonniers d’un système qu’ils ne cautionnent pas. Leurs décisions et choix sont douloureux, et nous y trouvons au fond une jolie métaphore du passage à l’âge adulte : prendre nos propres décisions même si ces dernières ne sont pas en accord avec nos familles. Nous grandissons avec les personnages et le poids de leur passé, de leurs secrets. Ivy est une héroïne courageuse et loyale mais également très réfléchie. Bishop est intelligent, doux et patient.  La dystopie sous la plume d’Amy Engel devient tellement réelle qu’on s’y projette sans aucune difficulté. Les mots et les ambiances sont parfaitement choisis. Pourtant les éléments de base n’ont rien d’innovant et c’est même du déjà vu mais c’est tellement bien mené qu’on adhère et adore. 

Petit plus : j’aime beaucoup la couverture des éditions Lumen. 

En résumé  : Coup de coeur pour cette dystopie cruelle et percutante. L’univers est parfaitement décrit et on y plonge rapidement. Les personnages sont attachants ou détestables et notre coeur bat avec le leur…Ivy est une jeune femme entière et tellement mature pour son âge. Bishop est surprenant, captivant. Vivement le tome 2 pour connaitre la suite de cette aventure palpitante, la véritable torture réside ici : devoir attendre la suite qui n’a pas encore vu le jour. 

Ma note sur Livraddict :  18/20

Publicités

4 réflexions sur “[Chronique] The Book of Ivy – Amy Engel

  1. Pingback: [Chronique] The Revolution of Ivy de Amy Engel | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s