[Chronique] Nos étoiles contraires – John Green

Nosetoilescontraires

 

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Mon avis
Ce livre n’a plus sa réputation à faire, toutefois, j’avais un peu peur d’être déçue à force d’en entendre que des bonnes choses. De plus, la couverture ne m’attirait pas du tout…Et pourtant…Je l’ai dévoré et adoré.

A lire le résumé nous sommes en droit de s’attendre à un roman triste, moralisateur et incitant à profiter de la vie avant qu’il ne soit trop tard ou à apprécier ce que la vie nous donne. Mais il n’en est rien. Vous ne terminez pas ce livre en vous disant qu’il faut dépêcher de profiter. Non vous terminez ce livre heureux d’avoir partagé un peu de la vie de Hazel et Augustus. Bien sûr, les larmes peuvent couler car la vie n’épargne personne et John Green ne fait pas vraiment dans la Happy End (je ne spoile rien de particulier ici).

Le scénario n’a rien de larmoyant, les personnages évoluent avec ce qu’on leur donne. Hazel se sait condamnée et fait avec, elle refuse d’être « une bombe » et d’imposer la souffrance de sa perte à qui que ce soit. Contrainte de vivre au jour le jour, elle refuse de s’engager et de laisser les gens s’attacher à elle et vit plus ou moins seule, a de rares amis et se rend un peu contrainte et forcée au groupe de soutien qui réunit d’autres jeunes en souffrance. Sa vie se déroule comme ça, même si elle suit également des cours. Puis un jour, elle rencontre Augustus qui lui, est en rémission. Augustus est plein d’humour, Hazel est déterminée, leurs destins se croisent et ils partagent alors leur goût de la littérature et une aventure extraordinaire. Le style de John Green est entraînant, addictif, on rentre très vite dans l’histoire et les personnages sont attachants sans avoir besoin de tomber dans le pathos.

Bien sûr, le romain traite de la maladie, de la mort et on ne ressort pas tout à fait indemne. Nous passons par différentes émotions, différents sentiments : la joie, la tristesse, on pleure, on espère, on envisage, on souhaite, on respire, on rit, on attend des jours meilleurs. Une lecture dont on ressort grandi, ému, mais heureux d’avoir partagé cette histoire. Une histoire qu’on a envie de partager et de transmettre.

C’est un vrai joyaux de la littérature jeunesse, une pépite à savourer et à partager.

Publicités

2 réflexions sur “[Chronique] Nos étoiles contraires – John Green

  1. Pingback: Bilan de lecture Octobre 2014 | Bettie (Rose) Books

  2. Pingback: Top Ten Tuesday : Les 10 livres que vous offririez à un/une ami(e) | BettieRose books

Un petit mot ? Une réaction ? Une émotion à partager ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s